Accueil         Les Moulins et les phares

Lieux historiques

 Eglises de nos ancêtres

Belles d'Autrefois

 

Nations autochtones

Voici des photos réalisées par notre amie et collaboratrice
Marguerite Marcil-Lafontaine
 

ici  

Bourgade indienne

 
Guide Huron Maison longue on peut y voir 3 feux
ce qui indique que 3 familles y vivent
Plusieurs personnes pouvaient  dormir dans le même lit

La communauté de Wendake est située à environ 10 kilomètres au nord du centre-ville de Québec. C’est la seule nation huronne-wendat au Canada. Le nombre de membres est de 2 994 dont 1299 habitent sur le territoire de Wendake. Environ 400 autres résidants demeurent également sur la  réserve.

  Les Hurons-Wendat étaient semi-sédentaires et s'établissaient, selon les saisons, aux meilleurs endroits de commerce, de chasse et de pêche. Les territoires de la vallée du Saint-Laurent et de la plupart des forêts du Québec et de l'Ontario actuels retiennent encore les vestiges de leurs vies à cette époque. Ils vécurent aussi dans des villages au sud de l'Ontario, en Huronnerie, près du lac qui porte leur nom. Ils cultivaient la courge, le maïs et le tournesol (les trois sœurs).


Ils étaient reconnus pour leur sens de l'hospitalité, leurs talents d'intermédiaire. Décimés par la maladie et les guerres, les Hurons-Wendat passent de plus de 22 000 à quelques milliers. Un long périple les conduira en 1697 à la Jeune-Lorette, appelée maintenant Wendake, en rappel à la région d'origine et qui signifie "à l'île".

Dans chaque maison indienne un capteur de rêve est installé non loin d'une fenêtre pour capter les mauvais esprits http://www.wendake.com/francais.html Robe de jeune femme = Robe de rassemblement 
     

Sculpture huronne Fumoir Chasse
 

Village Iroquoien  du 15 ième siècle

Site Droulers- Tsiionhiakwath
1800 Leahy 

  Saint Anicet, (près de Chateauguay, Québec )

Le site archéologique Droulers était occupé vers 1450 de notre ère par les iroquoiens du Saint-Laurent .Durant 20 ans plus de 500 amérindiens ont vécu à cet endroit, dans dix maisons longues dont on a retracé les vestiges.Une réplique du village amérindien, qui fait renaître les activités de cette communauté.
À l'intérieure de la palissade on découvre plusieurs maisons longues.Les traces d'une palissade ceinturant le village ont été mis à jour par les archéologues sur le site Droulers.Ce rempart joue un rôle défensif mais il semble qu'on l'ait érigé pour se protéger du vent hivernal et contre les incursions d'animaux sauvages 
Le village est habituellement abandonné après 10 à 20 ans d'occupations pour de multiples raisons: terre épuisées, infestations d'insectes, diminution des réserves de bois de chauffage, guerres et incendies. 
Les Iroquoiens reconnaissent deux types de propriétés foncières: les jardins de propriété  individuelle que les femmes cultivent pour subvenir aux besoins de leur propre famille et les champs de propriété communale qui appartiennent aux lignages maternels.

 
Tiré : Brochure émis par la Corporation les Aventuriers de l'archéologie dans le Haut-Saint-Laurent.


MAISON EN CONSTRUCTION


MAISON EN CONSTRUCTION


MAISON LONGUE


FUMOIR


MAISON DE SUDATION


PLANTATION
 

 

 


Le Grand Shapatuan


 

Paparigade'k ou Papinachois

Nation Innu-Montagnais
Ce nom est un dérivé du mot montagnais «ka papeshet», ce dernier signifie «ceux qui aiment rire» ou «gens rieurs».

Haut de page