Accueil         Retour généalogie et biographie         Familles de Paspébiac           Photos de Paspébiac

 

                                                                                    LES CASTILLOUX
                                                                               Par Pierre Provost, généalogiste recherchiste agréé

 

L’ancêtre des Castilloux de Paspébiac est lui aussi un pêcheur basque attiré par la pêche à la morue. Tout comme les Aspirot, Chapados, Delarosbil, Chevarie, Otsenat. Jean Castilloux parlait le basque et c’est dans cette langue qu’il communiquait avec ses coreligionnaires basques.

En qu’elle année Jean Castilloux arriva t’il en Gaspésie? Difficile à dire car les registres sont rares en cette période trouble qu’a été la Conquête et la fin de la Nouvelle-France. On trouve sa trace le 10 novembre 1760 à Restigouche au Fort Petite Rochelle, défendu par le capitaine Jean-François Bourdon et les militaires français, où se sont réfugiés un millier de personnes chassés de leurs terres par les anglais, alors qu’il est témoin au mariage de Laurent Soly un espagnol originaire de Marguire (?) Majorque, en Espagne qui épouse une réfugiée acadienne  Théodose Girouard. Le 3 mai de 1761 il est parrain au baptême de Jean Huard et signe le registre. Le 31 mai 1761, il est seul au recensement de Port-Daniel. En 1773 il a ondoyé à Paspébiac, Élisabeth Roussy fille de Léon Roussy et d’Anne Chapados faute de prêtre, ce dernier la baptisant le 28 avril 1774. Au recensement de 1777 il est identifié à Paspébiac, avec sa femme Marie Chevarie (Etchevery), elle aussi d’origine basque, et un fils, prénommé lui aussi Jean qui est âgé de plus de 16 ans, donc né avant 1761. Enfin on le retrouve au mariage de Michel Aubut et de Madeleine Huard, le 17 septembre 1793 à Saint-Godefroy. À la suite de recherches au pays basque, madame Chantal Marier a trouvé un acte de mariage entre Jean Castillou et Marie Etcheberry  en décembre 1748. S’agit-il du même Jean Castillou qui émigra avec son épouse Marie en Gaspésie? Comme il signe son acte de mariage la comparaison avec sa signature d’actes signés en Gaspésie pourrait nous le confirmer (à suivre).

Jean Castilloux n’a eu qu’un seul fils, Jean, qui est l’ancêtre de tous les Castilloux de la Gaspésie.

Sachant que Jean fils est décédé  le 16 octobre 1824 à l’âge de 60 ans, on peut présumer qu’il serait né vers 1754. On ne sait malheureusement pas à quel endroit, au pays basque? en Gaspésie? Nous poursuivons les recherches.

 Jean (fils) Castilloux épousera le 29 mars 1780 Jeanne Chapados, fille de l’ancêtre des Chapados Jean et de Catherine Laroque.

Enfants de Jean (fils) Castilloux et de Jeanne Chapados.

Marguerite née le 21 décembre 1780 à Paspébiac. Elle épousera le 17 janvier 1809 François-Xavier Lebrasseur et en 2e noces le 15 février 1813 Jacques Beaudry.

Benjamin né vers 1778 épousera Marthe Albert le 5 janvier 1811. Il décédera le 29 septembre 1828 à l’âge de 50 ans. Il est mentionné au registre que Benjamin et Marthe se sont d’abord mariés le 12 juillet 1810 contre la loi de l’Église et le Gouvernement du Canada par Thomas Sherar, juge de Paix de New Carlisle; ayant séparé ces gens, l’espace de six mois de l’entrée de l’église, en face de l’église et en les séparant du concubinage public, voyant les regrets des fidèles et de leurs pères et mères de voir ces enfants ainsi interdits. 8 enfants naîtront de ce mariage.

André épousera  devant le juge de Paix, à Percé le 19 octobre 1812, Geneviève Dunn. 6 enfants naîtront de ce mariage.

Jean-Bernard né le 10 avril 1790 épousera à Paspébiac le 14 septembre 1812 Théotiste Lebrasseur. Il décédera à Paspébiac le 11 février 1833. 2 enfants.

Isaac né le 27 juin 1792.

Hubert né en août 1794, épousera le 5 octobre 1818 à Paspébiac Marguerite Grenier. Décédé le 1er février 1880 à l’âge de 86 ans. 7 enfants naîtront de ce mariage.

Étienne né le 22 juin 1797 épousera à Paspébiac le 9 novembre 1824 Félicité Lebrasseur et en 2e noces Élisabeth Loiselle, veuve de Nicolas Lebrasseur, le 29 novembre 1839. 3 enfants du premier lit et un enfant du 2e lit.

Angélique né le 4 janvier 1800 à Paspébiac, épousera le 8 janvier 1821 Jean Hogan.

Florent né le 13 janvier 1802 à Paspébiac, épousera le 9 janvier 1826 Julie Grenier. 7 enfants dont un couple de jumeaux.

Adélaïde née le 5 avril 1804 épousera à Paspébiac le 7 avril 1823 François Huard. Décédée le 23 septembre 1886 âgée de 82 ans.

 

Haut de page