Accueil    
 
Louis XIV
Amiraux et officiers
de la Marine de France

 
La Flotte du Roy Accueil du Régiment
 

LOUIS  XIV et la Nouvelle-France

Courriers du Roy, dépenses, ordres du Roy pour la Nouvelle-France



Le 13 octobre 2014

Ordre de Monsieur d' Avaugour 1663   Dépenses de 1663  Ouvriers Prévus pour 1665       Dépenses de 1666
    Avec les 24 compagnies 
 
 La Guerre  de  Sept Ans                        
  Règlement dans les Eglises 1668 Québec 29 août 1670  
Jean Talon Familles

                       
 
Expéditions utiles au Roi
               

 
 Rapport de Jean Talon au Roi
1671
               

 Rapport de Jean Talon a Colbert en 1671
                  

 

 
  Baron Jean Vincent d’Abbadie de St Castin
                 

           47 ème Régiment D' Infanterie             Régiment de Lorraine      Régiment de Monsieur  
     (Le comte de Provence)
 
       Cette page est destinée à vous faire partager, les documents se rapportant à la vie en Nouvelle-France, la participation du Roy, les rapports de Jean Talon et tout autre document qui pourront vous aider à mieux percevoir la période de 1660 à 1673. Ces documents proviennent des Archives de Paris et de Vincennes. Je vous signalerai les côtes et le nom des chercheurs et des transcripteurs, le tout sous ma responsabilité.
                                                                      1663  Ordre de Monsieur d' Avaugourt
 
         Recherche effectuée par Monsieur J.Paul Stril, aux Archives de Paris. 
         Réf: Archives Nationales de Paris; Correspondance et divers rapports de l’Intendant  Talon;
        Canada année 1663; folio 25.
        Transcrit par
votre serviteur
 
                          Pierre D' Avaugour Lieutenant Général pour le Roy en la nouvelle france
        Certiffie avoir donné congé au Sieur Coutue luy ..... d accompagner les sauvages du costé du nord
        Jusques et si long tems qu' il le jugera à propos.. y trouvé service du Roy et le bien du païs, et poura
        aller ou envoyer lui même avec eux s' il y trouve sa sureté et quelques avantages pour le public

        Fait à Québec le dixiesme may mil six cent soixante trois   Signé  Dubois    Davaugour et scellé de ses armes.

        Collationné à l original trouvé en liasse du greffe du conseil souverain de la nouvelle france par moy
        conseillier Secretaire de sa Majesté et greffier en chef dut dit conseil soussigné, Signé Peuvret

        Collationné à Québec ce 12 novembre 1712
              Paraphé        Vaudreuil
 
           Haut de page
                                                                                         Dépenses de 1663
 
         Recherche effectuée par Monsieur J.Paul Stril, aux archives de Paris. 
         Réf: Archives Nationales de Paris; Correspondance et divers rapports de l’intendant  Talon;
        Canada année 1664; Livre 2;  folio 51.
        Transcrit gracieusement par Monsieur Yvon Blanchard
     
 

 20 mars 1663

                    L estat de La Despense que le Roy

            veut et entend estre faite par le commis a l exercice de la charge de tresorier de

            la Marine Messire Henry Caboud pour le radoud et armement des vaisseaux

            de Sa Majesté nommez L’Aigle d’Or et le Jardin de Hollande qui doivent

          partir a Kebec et a Plaisance en la nouvelle France le [tache] que Sa

Majesté y envoye la presente année 1663 et pour valeur subsistance et survie

des familles qui doivent passer ausdits lieux ainsi qu’il en suit :

                                       Premierement  

Pour le radoub desdits deux vaisseaux, Journées

           doivent estre employez audit radoub, carenne, lestage

et delestage, cloux, bray, estoupes, planches

et autres marchandises nécessaires doive comprendre

colles qui seront prises des magasins du Roy

la somme de mille livres tournois outre et par-dessus les

           quatre milles livres tournois emportez dans les bas du port de Londre

pour l’entretien de ces deux vaisseaux pendant la presente

année _  _  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  1,000 lt

 Pour les bidons, les bourbillons, les sandelles,

l huille et autres ustanciles de l’armement, le fret

           des barques et le racommodage de cent tonneaux

de fustaille a vin et pour les autres despenses

jmprevisibles la somme de dix huit cents livres tournois  _ _ _ _ _ _ _ _ _  1,800 lt

 Pour les quatre mois de solde a l Equipage du

dit vaisseau nommé l’Aigle d’Or qui sera de soixante et dix

 1663  Estat de la Dépense                                                                                                     page 1 de 10

 

                          sept hommes les officiers compris la somme

de quatre milles neuf cents soixante et huit livres tournois  _ _  _ _ 4,968 lt

 Pour quatre mois de solde a l’Equipage du

vaisseau nommé le Jardin de Hollande qui sera

composé de 35 hommes les officiers compris

             la somme de deux milles neuf cents douze livres tournois _ _ _ _ _  2,912 lt

            Pour la subsistance pendant six mois de l’Equipage

desdits deux vaisseaux a raison de 10 livres tournois par

mois pour 112 homme la somme de cinq milles cinq cents

vingt livres tournois _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _ _  _ _   5,520 lt

                    Somme de ce chappitre …… 16,200  lt

                                                           Autre Despense

                        Pour la subsistance pendant deux mois et demy de deux cents

                        vingt personnes qui doivent passer sur les vaisseaux

                        du Roy pour l habitation de Kebec la somme de

             cinq milles cinq cents livres tournois  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 5,500 lt

            Pour la subsistance pendant quarante cinq jour de quatre vingt

personnes pour l’habitation de Plaisance en terre

neufve Il sera cy fait fonder de la somme

                  de douze cents livres tournois a la mesme raison de dix livres tournois par mois

         pour chaque homme  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  1,200 lt

                             Somme de ce chapitre _ _ _ _ _  6,700 lt

 

 1663 Estat de la Dépense                                                                                                 page 2 de 10

 

             Autre Despense pour les familles qui

             passeront à Kebec pour la fourniture des magasins.

             Pour cent mil livre de farine qui seront envoyer

             audit Kebec et qui seront mise dans les magasins

                  audit lieu pour subvenir à la nourriture des familles

                  qui y doivent passer la presente année à raison de

                  70 livres tournois le millier et pour les voyager la somme

                  de sept mil livres tournois  _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 7,000 lt

 

            Pour dix mil livre de lard a raison de dix livres tournois le quartal

pour les magasins dudit Kebec la somme de _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 1,200 lt

Pour seize barriques d’eau de vie à 70 livres tournois

la barrique la somme de onze cents vingt livres tournois _ _ _ _ _ 1,120 lt

Pour les 200 barriques a mettre les farines

                       et pour 20 autres a mettre le lard  a trois livres

            il me sera cy fait fonder de la somme de

           six cent soixante livres tournois _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _   660 lt

 

             Pour dix couvertures de lit a cent dix sols piece

            la somme de cinq cents cinquante livres tournois __ _ _ _ _ _ _ _    550 lt

                     Pour deux cents paires de souliers pour les soldats

a cinquante cinq sols la paire _ _  _ _  _ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _     550 lt

Pour trois cents livres de pouldre de Limoges

pour le mousquet a 10 sols la livre _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _   150 lt

Pour l achapt de quatre canulles pleines et [tache]

 1663 Estat de la Dépense                                                                                                               page 3 de 10

 

                    cheval qui servira d Estalon pour les porter audite

terre de Kebec sera cy fait fonder de la

somme de huit cent livres tournois _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  800 lt         

Pour six bastiments en botte pour les porter audit Kebec

scavoir deux barques longues et quatre chaloupes

                        y compris leur agrez sera cy fait fonder

de la somme de quinze cents livres tournois _ _ _ _ _ _ _  _ _ _ _   1,500 lt

Sera cy fait fonder de la somme de quatre cents quatre vingt livres tournois

pour faire passer a Kebec quelques charpentiers

de navires pour y bastir des vaisseaux, l’on

                         ne pourra les y engager sans leur donner quelques

argent  et pour en faire passer quatre cy _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _     480 lt

Pour achapt  des clous de toutes sortes de

longueur et grosseur pour la construction desdit

bastiments et pour toutes sortes d autres

           necessaires ausdits charpentiers cy _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _   300 lt

                               Somme de ce chapitre 14,310 lt

 

     Autre despense a cause de l habitation de Plaisance

 Pour la solde et entretien pendant une année

des 20 matelots qui y doivent passer la présente

            année a raison de quatre vingt dix livres tournois pour chacune la

somme de dix huit cents livres tournois _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _   1,800 lt

1663 Estat de la Dépense                                                                                                             page 4 de 10

 

Pour 20 matelas et 20 couvertures pour servir

ausdit matelots a raison de 13 livres tournois pour chaque

matelas et couverture la somme de 260 livres tournois

           _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _     260 lt

            Pour vingt douzaines de lignes a pescher

            des moruës a 18 livres tournois la douzaine la somme de

            trois cent soixante livres tournois _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _     360 lt

            Pour 20 douzaines de lignes a maquereaux

                a raison de 3 livres tournois la douzaine la somme de

60 livres tournois _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _       60 lt

Pour cinquante douzaine d’ames a pescher

            moruës la somme de trente livres tournois _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _      30 lt

            Pour cinquante douzaines d’ames a maquereaux

                        la somme de 15 livre tournois _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _       15 lt

                       Pour  quatre cents livres de plomb en barres pour attacher

                        aux lignes a 18 livres tournois le cent la somme de _ _ _ _ _ _ _ _      72 lt

                      Pour six douzaine de couteaux pour coupper

                        et con____ les moruës a 12 livres tournois la douzaine

                                 la somme de   _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _   72 lt

                        Pour l’achapt d’une Senne en trois Retz pour

                        pescher le saumon a la Boete pour la

                        pesche des moruës sera cy laisse fonder de

                        la somme de trois cents  livres tournois _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  300 lt

 

            1663 Estat de la Dépense                                                                                                                                page 5 de 1

 

                        Pour que les pierres de toille d’Ollonne huit                

                        grapins et deux quintaux de cordage de la

                        toille pour faire fargues et autres ustancils

                        pour garnir quatre chaloupes de pescherie

                        Il sera cy laisse fonder de la somme de

                      quatre cents livres tournois _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _      400 lt

                        Pour les bottes, brassieres, de manteaux, mittaines,

                        gaffes  et autres instruments necessaires audite

                        pescheurs la somme de cinq cent livres tournois _ _ _ _ _ _ _      500 lt

                        Pour achapt d’habits et linge pour touts mois

             pardessus un an tant du seigneur du Perron commandé

audit port de Plaisance qu’a vingt neuf soldat

qu’il a avec luy pour les trois cart de solde sera

cy laissé fonder de la somme de douze cents livres tournois _ _ _   1,200 lt

           Suives nécessaires pour un an a cent personnes, scavoir

                      pour les trente soldats envoyez des l année passé pour les vingt

           qui doivent passer la présente et pour cinquante personnes cy la sommes

           dont les vingt familles qui doivent passer audit lieu de Plaisance

           seront composées

 Pour cinquante milliers de farine a soixante et dix livres tournois

              le tonneaux la somme de trois milles cinq cent livres tournois

                  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _  3,500 lt

             Pour vingt tonneaux de vin a 60 livres tournois le tonneaux

            la somme de _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 1,200 lt

  1663 Estat de la Dépense                                                                                                                              page 6 de 10

 

            Pour dix barriques d’eau de vie a soixante et dix livres tournois

         _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _    700 lt

          Pour huit mil livres de lard a cent vingt livres tournois le quintal _ _    960 lt

          Pour vingt barriques remplies de poids et de feuvre

            a 18 livres tournois _____ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _    360 lt

          Pour  dix quintaux d huile d olive a trente six livres tournois

          le quintal _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _     360 lt

          Pour vingt quintaux de beurre a 36 livres tournois le

            quintal  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _   180 lt

            Pour quatre vingt barriques a mettre les farines et le

            lard a trois livres tournois pour _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _    360 lt

                             
    
Essantiels  pour le magasin de Plaisance

                        Pour un soufflet de forge, un enclume, les

estaux, marteaux, limes et autres outils

necessaires pour six forgeron la somme de

trois cent livres _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _    300 lt

                         Pour un mil livres de fer la somme de _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _     100 lt

                         Pour une barrique plain de clous de toutes

                        sortes de grandeur et grosseur la somme de

                        cent cinquante livres tournois _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _    150 lt

                         Pour les outil et ferronnerie d un tonnelier        

             la somme de _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _     500 lt

              Huit cents de planche _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _      300 lt

  1663 Estat de la Dépense                                                                                                                    page 7 de 10

 

Pour un demy tonneau de toutes sortes de graines

pour semer _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _       80 lt

 Pour un cent de chaudiere _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _       15 lt

 Pour une douzaine de chaudrons et dix

              poilles _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _    50 lt

 Pour une douzaine de limes grandes et

moyennes _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  _ _  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  _ _ _ _      72 lt

 Pour une douzaine de lampes _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _        3 lt

 Pour trois livres de cotton pour les lampes _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _            1 lt 16 sols

                         Pour un millier de bray quinze livres tournois _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _   15 lt

                         Pour un cent livres d estouppes _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  _ _ _ _    72 lt

                         Pour cinquante unités de souffre _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  _ _ _ _ _      10 lt

                         Pour cierges pour la chaspelle _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  _  _ _ _     30 lt

                         Pour drogues et outils pour rafraichir le

              coffre du chirurgien _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _   150 lt

             Pour deux cent unités de poudre a fusil  a 10 sols la livre _ _ _ _ _ _   100 lt

             Pour six milliers de pierre a fusil _ _ _ _  _ _ _ _ _ _ _ _  _ _ _ _ _       26 lt

            Pour quatre moulles de fer a faire des

            balles de plomb _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  _ _ _ _ _   12 lt

                                      
                                                
 Pour la chappelle de Plaisance

                         Pour les ornemans l encre et autres

choses necessaires  pour la chappelle

  1663 Estat de la Dépense                                                                                                                  page 8 de 10

 


et pour le passage et embarquement de l aumonier

     sera cy fait fonder de la somme de _ _ _ _ _ _ _ _  _ _ _ _ _ _     200 lt

                            Somme dudit chappitre pour l habitation de Plaisance

     quatorze mil cinq cent cinquante quatre livres tournois 16 sols

 Sera cy laisse fonder de la somme de

huit cent livres tournois pour frei de barques, chalouppes

journées___ et de mats tous amployer

            a l ambarquement de toutes les marchandises

mentionées en cet estat et en frais de

voyages _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _     800 lt

 

ce par loy.

 

                        Somme totalle de la despense dudit estat

             Cinquante deux mil cinq cent soixante et quatre livres tournois 16 sols

            Audit service de Caboud commis à l’exercice

de la charge de Tresorier general de

la marine pour ses cancernements a cause du

maniement de ladite somme de cinquante deux mil cinq cent

           cinquante quatre livres seize sols tournois a raison de 6 deniers pour livre la

somme de treize cent quatorze livres tournois douze sols huit deniers.

                   Somme totalle 53,879 lt 8 sols 8 deniers.

 Commis a l exercice de la charge de Tresorier general et Espargne

Messire Estienne Jehannot Seigneur de Bartillat  a signer compte

 1663 Estat de la Dépense                                                                                                                   page 9 de 10

 

 

                         au commis a l exercie de la charge de Tresorier general de la Marine  

Messire Henry Caboud, la somme de cinquante trois mil huit

cent soixante dix neuf livres huit sols huit deniers pour emploie au  fait

de sa commission de la présente année mesmes rolle de 57,564 lt

16 sols au paiement des despanses a faire tant pour le radoub et  armement

                       des deux vaisseaux nommes l Aigle D Or et le Jardin de Hollande

                        qui doivent partir a Kebec en la nouvelle France et a l habitation

                        de Plaisance en l’Isle de Terreneuve le secours que j’y envoye

que pour valeur et subsistance des familles qui doivent passer ausdits

lieux et autres despenses mentionnées au présent Estat et 18 cent 14 lt

          12 sols 8 deniers pour les frais et ___ dudit Caboud. Faict a

Paris le 20 mars 1663. Signé Louire.

 Comptant a l espargne  consigné Louis de___ de St Baudelle

  1663 Estat de la Dépense                                                                                                                page 10 de 10
 

 

 

  Haut de Page
                                                             Etat des Ouvriers Pouvant Travailler en Canada  1665
 
         Recherche effectuée par Monsieur J.Paul Stril, aux archives de Paris. 
         Réf: Archives Nationales de Paris; Correspondance et divers rapports de l’intendant  Talon;
        Canada année 1665;Livre 2; folio 157.
        Transcrit gracieusement par Monsieur Yvon Blanchard
 

 3 novembre 1665

 

                               Estat des ouvriers

                               qui peuvent presentement

                               travailler en Canada :

 

        Boulangers

        Brasseurs   .   .   .   .   .   .   .   .   .

        Tonneliers pour les vaisseaux . .

        tant pour mettre la biere que pour le

        poisson et les pelleteries qu’on ~

        envoye en France   .   .   .   .   .   .   .

        Taillandiers   .   .   .   .   .   .   .   .   .

        Serruriers   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .

        Armuriers

        Charpentiers de Maison et vaisseaux

        Menuisiers

        Bucherons faiseurs d’ustencilles

        comme Gamelles assiettes et escuelles

        Charbonniers

        Briquettiers et Tuilliers
 

                        Estat des ouvriers pouvant travailler au Canada 1665                 page 1 de 2

 

        Couvreurs de toute matiere

        Tanneur

        Convoyeur   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .  

        Cordonnier   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .

        Savetier

        Chapelier   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .

        Foureur   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .   .

 

        Et plusieurs autres mestiers de moindre utilité

        ou auxquels la Matiere manque

 

        Je demande a mes Freres des outils pour deux

        ouvriers de chacun des mestiers apres Lesquelz

        J’ay fait mettre des poincts.  Fait à Quebec

        ce 3e novembre 1665

                                               Talon [paraphe]

 

 
                Haut de page
                                                                                        Etat des dépenses de 1666
 
         Recherche effectuée par Monsieur J.Paul Stril, aux archives de Paris. 
         Réf: Archives Nationales de Paris; Correspondance et divers rapports de l’intendant  Talon;
        Canada année 1666;Livre 2; folio 272.
        Transcrit gracieusement par Monsieur Yvon Blanchard
 

[Le 15 juin] 1666

 

                        Estat general de toutte et touttes la

                        dépense faite a cause des vingt compagnies du

                        regiment d’Infantrye de Carignan Salliere, et

                      d’une compagnie de chacun des regimens d’Infantrye

                     de Champbellé, Orleans, Poytou, et Laillié, que Sa

Majesté entretient en Canada ou Nouvelle France

pendant l’année 1666.

 

                                   Premierement

 

                                                Vivres

          Cinq cents un millier huict cents soixante six livres de

     farine brute, en neuf cents quatre vingts six barriques

     en rayson de soixante neuf livres le millier …………………    34668 lt 12 sols

    Pour cent barriques non comprise cy dessus a trois livres

                piece du sieur Chevallier ……………………………………      300 lt

                Cent quinze milliers trois cens septante livres du minot brut

                 en deux cents vingt six barriques a rayson de soixante huict

                 livres le millier ……………………………………………….   8287 lt  3 sols

                 Cent cinquante milliers cent vingt livres de lard a quinze

                       livres seize sols trois deniers le cent en sept cents

     quatre vingt quatre barrils ……………………………………   23737 lt  2 sols

    Quatre milliers cent deux livres d’huille d’ollifs a trente

     livres trois sols le cent ……………………………………….      1237 lt  1 sol

    Douze muidz de sel a trente livres dix solz le

                muidz ……………………………………………………….         366 lt

   Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                              page 1 de 25

 

 

 

                 Quatre vingts dix huict barriques saize viels et demye,

                 d eaul de vye,  en vingt une grosse piece quy font

                 cinquante quatre barriques de  vingt sept viels, et

                 trente huict barriques quy font quarente quatre barriques

                 a rayson de quarente six livres la barrique et montant

     en tout a quatre vingts dix huict barriques ………………….       4500 lt

     Deux milliers de briere a trente cinq livres le cent …………           100 lt

         Deux  thouneaux de prunes a quarente livres la piece ….              80 lt

  Quatre barrils de raysins a vingt cinq livres

              piece ……………………………………………………….           100 lt

                                                                                       _______________________

                                                       Total de ce premier article …….          70084 lt 18 sols

                                                                                       _______________________

   Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                                page 2 de 25

 

 

                             Habits linges et autres hardes pour lesdits

                                   soldats

                 Deux cents cinquantes habits consistant en un justecorps et

     haut de chausses a dix huict livres l habit ………………….        4500 lt

                Trois mil soixante douse aunes de Bure pour faire haut de

                 chausses justecorps a trois livres l aune …………………          9216 lt

                Trois mil soixante aunes de ___che pour doubler les habits

                 a vingt cinq sols l aune …………………………………….      3825 lt

               Quatre vingts quatre aunes de farge pour faire bas a

                 cinquante quatre sols l aune ……………………………….         226 lt 

              Vingt grosses d esguilles pour faire des souliers et haut de

                 chausses a quarente sols la grosse …………………………….      40 lt

              Deux mil deux cents cinquante neuf chemises a trente cinq sols

                 la piece ………………………………………………………     3953 lt  5 sols

              Deux cent chemises plus fines pour les sergents a trente

                 sept sols la piece ……………………………………………         370 lt

              Cent autres chemises plus pettites a vingt huict sols six

                 deniers la piece ……………………………………………...         142 lt 10 sols

                  Quatre cent soixante traize linseuls a cinquante sols la piece..           1182 lt   2 sols

                   Neuf cents quatre vingt dix neuf aunes de toille a faire

     doublure  a trente sols l aune …………………………………          649 lt  7 sols

     Deux cents cinquante aunes de toille qui serviront d anbalage

     a quatre vingts balles d estoffe pour servir a doubler les

     hau de chausses a douse sols l aune ………………………….           120 lt

                Douze cents chapeaux noirs garnis a vingt six livres la

     douzaine ……………………………………………………..         2600 lt

    Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                              page 3 de 25

 

                  Six cents sacqs de toille a vingt deux solz six deniers

                 la piece ………………………………………………………        675 lt

                  Cinquante livres de fils blancq a cinquante sols la livre ……              125 lt

                  Deux mil quatre cents paires de souliers a cinquante six sols

                 six deniers la paire compris l emballage ……………………            6780 lt 

                Cent vingt grosses de bouttons de chameau pour lesdits

                 justecorps a trente cinq sols la grosse ………………………            210 lt

               Trente quatre pieces de ruban pour servir de cordons

                auxdits chapeaux a quatre livres dix sols la piece …………                135 lt

                 Deux milliers d esguilles  a quatre livres le

                 milliers …………………………………………………….                8 lt

                                                                         __________________________________

                            Total de cette seconde partye …………       38037 lt  3 sols            

    Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                             page 4 de 25

 

                                        Ustancilles pour les magazins et troupes

                                    et autres munitions de guerre et de bouchée,

                  Deux cents fusils a traize livres quinse sols la piece ……….       2750 lt

                  Cent pistolets a cinq livres la piece …………………………       500 lt

                  Quarente milliers de pierre de fusil a quarente cinq sols le

                 millier ……………………………………………………….        80 lt

                    Deux cents ceintures a gebisoins a quarante sols la piece ….          400 lt

                  Deux cents bayonnets avec leur guaisnes a vingt cinq sols

                 la piece ……………………………………………………..        250 lt

                   Huict cent poire a poudre a sept sols la poire ……………..           280 lt

                   Mil tirreboures a deux sols la piece ………………………..          100 lt

                       Deux mil livres de plomb a gibier a  a dix huict livres dix

           sols la livre …………………………………………………. .       370 lt

           Deux enclumes a cent quarente quatre livre la piece …….. ..             288 lt

         Six coffres de chirurgie a deux cent septante une livres 15 sols chacun 1630 lt

           Douze formes a faire soulliers a huict sols la piece …………                  4 lt 16 sols

            Douze tranchets a sept sols la piece …………………………              4 lt   4 sols

                   Cent fers d alesne a un sol piece …………………………….              5 lt

                 Vingt quatre manche d alesne a cinq sols piece …………….                  6 lt

                  Six broches de fer a cinq sols la piece ………………………               1 lt 10 sols  

                  Six manche de broche a cinq sols la piece ………………….                1 lt 10 sols

                   Quatre gros brins a quinse sols la piece …………………….                 3 lt

                 Quatre pettits brins a huict sols la piece ……………………                  1 lt 12 sols

                 Deux coustaux a pied a quinse sols la piece ………………..                  1 lt 10 sols

                  Deux manches de couteaux a cinq sols la piece ……………                  0 lt 10 sols

                 Quatre pierres de fer a trente sol la piece…………………..                  6 lt

                   Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                       page 5 de 56

 

                 Une livre de soyes …………………………………………..             5 lt

                  Six cents cloux de toutes sortes a douse sols le cent ………..              3 lt 12 sols

                  Quarente livres de poix germéé a quarente solz la livre ……              80 lt

                 Douze verges  assorties a un sol piece ……………………..               0 lt 12 sols

                  Cent quarlets a quarente sols le cent ……………………….           200 lt

                       Cent livres de fil de chaussure a vingt sols la livre …………           100 lt     

                  Quatre vaches grises bien choisies a saize livres la piece ….               64 lt

                   Quarente tranches de cuir fort aussy bien choisy a dix huict

                 livres la tranche ……………………………………………           720 lt

                  Cent millier de bache pour metre sous les souliers a

                   cinquante sols le millier …………………………………...           250 lt

                 Cinq cens gamelles a quatre livres saize sols la douzaine …              198 lt 16 sols

                 Vingt quatre lancettes avec douze rajoutes a trente sols

                 la piece l’un portant l’autre ……………………………….              54 lt

                 Douze poislettes d estaing a douze sols la piece ………….                 7 lt   4 sols

                    Deux grosses treingues garnies a huict livrse la piece ……                 16 lt

                 Vingt  huict tasses d estaing a dix sols la piece …………..                 14 lt

                  Un mortier de cuivre avec son pillon ……………………..               14 lt    

                 Une pettite balance pour le chirurgien ………………….. ..                 6 lt

                  Six millier de plomb en saumon prise au magazin ………...            

                     Deux grands souffletz a soixante livres la piece …………...             120 lt

                  Quatre douzaine de moyennes limes rudes a trente sols la

                 douzaine ………………………………………………….                 6 lt

                  Trente limes doulces et bastard a douze sols la

                 piece ………………………………………………………              18 lt

                 Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                  page 6 de 25

 

                     Douze moyennes limes a dix sols la piece ………………….              6 lt

                        Huict grandes limes doulces a quinse sols la piece …………              6 lt

                        Quatre gros carreaux rudes a trente deux sol la piece ………             6 lt   8 sols

                        Six moyens carreaux a quinse sols la piece …………………             4 lt 10 sols

                       Deux estocqs a main a trente sols la piece ………………….             3 lt

                         Un gros estocq pour estably …………………………………           37 lt

                       Une grande bigorne et un rasteau a sept livre dix

                     sols la piece ………………………………………………….           15 lt

                  Deux gros marteaux a frappée de main a trois livres,

                      dix sols la piece ………………………………………………            7 lt

                              Quatre marteaux moyens a quarinte sols la piece ……………            8 lt

                         Quatre marteaux d estably a vingt cinq sols la piece ………...             5 lt

                             Deux gros cizeaux et deux pointons a douse sols la piece …. .            2 lt  

                    Deux paires de tenailles a tirer les cloux a saize sols

                       la piece ………………………………………………………..           1 lt 12 sols

                            Une pettite filliere a platine avec cinq tareaux ……………….           8 lt

                     Deux grands filieres a culace avec quatre tareaux a

                          traise livres la piece ………………………………………….          26 lt

                  Deux touyeos pour les forges a trois livres cinq sols la

                        piece ………………………………………………………….           6 lt 10 sols

                                  Deux tournagauche a trente sols la piece ……………………            3 lt

                               Cinq crochets pour estably a dix sols la piece ……………….            2 lt 10 sols

                                    Deux daniots, et trois gallets a cinq livres dis sols la pîece, …          27 lt 10 sols

                                Deux chevalets a neuf livres la piece ………………………..           18 lt

                               Quatre pacquets de corde darsson a douse sols le pacquet ….             2 lt  8 sols

                     Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                page 7 de 25

 

                           Deux peaux de chien de mer a quarante sols la piece……….              4 lt

                            Vingt fers de tirebrequine a cinq sols la piece …………….                5 lt  

                              Quatre livres de colle d’Angletere a douse sols la livre ……              2 lt   8 sols

                             Deux grandes fers  a ressandre a cinquante sols la piece …                5 lt

                            Deux fers a debité a vingt sols la piece …………………….              2 lt

                             Deux fers a tenon a quinse sols la piece ……………………             1 lt 10 sols

                                 Deux fers moyenne a onse sol six deniers la piece ……………. ….                1 lt   3 sols

                                  Deux fers a tourner a quatre livres la piece …………………             8 lt

                             Huict fers  de birin a assortir a quinse sols la piece …………             6 lt

                             Huict fers de varloppe assortie a quinse sols la piece ………              6 lt

                            Quatre fers de bidame a quinse sols la piece ………………..             3 lt

                          Six luimineux a quarente      cinq sols la piece ………………..            13 lt 10 sols

                            Traise fers de rabot a traise sols la piece ……………………              8 lt   9 sols

                               Dix gros cizeaux a femenon assortis a saize sols la piece ….             16 lt

                              Dix moyens cizeaux a huict sols la piece ……………………              4 lt

                              Deux fers de rabot a dix huict sols la piece …………………               1 lt 16 sols 

                                Deux fers de scies a ressoudre a cinquante cinq sols la piece .              5 lt 10 sols

                                Deux fers a debiter a vingt cinq sols la piece ………………..              2 lt 10 sols

                               Deux fers a tourner a vingt sols  piece ……………………….              2 lt

                               Deux montures de fer a vingt sols piece ……………………..              2 lt

                                Deux triangle a vingt cinq sols la piece ……………………..               2 lt 10 sols

                                Deux montures de fer a trion a quinse sols piece ……………              1 lt 10 sols

                                 Deux futs de virebrequin a vingt cinq sol la piece ………….               2 lt 10 sols

                        Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                            page 8 de 25

 

                            Deux futs de demye verloppe a joindre a trois livres dix,

                          solz la piece ……………………………………………………….              7 lt

                          Saize manches de ciseaux a cinq sols la piece ……………………               4 lt

                          Deux seau de grande gallonage a vingt sols la piece ……………..               2 lt

                          Quatre futs de brouet a vingt sols la piece…………………………              4 lt

                          Deux grandz compats de cuivre a trente sept sols la piece ……….              3 lt 14 sols

                            Un millier d acier a vingt huict livres le cent …………………..              280 lt

                                        Dix millier deux cent quatre vingt six livres de fer a cent livres

               le cent ……………………………………………………………          1028 lt 12 sols

          Six douzaines de  ferrure a sept livres chacun,

                          Dix grandes ferrures a douse livres la piece ……………………..             72 lt

                            Six huict autres plus pettits a sept livres la piece ………………..           126 lt

                           Vingt quatre autre plus pettits que les susdites a cinq livres

                          la piece ………………………………………………………….             120 lt

                  Vingt quatre pour les chambres a trente huict sol la

                           piece …………………………………………………………….               45 lt 12 sols

                             Six crapeaux a trois livres dix sols la piece …………………….               21 lt

                   Dix milliers de cloux de double carüelle a cinquante cinq

                            sols le cent ………………………………………………………             275 lt

                               Dix milliers de cloux de caruelle a trente cinq sol le cent ………            175 lt

                  Dix milliers de cloux de demy caruelle a vingt

                             solz le cent ……………………………………………………….           125 lt

                               Dix milliers de cloux de double carlette de vingt cinq

                              solz le cent ……………………………………………………….           125 lt

 

            Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                     page 9 de 25

 

 

                  Mille haches de Biscaye a vingt cinq solz quatre

                 deniers la piece ……………………………………………...       2264 lt

                  Cinquante faulx a trente sols la piece ………………………            75 lt

                  Cent piece a faux a trois sols la piece ………………………            15 lt

              Huict douzaines de cariettes a trente six sol la douzaine ……….               14 lt  8 sols

                  Huict douzaines de penture fortes avec leurs gonds pesant

                 cinq cent cinquante sept livres a six solz la livre ………………..            167 lt   2 sols

                  Deux douzaines de coupletz assortie a quatre livres quatre sols

                la douzaine ………………………………………………………               8 lt   8 sols

                  Deux autres douzaines de couplet a trois livres douse sol la douzaine         7 lt   4 sols

                  Quatre autres douzaine de couplets a quarente sols la douzaine...              8 lt

                  Deux douzaines de locquets avec leurs passepartout a

                 trente cinq sols la piece …………………………………………                42 lt

                  Quatre cent serevis a vingt sept sols la piece …………………..              540 lt

                  Dix hachetes a vingt cinq sols la piece ………………………….                12 lt

                  Vingt quatre pigoutes a quarente solz la piece ………………….                    

                  Six moulles d  esguises a quarente solz la piece ……………….                 12 lt

                  Vingt couverts a couvrir la paste a six livres dix sols

                 la piece …………………………………………………………               130 lt

                  Trois barriques d’huille de poysson pour le magazin a

                   soixante livres la barrique ……………………………………..                180 lt

                  Quatre pots, quatre couppe paste et deux grandes lampe

                 de cuisine rouge pesant le tout vingt trois livres a

                   vingt quatre sols la livre ………………………………………                   27 lt 12 sols

                  Quatre cent livres de chandelle a trente trois livres le cent ……                132 lt

 

         Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                   page 10 de 25

 

 

                 Douze gros anthounoirres a vingt solz

                 la piece ……………………………………………………………            12 lt

                  Huict gros jaulx de fumoir a vingt cinq solz la piece …………….              10 lt

                  Dix barrils de gouildron du magazin …………………………….

                  Dix milliers de bray d’Arcasson, a soixante livres le

                 millier …………………………………………………………….        600 lt

                  Deux milliers d estoupe a dix livres le cent ……………………...          200 lt

                  Quatre cent pettits quatrintemires a vingt huict livres le

                 cent ………………………………………………………………          112 lt

                 Deux cent pezant de Bitore a vingt quatre libres le

                 cent ………………………………………………………………              48 lt

                  Cinquante livres de fil de toille a soixante et quinze livres

                 le cent ……………………………………………………………              37 lt 10 sols

                 Cent cinquante aunes de toille pour accomoder les

                   voilles des chalouppes a quinze solz l aune …………………….             112 lt 10 sols

                  Huict placquet de fer six masses de fer, quatre trepiedz de

                 fer , huict coingt de fer, douze marteaux moyens, douze

                 puinect de fer, quatre pallet et quatre truables de

                fer, le tout pesant sept cens nonante huict livres a cinq

                 sols la livre …………………………………………………….               219 lt  9 sols

                  Cent cinquante livres de cordeaux a alligner a quarente

                 livres le cent …………………………………………………..                  60 lt

                  Douze autres ____ a quarente sols le piece …………………..                   24 lt

                   Cent livres de suifs a trente livre le cent ……………………..                   30 lt

                  Deux filets pour pescher a soixante livres la piece …………...                 120 lt

 

           Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                 page 11 de 25

 

 

                  Douze lantenes de fer blanc a trente sol la piece …………………            18 lt

                  Quatre grapins de fer pesant 213 livres a cinq sols la

                 piece ………………………………………………………………            53 lt  5 sols

                 Quatre chaudiere de fer de cuivre rouge pesant quarente

                 livres la piece a cinq sols la livre la livre prise au magazin ……                40 lt

                  Et pour les amets a six sols la livre pesant traise

                 livres cy……………………………………………………………              3 lt 18 sols

                  Douse scies de long faisant cinquante cinq piedz

                   a vingt sols le pied ………………………………………………..            55 lt

                  Quatre cableaux pesant six cent cinquante sept livres a

                 trente livres le cent ………………………………………………            197 lt   2 sols

                  Douze grossses tarrines scavoir

                  Quatre tarrines de quatre pieds de long a trente cinq sols

                 le pied ……………………………………………………………               7 lt

                  Deux de cinq piedz idem a 34 sols ………………………………               3 lt  8 sols

                  Trois autres de trois piedz de long a trente sols le pied …………                4 lt 10 sols

                  Une autre de trois piedz de long a cent a ceuilliere …………….                 1 lt 10 sols

                  Deux autres tarrines de trois piedz de long a trente sols

                  la piece …………………………………………………………..                3 lt

                  Douze marteaux et douze truelles pour les massons

                 a rayson de dix sept sols six deniers l’un portant

                 l’autre ……………………………………………………………              21 lt

                  Quatre milliers de plomb en table a dix sept livres le cent ………           680 lt

                 Quatre livres de ponme a douze solz la livre …………………….              24 lt

 

        Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                   page 12 de 25

 

 

                  Quatre balance de cuisine rouge avec les poidz a

                 huict livres la piece ………………………………………………            32 lt

                  Quinze traques d’avirons a sept livres la tracque ………………..           105 lt

                  Douze gros quimbellets a douze sols la piece ……………………              4 lt

                  Trente six pettits quimbellets a cinq sols la piece…………………             9 lt

                  Cinquante livres de cotton fille a vingt quatre sols

                 la livre …………………………………………………………….            60 lt

                  Deux grandes mezieres de fer blanc a trente sols piece ………….               3 lt

                  Deux balles de papier complettes a cent livres la balle …………..           200 lt

                  Six mathelats pour le magazin a saize livres la

                 piece ………………………………………………………………             96 lt

                  Douze cousinets pour ledit magazin a six livres dix

                 sols la piece ………………………………………………………             78 lt

                  Six paillasses avec six traversins a huict livres la piece

                   l’un portant l’autre pour ledit magazin …………………………..             48 lt

                  Dix thouneaux de vinaigre a cinquante deux livres le

                 thouneaux ………………………………………………………..            520 lt

                  Vingt thouneaux de vin a soixante quatre livres le

                 chemivau …………………………………………………………         1280 lt

                 Cent douzaines de couteaux _____ a douze livres la

                 grosse …………………………………………………………….           100 lt

                  Cent douzaine de peignes du Buye a dix livre la grosse …………             82 lt 10 sols

                  Cent deaux a coudre ………………………………………………              5 lt

                  Quarente six paires de ciseaux assorties a vingt sols la paire …….            23 lt

 

      Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                      page 13 de 25

 

 

                        Saize cent livres de poudre fine a cinquante huict

                 livre ……………………………………………………………….          928 lt

                    Onze cent dix huict aunes serge pour faire bau a

                 vingt neuf  l aune …………………………………………………        1621 lt  2 sols

                  Deux mil quatre cent cranats a traise sols la piece ……………….        1560 lt

                  Cinquante livres de fil gris a quarente sols

                 la livre …………………………………………………………….         100 lt

                                                                                   __________________________________

                                                           Total de cette troisième partye …….     24222 lt  3 sols  4 deniers.

                                                                                    ___________________________________

 

 

            Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                    page 14 de 25

 

 

                                    Pour les officiers desdites vingt quatre

                                     compagnies

                  Il a este payé a plusieurs marchandz particuliers de

                 la Rochelle, la somme de traise mil cinq cent

                 vingt trois livres suivant la procuration et lettres donnees

                 ou escrites a Iceux par lesdits officiers laquelle somme

                 a este officiellement employée en achapt de hardes

                 munitions l___nien et autres rafraichissements qui leur

                 ont este envoyés avec des estats chacun a part soy

                 conformement a l ordre qu ils en auvions donné cy …………   13523 lt

                                    Pour le restant des officiers desdites vingt

                                   quatre compagnies scavoir quinze

                                   capitaines, dix lieutenants dix neuf

                                   enseignes et cinq officiers de l estat

                                   major il a este envoyé, scavoir,

                  Auxdits cappitaines quinze thouneaux de vin

                  Auxdits lieutenants neuf thouneaux de vin a rayson

                 de deux barriques a chaque lieuttenant

                  Auxdits enseignes quatre thouneaux trois barriques de

                 vin

                 Au collonnel deux barriques de vin

                 Au lienttenant collonnel deux barriques de vin

                 Au major un thouneau de vin

                 Au marechal des logis deux barriques de vin

                  A l ayde major trois barriques de vin

                  Total Trente trois thouneaux et demy de vin a    ____________________

                   soixante quatre livres le thouneau …………………………..       2144 lt

                                                                                              ____________________

 

       Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                           page 15 de 25

 

 

                Auxdits capitaines trente barriques d iaue de vye

                Auxdits lieuttenants dix huict barriques d iaue de vye

                Auxdits enseignes dix neuf barriques d iaue de vye

                 Au collonnel une barrique d iaue de vye

                   Au lieuttenant collonel une barrique d iaue de vye

                  Au major trois barriques d iaue de vye

                  A l ayde major une barrique d iaue de vye

                  Au marechal de logie une barrique d iaue de

                 vye

                     A l ausmonier une barrique d iaue de vye

                  Au chirurgien major une barrique d iaue de

                 vye

                  Total septante six barriques d iaue de vye a quarente

                 six livres la barrique ………………………………………..        3530 lt

                   Auxdits capitaines deux mil quatre cent livres de

                 tabac

                  Auxdits lieuttenants septante vingts livres de tabac

                  Auxdits enseignes trois cent soixante livres de tabac

                  Au collonnel cent livres de tabac

                     Au lieuttenant collonnel cent livres de tabac

                  Au major deux cent livres de tabac

                  A l ayde major cent livres de tabac

                 Au marechal de logis quarente livres de tabac

                     Total quatre mil vingt livres de tabac a vingt quatre sols

               six deniers la livre …………………………………………..       4924 lt 16 sols

 

     Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                         page 16 de 25

 

                                                                                                       ___________________

                 Auxdits capitaines quatre vingts saize fusilhs a rayson

                 de traize livres dix sols la piece …………………………….       1296 lt_____

                Auxdits capitaines quinze cent livres de poudre fine,

                Auxdits lieuttenants cinq cent quarente livres de poudre,

                  Auxdits enseignes cent quatre vingt livres de poudre,

                  Au major cent livres de poudre

                  A l ayde major cinquante livres de poudre

                  Au marechal de logis trente livre de poudre

                  Au chirurgien major dix livres de poudre

                   Total deux mil quatre cent dix livres de poudre a

                 cinquante huict livres le cent ……………………………….       1391 lt ______

                 Auxdits capitaines trois mil deux cent livres de plomb

                 Auxdits lieuttenants mil huict cent livres de plomb,

                 Auxdits enseignes cinq cent quarente livres de plomb,

                   Au collonnel soixante et quinze livres de plomb,

                  Au major quatre cent livres de plomb,

                  A l ayde major deux cent cinquante livres de plomb,

                  Au chirurgien major cinquante livres de plomb,

                  Au marechal de logis cent livres de plomb,

                   Total six mil quatre cent quinze livres de plomb,_________________________

                 a dix huict livres dix sols le cent sacs et frais compris ……..       1184 lt _____

                  Auxdits capitaines trente deux milliers de pierres a fusil

                 a quarente cinq solz le millier ………………………………           72 lt

 

                                         Pour les officiers capitaines,

                                           lieuttenants et enseignez

                  Cent cinquante quatre aunes de drap a cheveau a dix livres l aune 1540 lt

 

       Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                    page 17 de 25

 

 

                 Trois cent quatre vingts six aunes de droguet brun

                 a cinquante sols l aune ………………………………………         980 lt

                  Cent trente six demye pieces de ruban moytié noir,

                 feuille morte a cinq livres cinq sols la demye piece…………         714 lt

                  Quatre livres de soye grise et brune a vingt livres

                 saize sols la livre ……………………………………………            83 lt  

                  Quatre livres de fil gris et brun a quarente huict sols

                 la livre ………………………………………………………              9 lt 12 sols

                  Quinze pieces de toille grise et brune coutnant chacque

                 piece dix autres a douse livres la piece ……………………..         180 lt

                  Trois cent douzaines de bouttons gris et brun a six

                 sols la douzaine ……………………………………………..           91 lt 16 sols

                  Cent cinquante six douzaines d autres bouttons gris et brun

                   a trois sols la douzaine ………………………………………          23 lt   8 sols

                  Cinquante deux preux a posches a dix sols la piece …………          26 lt

                  Septante cinq aunes d estably brun et gris a cinq livres

                 dix sols l aune ……………………………………………….         412 lt 10 sols

                  Trente une aune de dantelle de soye a trois livres

                  l aune ………………………………………………………..            93 lt

                                                                                                         _____________________

                 Total des estoffes et fournitues cy dessus …………………..         4142 lt________

 

                                   Pour cinq officiers de l estat major

                                   scavoir  collonnel, lieuttenant, collonnel

                                   major, ayde major, et marechal des

                                   logis,

                 Seïze milliers de pierres a fusil a quarente cinq solz le

                 millier ……………………………………………………….           36 lt

 

      Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                      page 18 de 25

 

 

                  Quatre vingt six aunes de droguet a quarente cinq/,

                 sols l aune …………………………………………………..          191 lt  5 sols

                          Treize aunes de toille a vingt cinq sols l aune ……………..             16 lt  5 sols

                        Deux baudrines a sept livres la piece ………………………            14 lt

                            Dix sept fusils a treize livres dix sols piece ………………..          229 lt 10 sols

                        Cinq onces de soye a vingt cinq sols l once ………………..              7 lt 10 sols

                      Cinq onces de fil a trois sols l once ………………………..                      15 sols

                              Quinze aunes de gallon a trois solz l aune …………………               2 lt   5 sols

                           Dix peaux a faire peches a dix sols la piece ………………..               5 lt

                              Dix pieux de ruban noir a dix livres la piece ………………           100 lt

                                Quarente cinq douzaines de bouttons a cinq sols la douzaine            11 lt   5 sols

                             Quarente douzaine de bouttons a deux sols six deniers

                         la douzaine …………………………………………………               5 lt

                  Sept aunes et demye d haby noir a cinq livres dix sols l aune            41 lt   5 sols

                  Cinq aunes de toille de cotton fin a cinquante huict sol

                 l aune ………………………………………………………              14 lt 10 sols

                   Vingt deux paires de soulliers a trois livres la paire ……….              66 lt

                Pour l emballage et port ……………………………………                5 lt______

                  Mont la somme totalle de ces articles ……………………..           745 lt 10 sols_

                  Auxdits capitaines cent nonante deux paires de soulliers

                 Auxdits lieuttenants cent huict paires de soulliers

                 Auxdits enseignes cent huict paires de soulliers

                      Au collonnel trente paire de soulliers

                 Au lieutenant collonnel neuf paires de soulliers

                       Au major vingt quatre paires de soulliers

 

    Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                            page 19 de 25

 

                  A l ayde major quinze paires de souliers

                 Au marechal des logis six paires de soulliers

                   A l ausmonier six paires de soulliers

                  Au chirurgien major six paires de soulliers

                  Monten les cinq cent paires de soulliers sy dessus a ____________________

                 rayson de trois livres le paire a la some de ………………….     1500 lt_____

                  Auxdits capitaines trente six chapeaux et cordons

                  Auxdits lieuttenants dix huict chapeaux

                  Auxdits enseignes dix neufs chapeaux

                  A l ayde major quatre chapeaux

                  Au marechal des logis un chapeau

                  A l ausmonier deux chapeaux

                 Au chirurgien major deux chapeaux

                  Monten les quatre vingts deux chapeaux avec les

                 cordons a la somme de ……………………………………...         492 lt

                  Auxdits capitaines quarente huict paires de gands de chameaux

                 a vingt cinq sols la paire …………………………………….           60 lt

                 Auxdits capitaines quarente neuf paires de bas a trois    ___________________

                 livres quinze sols la paire …………………………………..          183 lt 15 sols

                  A l ausmonier trois paires de bas d estame  a trois livres __________________

                 quinze sols la paire …………………………………………            11 lt   5 sols

                  Auxdits capitaines huict cent livres de chandelle a _______________________

                   trente trois livres le cent ……………………………………          264 lt______

                  Auxdits capitaines quatre vingtz six chemises fines a______________________

                 cinq livres dix sols la piece …………………………………         473 lt_______

 

        Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                     page 20 de 25

 

 

                 Auxdit capitaines quatre vingts six chemises grosses a ___________________

                 trois livres dix sols la piece ………………………………….        301 lt_____

                                         Pour lieuttenans enseignes et sept

                                        officiers de l’estat major /

                Huict cent trente quatre aunes de toille blanche a                    __________

                 vingt  huict sols l aune …………………………………….         2085 lt_____

                  Huict cent trente quatre aunes de toille a vingt deux

                  sols l aune …………………………………………………

                  Huict chemises pour les enseignes scavoir quatre a _______________________

                 trois livres dix sols et quatre a cinq livres ………………..               32 lt 18 sols_

                  Auxdits capitaines quinze baudriers a la mode a huict

                 livres dix sols la piece

                 Auxdits lieuttenans dix huict baudriers a sept livres

                 [2 mots rayés] la piece

                  Auxdit enseignes dix neuf baudriers a sept livres dix

                 sols la piece ……………………………………………..

                  Auxdits major un baudrier huict livres dix sols

                 A l ayde major un baudrier huict livres dix sol

                  Monten les cinquante quatre baudriers cy dessus_____________________

                 a la somme de ………………………………………………          423 lt__

                  Auxdits capitaines nonante six fromages d Hollande

                 pesant neuf cens soixante livres a quarente deux__________________________

                  livres le cent ……………………………………………….           403 lt  9 sols__

                  Auxdits capitaines huict cens livres de savon

                  Auxdits lieuttenans sept cens vingt livres de savon

                  Auxdits enseignes trois cens soixante livres de savon

                  Au lieutnant collonnel quatorse livres de savon

 

       Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                    page 21 de 25

 

 

                  Au marechal des logis quarente livres de savon

                  Total mil neuf cens trente quatre livres de savon a ______________________

                 quarente deux livres le cent ………………………………....        638 lt  5 sols

                  Auxdits lieuttenans trente six livres de fils blant a  coudre,

                  Auxdits enseignes trente six livres de fil

                  Au major un livre de fil

                  Au marechal des logis deux livres de fil

                  A l’ausmonier deux livres de fil

                  Audit chirurgien major deux livres de fil

                  Total soixante dix neuf livres de fil a cinquante sol _______________________

               la livre ………………………………………………………         197 lt 10 sols_

 

                                   Total de cette 4e partye ……………………… ..      40061 lt  2 sols_  

 

                                   Pour les six charpentiers que Sa Majesté

                                   entretient au Canada

                  Vingt quatre chemises a trois livres dix sols piece …………           72 lt

                   Vingt quatre cravate a dix huict sols la piece ………………           21 lt 13 sols

                  Douze paires de canesons a trente solz la piece ……………           18 lt

                  Vingt quatre mouchouers a dix sols la piece ……………….           12 lt

                  Douse aunes de toille a vingt cinq sol l aune ……………….           15 lt

                  Six habits complets avec les carvapouces et bau

                  a rayson de trente quatre livres chacun …………………….          204 lt

                  Douse paires de soulliers a trois livres la paire ……………             36 lt

                  Six chapeaux et cordons a quatre livres quinse sol piece …              28 lt 10 sols

                  Six barriques d iaue de vye a quarente six livres la

                 barrique ……………………………………………………          

 

      Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                      page 22 de 25

 

                 Deux barriques de vin a trente trois livres la barrique………..           66 lt

                  Plus huict autres paires de soulliers que le sieur

                 Chamot leur fournira a trois livres la paire …………………           24 lt

                  Pour les emballages et embarquement …………………….              9 lt

                  Pour le restant de leurs gaiges de l annéé passéé,                            412 lt   2 sols

                                                                                   ______________________________

                                  Total de cette 5e partye …………………..                 1193 lt 13 sols

 

                        Autre payement pour ladite dépence

                  Pour les appartmens du sieur Chamot commis

                 general des vivres et munitions a rayson de

                 cinquante livres par mois ……………………………………        600 lt

                Au sieur Legaigneur pour fret de huict cens six

                 thouneaux de passage de ses marchandises de

                 la Rochelle audit lieu de Quebecq ………………………….     40300 lt

                  Au sieur Pettit pour Idem ………………………………….       20492 lt

                  Au sieur de Lespinay quy avoit piloté le Saint

                  Sebastien dessendant le fleuve de St Laurent

                 et passé en France par le mauvais temps …………………..         800 lt

                  A un maître de barque pour avoir porte a Belle Isle

                 et la Rochelle l esquipage d une brasserye de Biere ……….           86 lt

                                                                               ___________________________

                                                                6e partye ……………………      44378 lt

                                                                               ___________________________

 

                                       Abregé de tout le present estat

 

                      Payement fait de par monsieur le tresorier de

                      l extraordinaire

                                   Pour vivres……………………………………        70084 lt 19 sols

                                   habits et autres commodites…………………….     38037 lt    3 sols

                                     fournitures pour les officiers …………………..      40061 lt 14 sols

                                   pour ustanciles et autres………………………..       10355 lt__1 sol__

                                                                                        somme ……..     158538 lt  17 sols_

 

    Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                     page 23 de 25

 

 

                        Par monsieur le tresorier de la Marine

 

                                   Pour ustanciles des magasins hardes viston

                                   habits et autres ………………………………….    24223 lt  2 sols

                                    Au sieur Legaigneur pour fret de 806 thouneaux

                                   a 50 lt le thouneau ………………………………    40300 lt

                                     Au sieur Pettit pour fret de 48 thouneaux a 54 livres

                                   le thouneau ……………………………………..       2592 lt

                                    Au sieur de Lespinay comme cy devant ……….         800 lt

                                      A un maître de barque pour fret d une basserye

                                   venue de Belle Isle …………………………….             86 lt

                                    Pour le restant des gaiges de l annéé passéé

                                   des charpentiers ……………………………….           412 lt 10 sols

                                    Pour hardes et rafressissemens auxdits

                                    pour l année present …………………………..            787 lt   3 sols

                                     Pour facon d habits mis entre les mains                        ___________

                                   du sieur Chamot ……………………………..             900 lt

                                    Pour appointement dudit ……………………              600 lt

                                    Pour 80 passagers a 43 lt chacun……………             3840 lt______

                                                                                                                       74535 lt 15 sols

 

                                   Total de toute la despence ………………….          233074 lt______

 

                                   Pour monsieur Duquesnes

                  6 paires de caneçons

                  6 leiches de bonnet

                    Un bonnet de nuit

                  Une paire de bas noir fine

                  2 paire d autron

                  Un baudrier

                  8 paires de soulier

                    Un caneson de laniere

 

     Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                         page 24 de 25

               
               2 chapeaux de candeberq avec leur cordon

               4 paires de gand

               Une espée dorée

               2 peignes

              Un fusil par un coux du magazin

                20 livres de poudre

               100 livres de plomb a gibier

                20 livres de savon

                2 barriques de vin avec celluy des officiers

               Une barrique d eaul de vye avec celle des troupes

               Un habit complet garny de ruban

                4 chemises fines

                4 autres plus grosses

                6 mouchouers

                6 paires de chaussons

                6 cravates

 

                                   Pour les sieurs Labresche et des Ormeaux

                  Deux habits complets justecorps haut de chausses bun et carapont

                 Quatre paires de souliers

                  Huict chemises

                 Huict mouchoirs

                 Six paires de caneçons

                 Huict paire de chaussons

                 Douse cravates

                Deux chapeaux

                 Deux paires de gandz

                 Deux barriques d iaue de vye

 

                 Je certifie avoir recue et faict embarquer toutes les munitions et

                 ustanciles contenus dans le present estat pour estre remises et

               distribuer par Moy au magazin de Quebecq dans la Nouvelle France

                 suivant les ordres qui m en seront  donnés et conformement a l estat cy dessus

                 faict a la Rochelle le 15e juin 1666 Signé Chamot, avec

                 paraphe.    

    Estat general de la dépense juin 1666                                                                                                                               page 25 de 25

 
  Haut de page
                                            Règlement fait par Sa Majesté dans les Églises; du 2 mars 1668.
 
         Recherche effectuée par Monsieur J.Paul Stril, aux archives de Paris. 
         Réf: Archives Nationales de Paris; Correspondance et divers rapports de l’intendant  Talon;
        Canada année 1668; livre 3; folio 3.
        Transcrit gracieusement par Monsieur Yvon Blanchard
 

 

                 Reglement fait par Sa Majesté  qui exclud les officiers de guerre, d’avoir rang

                                dans les Eglises;     du 2 mars 1668.

 

                                      De par le Roy.

 

         Sa Majesté ayant été informée du differend

         survenu dans la ville de Quebec en la Nouvelle

         France, entre les officiers des Troupes de Sa Majesté

         et les marguilliers de l’Eglise parroissialle a cause

         du rang qu’ils pretendent avoir les uns sur les

         autres dans les marches et processions, Et Sa

         Majesté voulant empecher qu’un pareil scandale

         ne puisse plus arriver, Sa Majesté à ordonné et

 
                 Règlement du 2 mars 1668                                                                       page 1 de 3

 

         ordonne que dans toutes les processions, et

         autres ceremonies qui se feront à l’avenir soit

         au dedans; ou au dehors des Eglises tant

         cathedralle que parroissialle dudit pais, le Gouverneur

         Général ou le gouverneur particulier de chaque lieu

         marchera le premier; apres lui les officiers de

         la Justice, et ensuite les Marguilliers, sans que

         les officiers des troupes qui sont, ou pourront

         être ci apres audit Pais puissent pretendre aucun

         rang dans lesdites processions et autres ceremonies

         publique, Mande Sa Majesté à son Lieutenant

         général dudit pais, au Sieur Jean Talon Intendant

         et à tous ses autres officiers qu’il appartiendra

         de tenir la main à l execution du present

         Reglement, et à tous ses Sujets et

 
              Règlement du 2 mars 1668                                                                      page 2 de 3

 

          habitans dudit pais d y obeir sous peines de

         punition ; fait à St Germain en Laye le 2e

         jour de Mars mil six cent soixante huit

          Signé Louis, Et plus bas de Lionne, et

         Scellé du petit Sceau./.

                                 
           Règlement du 2 mars 1668                                                                             page 3 de 3
 

 
    Haut de page
                                                                    De Québec ce 29 aoust 1670
 
         Recherche effectuée par Monsieur J.Paul Stril, aux archives de Paris. 
         Réf: Archives Nationales de Paris; Correspondance et divers rapports de l’intendant  Talon;
         Canada année 1670;livre 3; folio 70.
         Transcrit gracieusement par Monsieur Yvon Blanchard
 

 

                   De Quebec ce 29 aoust 1670

 

         Je suis arrive le 18 du courant, Tous le vaisseaux

         qui sont partis de France mesme celuy qui portoit

         les filles et les cavalles s y sont heureusement

         rendus. Il n en reste presentement plus qu’un a

         venir et je le croy desja bien avant dans la

         riviere, de cent soixante quatre personnes

         embarquées a Dieppe par le Sieur Guenet jl

         n’en est mort aucune, Une seulle cavalle a

         payé pour tout le navire et n est morte que

         pour estre trop ardente, Je suis aussy peu

         jnformé de l’estat de ce pays qu il y a peu

         de temps que je suis debarqué, Ainsy

         Monseigneur je me dispenseray s il vous

         plaist de vous en faire un plan fidel, Et

         d autant plus que sy vous voulez donner un

         demi quart d heure de vostre temps a Monsieur

         l’abbé de Fenelon Salignac vous serez

plainement jnstruit de ce qui s’est fait icy

         en mon absence qui me semble n’avoir apporté      

         aucun prejudice au service du Roy ny retardé

         l’Establissement de la Colonnie, Messieurs

         de Courcelles et Boutroue ayans soutenu

         par l aplication de leur zele les deux jnterests

         de sa Majesté

 

         Lettre de Talon du 20 août 1670                                                                      page 1 de 3

 

           Je n ose encore vous donner aucune esperence sur

les mines, la construction des vaisseaux et le

godron, quoy que les apparences m en facerit naistre

de grandes sur touttes choses, Le maître charpentier qui

         a parcouru les rivieres m’asseure qu il trouvera du

         bois, le maître des forges jure que la mine de fer que

         je luy ay fait voir est de tres bonne qualité, Et le

         faiseur de godron veut perdre sa vie s il n en fournit

         abondamment, Mais je ne vais pas sy viste qu’eux,

         Et je veux moy mesme faire descente au lieu ou

         est la mine qui n’est pas d’une grande utilité

         quant elle est fort est esloignées de rivieres ou

         descentes d’eau capable de faire agir les souflets

         pour animer les fourneaux ou quand elle manque

         de bois propres a faire le charbon necessaire pour

         nourrir le feu desdits fourneaux

 

         Je veux pareillement visiter les piniers qui peuvent

         fournir abondamment de matieres pour le confection

         du godron, Il n y a que les bois propres a la Marine

         que je ne pouray pas parcourir parce qu ils sont

         a trop espars, Mais sur l’asseurance de ce Maître

         charpentier et des autres ses associez que je n en

         manqueray pas je vais faire dresser un gabari

         en un endroit que j’ay trouvé tres disposé a former un

       bel et grand atelier,

 

                                    Lettre de Talon du 20 août 1670                                    page 2 de 3

 

          Apres que dans ces commancemens j’auray donné

         mes premiers soins a marier les filles et a establir

         les officiers et sodats et a fournir de la matiere

         aux ouvriers je concerteray avec Monsieur de

         Courcelles ce qui sera de mieux a faire pour l’employ

         des fons et pour les autres choses qui regardent ce

         service du Roy en ce pays

 

         Comme Monsieur l’abbe de Fenelon tiré du seminaire

         de St Sulpice a fait une mission chez les jrroquois

         avec lesquels jl a hiverné Et qu en tout ce qu il a

         peu jl a travaillé a me donner les connoissances

         que je ne pouvois avoir que par luy pour les

         decouvertes que je desirois faire, Il meriteroit

         Monseigneur que vous luy tesmoignassiez quelque

       satisfaction sur son zele au service, Un autre

missionnaire tiré du mesme lieu a percé plus
          
            avant que luy pour me donner la connoissance

d une riviere que je cherchois pour faire la

communication de la Contario au lac des hurons

         ou on dit qu’est la mine de cuivre, Ce missionnaire

         a fait une carte de son voyage dont la copie est

         entre les mains dudit Sieur de Fenelon, Elle peut faire

         un assez juste sujet de vostre curiosité je remets

         le reste a la vive voix du porteur et a vous jnformer

         plus amplement des touttes choses au depart des autres

         vaisseaux,

                   Talon [paraphe]

 

                                   Lettre de Talon du 20 août 1670                                    page 3 de 3

 
     Haut de page
                                                                                     Lettre de Jean Talon  ( Sans date )
 
         Recherche effectuée par Monsieur J.Paul Stril, aux archives de Paris. 
         Réf: Archives Nationales de Paris; Correspondance et divers rapports de l’intendant  Talon;
        Canada année 1670;livre 3;  folio ....
        Transcrit gracieusement par Monsieur Yvon Blanchard
 

           

 

            Lettre (sans date) de Talon sur feuille numérotée 321

 

         On a mandé de l’ancienne France en la Nouvelle France que le Roy

         gratifioit les familles qui peuplent son Royaume, il y a icy deux des

         plus apparens habitans et des plus zeles, mais pauvres qui ont

         mis au monde, l’un, dix enfans, et l’autre, quinze. et tout cela

         s’engage jnsensiblement dans le mariage, Ce qu’ils feroient bien

         plus commodement si le Roy leur faisoit quelque grace, quoyque

         legere.

 

         Les grandes et spacieuses concessions qu’on a cy devant fait en Canada

         font qu’on me demande des estendües de terres, si demesurées

         que bien tost j’en manquerois pour les familles que vous envoyerez   

         cy apres, si je repondois au desir d’un chacun. M. de Saurel

         tesmoigne n’estre pas satisfait de ce que je ne luy accorde pas

         un pays qu’enferme plus de cinquante mille arpens de terre

         et ce qui fait par la chasse l’utilité publique des colons, il travaille

         avec application, il est fort agissant mais il est fort jnquiet, et ayant

         de grands buts, et de grands desseins qui me font apprehender en

         luy Piedmontois un trop grand establissement en un pays si esloigné

         de l’autorité originaire. Je feray cependant a son esgard comme de

         tous les autres ponctuellement ce que vous ordonnez sur le

         plus et le moins des concessions, Si vous leur accordez ce qu’ils

         desirent, en vous obeissant, Je me feray bien de l applaudissement

 

                                               Talon [paraphe]

 

 
             Haut de page
                         Mémoire des Expéditions  utiles au Service  du Roy en Canada ou dans L’Acadie.
 
        Recherche effectuée par Monsieur J.Paul Stril, aux archives de Paris. 
         Réf: Archives Nationales de Paris; Correspondance et divers rapports de l’intendant  Talon;
        Canada année 1671;livre 3; folio 182.
        Transcrit gracieusement par Monsieur Yvon Blanchard
             
 

 

               Memoire des Expeditions et des autres choses que

                  Talon estime estre necessaires ou utiles au Service

                  du Roy en Canada ou dans L’Acadie.

 

         Deux ou trois lettres de cachet pour les capitaines de vaisseaux qui

         viendront l’an prochain le nom en blanc et pareilles a celle cy jointe

         sa Maiesté leur adioustant une deffense de recevoir dans leurs

         bords aucune personne pour repasser en France qui n’ait la

         permission de Talon qu il n accordera qu’avec connoissance

         du bien public et qu’en prenant les precautions necessaires.

          Une lettre a Talon qui luy donne ordre de ne partir pas qu’il

         ne laisse les ordres necessaires pour l’avancement des terres

         concedéés retranchant celles qu’il trouvera d’une trop grande

         estendue ou les reservant a proportion qu’on les aura

         negligéés.

          Que la mesme lettre luy ordonne de laisser les reglements de

         police qu’il estimera ou necessaires ou utiles au Service de

         sa Maiesté soit pour le general du Canada ou pour quelque

 
           Mémoire des expéditions nécessaires ou utiles                                           page 1 de 4

 

          habitation particuliere mesme pour les asteliers sur tout

         celuy de Marine s’il continue

         De regler les vaccations et taxer les esmolumens des juges.

         D’en establir dans l’Acadie et les autres officiers necessaires ou au

         Nom de sa Maiesté ou en celuy de la compagnie

         Qu’il remette entre les mains de son successeur les munitions de

         guerre  qu’il laissera dans les magasins de sa Maiesté dont

        son dit successeur se chargera.

         Une lettre de cachet au Conseil Souverain de faire executer l’arrest

qu’il a rendu deux fois, par lequel il ordonne que touttes les requestes

seront presentéés a Talon aux termes dudit arrest et conformement

         a iceluy.

          Les causes de cette demande faite par Taon sont espliquees dans

          la dépesche a Monseigneur Colbert.

 

                   Pour l’Acadie

         Pour les habitans de Port Royal que les Anglois ont laissé

         desarmez

 

         Cent Mousquets

 
             Mémoire des expéditions nécessaires ou utiles                                               page 2 de 4

 

          Cent Bandollieres.

          Cent cinquante fusils.

          Cent cinquante poires a poudre.

          Douze hallebardes.

          Une ou deux caisses de tambour.

          Et je crois qu’un drapeau ne seroit pas inutil

Un ou deux milliers de poudre, et du plomb a proportion.

Ces choses peuvent estre envoyéés a droiture ou acheptéés des

fonds qui seront faits pour le Canada et adresséés a Quebec

        d’où elles seront envoyéés a l’Acadie.

          On peut par les memoires du Chevalier de Grandfontaine

         connoistre ce qui manque dans Pentagoüet

Monseigneur Colbert est tres humblement supplié de faire

savoir a Talon s’il ne peut pas au moins pour son successeur

         prendre la seconde place dans l’Eglise lors que Monsieur

         de Courcelle y est et la premiere lors qu’il n’y est pas, Mondit

         Sieur de Courcelle faisant sur cela une affaire a ce que Talon

 
         Mémoire des expéditions nécessaires ou utiles                                                  page 3 de 4


estime assez mal a propos au sentiment de tout le monde

mesme de Monsieur l’Evesque qui peut esclaircir cet

         article, Quoy qu’il soit reglé la dessus ou pour ou contre

         je seray tres content ne regardant que le caractere que le

         Roy me fait l’honneur de me donner  Il dépend de sa Maiesté

         ou de l’eslever ou de l’abaisser autant qu’il luy plaira.

 

                   Talon [paraphe]

 

 
          Haut de page
                                                          Rapport de Jean Talon a Colbert en 1671
                   
  Recherche effectuée par Monsieur J.Paul Stril, aux archives de Paris. 
         Réf: Archives Nationales de Paris; Correspondance et divers rapports de l’intendant  Talon;
        Canada année 1671;livre 3; folio 172.
        Transcrit gracieusement par Monsieur Yvon Blanchard

 2 novembre 1671.

A Monseigneur Colbert

 

M émoire sur le Canada,

 

Apres vous avoir Monseigneur tres humblement remercié

         de touttes les graces que i’ay receues de vous tant en la

         personne de Monsieur Perrot et de ma niepce qu’en la mienne

         particuliere et vous  en avoir tesmoigné ma parfaite

         reconnoissance, J’accuse la reception des trois lettres que

         vous m’avez fait l’honneur de m’escrire de St Germain

         et de Tournay avec les estats; memoires et copies d’arrests

         qui les accompagnoient.

 

         Je commance cette dépesche par respondre aux articles des

         vostres qui demandent quelqu’esclaircissement de ma part,

         et puis par un memoire posterieur qui ne partira que par le

         dernier vaisseau; je feray pour le Roy et pour vous une

         idéé et un plan du Canada qui vous feront connoistre

         son estat present et ce qu’il peut recevoir d’accroissement

       part la continuation de vos soins.

 

Les vaisseaux estans arrivez cette annéé extraordinairement

         tard  j’ay receu de mesme l’advis que vous me donnez que

 

 Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                                       page 1 de 20

  

         les isles manquent de bois ainsy n’ayant de matiere

         preparéé de la nature de celle que vous me marquez  n’y

        de vaisseaux d’assez grand port pour la charger, je

         suis necessité de remettre a l’annéé prochaine a leur donner

         le secours que vous desirez que vous desirez de moy pour lequel il feray

         travailler cet hiver.

 

         Le Sieur Faulin n’estant arrivé que le quatrième du mois d’octobre

         le lendemain ie fis faire au Conseil Souverain de Quebec

         l’enregistrement de son privilege, et le mesme jour travailler

         a la construction des cultes et a la recherche des matieres q­ui

         luy estoient necessaires, Il est actuellement appliqué a une

         premiere operation, jl me promet une espreuve louable

         s’il respond aux esperances qu’il me fait concevoir, Par le

         retour des derniers vaisseaux i’envoyeray a Monsieur     

         Bellinzany le premier fruict de son travail et du soing que

         vous avez pris pour le donner a ce pays, rien ne luy manque

         de ma part, rien ne doit manquer de la sienne si son secours

 

         Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                                                page 2 de 20

 

       ne s’est pas alteré sur la mer.

 

Je reconnois clairement que le commerce reciproque entre

les parties meridionnalles et septentrionalles de

l’Amerique qui sont sous l’obeïssance du Roy doit

 estre a leurs colons d’une grande et respective utilité,

         surtout si sa Majesté tomboit en guerre avec ses voisins,

         Mais pour les engager a la faire il faut la leur rendre

         sensible (peu voulans hazarder les premieres espreuves)

         et c est a quoy ie travaille, faisant encore cette annéé

         passer pour mon compte a la Gadalouppe et a la Martinique

        un vaisseau quoy que celuy que i’ay envoyé l’annéé

         derniere se soit ouvert dans le havre de Dieppe sous le

         poids de son succre par un jmprudent eschoüement qu’en

         fit le capitaine je m’expliqueray mieux sur ce commerce

         quand ie parleray de l’Acadie dans le memoire que ie

      dresseray pour le Roy.

 

Si le vaisseaux que i’ay commancé n’occupoit tous les

 

 Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                        page 3 de 20 

 

         charpentiers du pays n’en ayant esté envoyé icy que six

         de la part du Roy j’exciterois jncessamment les habitans

         a en faire construire pour leur compte plusieurs se

         portans naturellement aux pesches et au commerce du

         dehors a quoy le rabais des pelleteries les j nuite fortement

         outre qu’ils s’appercoient aisement que cy apres ils

         auront beaucoup de surabondant dont le debit se fera

         favorablement pour eux aux Antilles de l’Amerique.

 

         Je n’ay pas receu les gages des charpentiers du Roy qui

         travaillent a l’astelier de Canada, ils ont assez bien

         servy cette annéé pour que sans difficulté on les leur

         paye en France ou pour eux a leurs femmes.

 

         Plusieurs officiers se déterminoient a repasser en France

         pour y traitter de leurs affaires et retourner ensuitte

         ainsy qu’on fait les Sieurs de Contrecoeur et de Lavalterie

         ce premier avec des effects pour sept ou huit mil livres

         provenant de la vente de son bien, et le second avec un

 

  Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                                             page 4 de 20

 

         secours de sa famille, J’ay fait ce que j’ay pu pour les

         en divertir par la raison que dans ces commancemens

         il est bon qu’ils travaillent a fortifier leurs establissemens

         leur faisant esperer que le Roy n’auroit pas desagreable

         qu’ils allassent ensuitte donner ordre a leurs affaires, et

         tous ont defferé a ce sentiment, un excepté qui s’est vû

         jndispensablement engagé a faire le voyage, comme il

         est marié ayant femme et enfans et le gouvernement des

         Trois Rivieres le retour en est seur et j’ose en respondre,

         Trouvez bon Monseigneur que par occasion je demande

         en sa faveur la commission du Roy pour le gouvernement

         des Trois-Rivieres duqeul il n’est pourvue que par

         Monsieur de Courcelles qui m a tesmoigne le vouloir

         bien ainsy j’estime qu’il est du service de sa Majesté

         de pourveoir par elle mesme aux gouvernements

         particuliers pour s’asseurer d’autant plus de la fidelité

      de ses sujets dans des pays esloignez de sa presence



         Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                                   page 5 de 20

 

 

         cet officier nommé Varennes a du merite et ne manque

         pas de zele.

 

         Je dois en cet endroit vous demander Monseigneur un

         un ordre general ou un reglement du Roy sur le retour

         en France de ceux qui demandent d’y repasser pour y traitter

         de leurs affaires, comme il y a de l’inconvenient de

         l’accorder a tous il est mal aisé de le refuser sans blesser les

         jnterests de la colonie, il faut sur cela trouver un

         temparamment, Mon sentiment seroit que ceux qui

         ont familles et une habitation forméé on l’accordast

         sans peine au chef homme ou femme son habitation

         et sa famille l’engageans suffisamment a revenir, pour

         les hommes qui ne viennent au pays que pour leur heritage

         rendre l’heritage garend du retour et prenant la precaution

         d’en déclarer les ventes nulles si elles ne sont approuvéés,

         Et pour ceux qui n y sont qu’engagez ou qui sortent de

         leur engagement de trois ans leur donner la liberté de 

 
          Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                                             page 6 de 20

 

         retourner en remboursant les frais de leurs pasages

         pour estre remployé au passage d’un autre affin par

         cette liberté generalle de ne pas rebutter ceux qui y voudroient

         passer s’ils n’en estoient divertis par la penséé qu’on leur

         jnspire qu’on n’en sort jamais quand on y est une

         fois.

 

         Je dois bien estre satisfait des fonds que le Roy a fait

         cette annéé pour cette colonie, je les ay receus comme

         des marques asseuréés que vous continuez a travailler

         a l’agrandissement de ce pays, et si une maladie qui m a

         jetté durant six mois presque dans l’inaction ne m’avoit

         osté la meilleure partie de mes forces j’aurois avec ces

         secours procuré au pays de plus grands advantages que

         ie n’ay fait, j’employeray ce qui m’en reste avec toutte

         l’economie possible a fortifier les establissemens que

         vous desirez.

 

         Si vous souhaitez apprendre la principalle cause de

 

  Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                                                  page 7 de 20

 

         ma maladie, mon secretaire poura vous la dire et vous

         expliquer les desplaisirs sensibles que ie recois sur le

         service qu i’ay a rendre icy.

 

         Je joins a cette dépesche les estats de recepte et despense

         que i’ay fait pour continuer l’ordre que i’ay commancé

         de tenir, je vous supplie tres humblement de les arrester

         et de jetter les yeux sur celuy des fonds a faire pour

         l’annéé prochaine pour laquelle ie n’en demande qu’autant

         que vous estimerez a propos d’en faire employer pour le

         soustien de vos desseins.

 

         J’ay receu les dix medailles du Roy qui serviront sans

         doute avantageusement a faire la recompense de ceux

         qui se signaleroit par quelque service util a sa Maiesté

         et a sa colonie.

 

         Je me suis chargé Monseigneur de vous remercier

         tres humblement de la part de tous ceux pour lesquels

         vous avez obtenu des gratiffications du Roy pour vous

 

 Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                                                        page 8 de 20

 

         espargner la peine de recevoir les lettres qu’ils vouloient

         vous escrire surtout les chefs de familles beneficiez

         de trois et de quatre cens livres, je dois dire icy en passant

         que vous avez bien des suffrages aupres de Dieu pour

         les charitez que vous y faites.

 

         On travaille par tout a fixer les volontaires et les

         attacher  par le mariage a quelque corps de

         communauté pour les necessiter a travailler a la

         culture de la terre, dans cette veüe et pour divertir

         plusieurs faineants d’entrer dans les bois et se joindre

         aux sauvages (pratique que j’ay trouvéé trop familiere

         a mon arrivéé) j’ay ouvert la porte au travail et j’ay

         formé des asteliers qui ont entretenu pres de trois cens

         cinquante hommes durant tout l’esté, je puis dire

         mesme que i’ay fait une espece de guerre a l’oisiveté

         qui a fait murmurer quelqu’uns a quoy ie ne m’arreste

         pas, parce que ie scay qu’on ne peut guerir un mal sans

 

        Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                       page 9 de 20

 

  

         blesser celuy qui s’en chatoüille et s’en fait un

    plaisir.

 

Par les gens que i’ay fait passer a l’Acadie et ceux que

i’en ay receu envoyez par le Chevalier de Grandfontaine

ie reconnois que ie pourray vous satisfaire sur la

communication que vous desirez que ie rende aiséé

         entre ces deux parties de la Nouvelle France, je

         m’expliqueray mieux sur cet article dans le memoire

         que ie donne au Roy, je m’explique pareillement

         dans le mesme memoire sur la correspondance que

         vous approuvez que j’establisse entre les subjets du

         Roy et les Anglois qui sont aux costes de la mer. Si

         ie fais le voyage que j’espere pouvoir entreprenpre apres

         le retour de ma santé je travailleray a Pentagoüet

         au Port Royal et dans toutte la coste a regler touttes choses

         a vostre satisfaction.

 

Je ne proposeray rien pour rehausser le prix des pelleteries

 

                               Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                         page 10 de 20

 

         qui puisse blesser la liberté du commerce qui fait

         la richesse de la France, Mais ie chercheray icy

         quelques expediens pratiquables a l’advantage

         commun des principaux jnteressez de ce pays dans

         la vente des castors et des orignaux, et ie ne determineray

         rien a cet esgard qu’avec Monsieur de Courcelles et

         les plus notables habitants ou marchands.

 

         Le départ des vaisseaux a suivy de si pres leur arrivéé

         que ie n’ay eu ny assez de temps ny assez de santé

         pour travailler a la liquidation des debtes de la

         communauté de Canada, je donneray a cet ouvrage

         le premier temps que j’auray apres ma guerison.

        

         On avoit fait esperer au peuple qu’il ne se leveroit aucun

         droict  cette annéé sur les marchandises seiches, et

         les effects apportez par les premiers vaisseaux avant

         la reception de vostre dépesche au sient este vendu

         sans jmposition, ainsy on a continué sur ce pied a l’esgard

 

                               Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                         page 11 de 20

 

 

         des autres, l’annéé prochaine ie feray lever sur les

         marchandises seiches la moitié des droits puisque vous

         l’approuvez.

 

         Apres l’enregistrement de la confirmation de lettre

         de noblesse du nepveu de Monsieur Souart je les luy ay

         dellivrées par ce qu’il s’est rendu icy avec une damoiselle

         qu’il a espouséé en France pour s’establir au Montreal.

 

         Les lettres d’errection de la terre  des islets en baronnie

         serviront sans doutes d’un puissant esguillon  a beaucoup

         de gens pour les faire travailler a former de nouvelles

         terres et agrandir celles qui sont desia bien commancéés

 

Souffrez Monseigneur que regardant apres  l utilité

         que le service du Roy peut recevoir de cette errection

         la grace specialle que vous m’avez faite je vous en

         tesmoigne toutte ma reconnaissance.

 

         Monsieur de Lauzon part d’icy un peu mal satisfait

         de moy par ce que ie combats la lenteur de ceux ausquels

  

  Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                                                        page 12 de 20

 

 

         Monsieur son pere a concedé de grandes et de vastes estendues

         de terre lorsqu’il faisait icy la charge de gouverneur,

         et que ie menasse de priver de possession les desserteurs

         qui se contentans de proffiter des pesches sans faire

         valloir les terres par la culture gardent leurs contracts

         en poche, j’estime qu’il seroit a propos que ie receusse

         un ordre du Roy sur ce sujet sur lequel il a esté

         par le passé donné un arrest par sa Majesté qui

         n’a pas esté executté, et que cet ordre me commandast

de retirer ces terres des mains de ceux qui s’en pretendent

         proprietaires et qui ne les travaillent pas ou que tres

         lentement pour les donner a d’autres de bonne volonté

         qui les feront jncessamment valloir.

 

         Souvent il arrive qu’entre les filles qu’on fait passer icy,

         il y en a qui ont de legitimes et considerables pretentions

         aux successions de leurs parents mesme entre celles qui

         sont tiréés de l’hospital general, souvent aussy elles

         demandent de passer en France pour agir en leurs affaires

  

            Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                                                         page 13 de 20

  

         ce qui ne se peut sans prejudicier a leurs familles, pourquoy

         j’estime si la chose est faisable qu’il seroit bon de les

         favoriser d’un commitimus aux requestes, En vertu duquel

         un advocat et un procureur de charité (que Messieurs

         les directeurs de l hospital general esperent trouver

         aisement) agiroient pour touttes les filles habituéés

         icy.

 

         Je fais continuer a former la terre que i’ay fait

         commancer pour Monsieur Berthelot et ie puis

         Monseigneur vous asseurer qu’elle est desia fort

         advancéé et la sera assez l’an prochain pour recevoir

         du Roy quelque tiltre d’honneur si vous avez la

         bonte de le luy procurer, il est dans le dessein de faire

         passer des hommes a ses frais pour la peupler.

 

         Monsieur de Becancour m’en a demandé une pour Monsieur Fortel

         son frere qu’il promet faire valloir et a laquelle il va

         faire travailler dès cet hiver je luy ay promise a cette

         condition seullement.

 

 Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                                                      page 14 de 20

  

         Deux gentils hommes poitevins Messires Derfeil et la

         Hussodiere freres, un saintongeois Messire Deschambots

         et deux autres normands Messires Delabouteillerie et

         Buterné sont icy passez cette annéé pour y faire

         des establissements, ce dernier est frere de Messire le

         chevalier Arnault sous lieutenant aux gardes qui a du     

         bien et qui cherche une terre a achepter si les gens de

         cette qualité prennent aisement cette route bientost le Canada

         se remplira de personnes capables de le bien soustenir, à

         touttes ce personnes qui pretendent travailler l’errection de

         la terre des Islets servira d’un puissant esguillon pour les

         faire appliquer a former de grandes terres.

 

         Le Sieur de Monteil gentilhomme gascon capitaine reformé

         de l’une des compagnies qui ont servy icy sous Monsieur

         de Tracy et le crois actuellement au chasteau Trompette me

         propose de venir icy pour se marier avec une veufve des

         principalles familles de ce pays esperant que le Roy aura

         la bonté de luy accorder quelque gratiffication pour aider a

 

  Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                                    page 15 de 20

  

         a son passage au transport de ses effects et a l’establissement

         de sa famille future qui a desia quatre enfans, Mon

         secretaire apprendra de vous vos jntentions sur cet

         article.

 

         Vos lettres Monseigneur ont eu l’effect que ie me suis proposé

         aupres  de Monsieur L’Évesque de Petréé et Monsieur l’abbé de Queylus,

         Ce premier ayant receu des lettres de Rome qui l’allarment

         un peu sur son tiltre, passe en France pour y mesnager quelque

         secours de famille ou d’ailleurs qui le mettent en estat de payer

         l’annat qu’on luy demande lors que le Roy l’aura jugéé

         raisonnable, Mais ie crois que le plus puissant qu’il espere

         est de la liberalité de sa Maiesté de la bonte de laquelle

         Il attend l’accessaire avec le principal qu’il en a receu par

         la nomination a l’Évesché s’il demeure dans les sentiments

         qu’il m a tesmoigné sur tout ce qui regarde le service et les

         jntentions de sa Maiesté, il pourra estre utillement

         reconnoissant de la grace qu’il en receuvra.

 

     Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                                                 page 16 de 20

  

         Je ne trouve pas un homme plus reconnoissant des graces

         que vous luy faites que Monsieur l’abbé de Queylus, Il va

         traitter de ses affaires en France, faire ses partages avec

         Messieurs ses freres, rassembler son bien pour l’emloyer en

         Canada, Au moins me l a-il ainsy asseuré, s’il a besoin

         de vostre protection il fait effort pour s’en rendre digne

         et ie le connois un sujet fort zelé pour le bien de cette

         colonie, je crois qu’un peu de demonstration de vostre bien

         veillance redoubleroit ce zele dont i’ay de tres

         bonnes marques en ce que vous souhaittez plus (l’education

         des enfans sauvages) qu’il procure de touttes ses forces.

 

         Je ne m’estenderay pas sur la conduitte que tient icy

         Monsieur de Courcelles a mon esgard, mon secretaire

         que i’ay fait agir aupres de luy durant son sejour

         a cause de mon jndisposition le trop bien connüe et peut

         vous en jnformer, s’il blessoit mes seuls jnterests je

         souffrirois dans le silence, Mais il me fait naistre

 

   Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                                                      page 17 de 20

  

         des incidens et des obstacles ou pour le service du Roy

         il devroit m’applanir les difficultez, Cependant

         Monseigneur je vous remercie tres humblement de la

         grace que vous m’avez faite en luy escrivant, vous aurez

         peine a le guerir de la jalousie qu’il a conceue de ce que vous

         me faites l’honneur de vous confier en moy et des establissemens

         que ie fais dont ie souffre souvent qu’il se donne tout le

         merite sans me plaindre. Par mon retour en France

         mes peines finiront.

 

         Du fonds de dix mil livres fait pour cent passagers je

         laissay l’an dernier entre les mains du Tresorier cinq

         mil deux cens livres parce que ie ne saurois pas ce qu’on

         en pourroit envoyer par Dieppe, Il en fut embarqué et

         remis icy quarente neuf j’en ay envoyé les certifficats

de Messieurs de Courcelles et Bouteroue, et le

         Roy a ordonné que le Tresorier dellivreroit a mon

         secretaire le reste du fond, Mais parce que l’ordonnance

  

 Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                                                         page 18 de 20

 

         demande un certificat du commissaire qui l a donné

         pour les quarente huict qui furent embarquez a sa

         veüe a la Rochelle, Mais qui ne l a pû donner pour ce

         qu’il n a pas vû embarquer  en Normandie, On arreste

         tout court mondit secretaire, Je vous supplie tres humblement

         Monseigneur de lever cette difficulté et de faire dellivrer

cette somme dont i’ay compté a sa Majesté et que i’ay

payéé par advance a Messire Guenet.

 

Je ne propose plus l’eschange de mon vaisseau contre un de

plus grand port puisque ie ne le crois plus en estat de servir

         si vous desirez Monseigneur que ie continue le commerce

         commancé entre le Canada et les Antiles pour leguel ie

         n’ay de penchant qu’autant que m’en fait naistre le

         desir que vous me tesmoignez d’ouvrir ce commerce, il me

         faut un vaisseau d’environ trois cens tonneaux, ceux de

         moindre port n’estant nullement propres pour le transport

         des bois qui encombrent beaucoup, Si le Roy me

         donne quelque moyen d’achepter un vaisseau en Hollande

 

   Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                         page 19 de 20

 

         ou ailleurs je l’employeray de tout mon cœur a cet usage

         non par l’atrait du gain Mais par la seulle envie

         de vous plaire.

 

         Le vaisseau que i’avois envoyé a l’Acadie et duquel i’estois

         en peine moüilla bien a la rade de Quebec, J’examineray

         les memoires que le commandant de ce vaisseau a deub

         faire sur touttes choses  Et par le retour du vaisseau de

         Normandie i’auray l’honneur de vous jnformer du

         succez de son voyage.

 

         Fait a Quebec ce deuxième novembre 1671.

 

                   Talon [paraphe]

 

         Vous pouvez Monseigneur excuser par

         ma maladie ce qui est ou obmis ou mal

         conceû dans ces memoires que i’ay dressé

         estant fort incommodé

         Mémoire sur le Canada du 2 novembre 1671                                                                                 page 20 de 20
 

         Haut de page
                                                                                  Rapport de Jean Talon au Roi en 1671
 
         Recherche effectuée par Monsieur J.Paul Stril, aux archives de Paris. 
         Réf: Archives Nationales de Paris; Correspondance et divers rapports de l’intendant  Talon;
        Canada année 1671; folio 159.
        Transcrit gracieusement par Monsieur Yvon Blanchard

 

                                            2 novembre 1671.    

                                     Au Roy                           

 

                                     M emoire sur le Canada

 

              La paix est esgalement profonde au-dedans et au dehors

              de cette colonie, Les jroquois apres avoir un peu grondé    

              contre les sauvages qui se sont mis sous la protection du

              Roy et auxquels ils faisoient la guerre se sont enfin

              contenus dans leur devoir et hors qu’il y ait entr’eux quelque

              brutal qui dans l’jvrognerie casse quelque teste, il y a lieu

              de croire que la communauté preferera tousjours la paix a

              la guerre

 

              Les Anglois de Baston et des autres costes de la mer sont

              dans un pareil repos que nous et bien loing de nous jncommoder

              ils tesmoignent avec empressement rechercher de vivre en

              paix avec nous et vouloir establir quelque correspondance

              que nous avons desia commancé de nostre part, et qu’il sra

              d autant plus aisé d’entretenir que i’ay reconnû par les gens

              qui ont passé a Pentagouet et qui en sont revenus qu’il n y

 

    Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 1 de 26                  

 

              a pas plus de soixante lieües de trajet a faire par les terres

              sur lequel i’espere que ie pourray faire habituer une

              vingtaine de personnes de distance en distance pour que de

              lieux en lieux on trouve des entrepost, le couvert, et des

              rafraichissemens.

 

              Le sieurs de Marson lieutenant du chevalier de Grandfontaine

              avec lequel il s est brouillé est venu de Pentagouet icy du

              consentement de son capitaine tous deux m ont donné leurs

              sujets de plaintes respectives que i’examineray, cependant

              ie n’ay pas crû qu il fust du service du Roy de renvoyer

              ledit lieutenant dans son poste avant que d’avoir ou jugé ou

              accommodé son different parce que l aigreur parroist trop

              grande pour que les deux parties ne se portent pas a quelqu’

              extremité a la veue des Anglois, et comme ie connois que

              le service du Roy demande que ie fasse un voyage a

              l’Acadie avant que ie retourne en France i’ay gardé aupres

              de moy ledit lieutenant qu m’accompagnera dans mon

              voyage que ie feray si ma santé revient ou cet hiver sur

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 2 de 26      

 

 

               les neiges en raquettes ou en canot au printemps

              prochain.

 

              Dans ce voyage ie travailleray a la reunion de ces deux

              officiers ou ie feray le changement que le service du Roy

              demandera sous le bon plaisir de sa Maiesté et en attendant

              ses ordres je feray faire autant qu’il me sera possible

              l’establissement des soldats leur accordant des concessions,

              je verray l’estat des deux principaux postes   Pentagouet

              et Port Royal et s’ils demandent quelques reparation i’y

              feray travailler, Je feray le recensement de la colonie,

              visiteray les armes des colons et ie leur laisseray quelques

              reglements de police, quelque officer pour leur rendre la

              justice et un ou deux peres Recolects que ie meneray avec moy

              ayant appris qu’il n y avoit qu’un cordelier fort débauché,

              j’examineray l’abondance et le benefice des pesches, verifieray

              les mines s’il si en trouve, en un mot je rempliray tout

              autant qu’il me sera possible les jnstructions donnéés a

              mon secretaire par Monsieur Colbert de la part de sa

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 3 de 26      

 

 

               Maiesté surtout en ce qui regarde la marine a laquelle

              on m’asseure que l’Acadie peut donner de grands secours,

              et si ie puis i’auray quelque conversation avec le colonel

              Temple qui me parroist fort desgouté du gouvernement

              de Baston plus republiquain que monarchique, cet

              officier a tesmoigné au Sieur de Masson que i’avois envoyé

              a Baston pour y demander la restitution d’un vaisseau

              piraté par un anglois, qu il desireroit se retirer les terres

              du Roy et y vivre sous sa protection et son obeissance,

              il a mesme quelques pretentions sur des domaines utiles

              qu’il a laissez dans les terres restituéés qui luy avoient esté

              accordéés en proprieté, j attendray les ordres de sa Majesté

              sur ce qu ie devray faire a l esgard de ce colonel qui me

              promet par son entremise beaucoup de facilité a rappeler

              des familles francoises establies chez les Anglois. On

              me fait de plus esperer que par luy ie pourray mesnager

              des matelots, quelques charpentiers de navire et des ouvriers

              capables de faire des moulins a scie dont ce païs a grand

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 4 de 26      

 

 

               besoing, si ie trouve de la facilité a y jntroduire ces

              ouvriers de cette nation jusqu’au nombre de quinze ou

              vingt, comme ils ne peuvent estre qu’utils au service

              de sa Maiesté, ie ne crois pas que cela luy puisse estre

              desagreable.

 

              J attends avec un peu d’jnquietude le retour d’un petit vaisseau

              que i’ay envoié a l’Acadie parce qu’il ne parroist pas encore

              quoy qu’il soit party au mois de may dernier, ce vaisseau

              a eu ordre de visitter toutte la coste, Mais comme le principal

              suiet de son envoy a este l’advis que i’ay  receu l hiver dernier

              sur les neiges que les sujets du Roy souffroient de grands

              besoins par le manquement de vestements, il a deub porter au

              Port Royal linges et chaussures, si ce vaisseau retourne

              avant le depart du dernier de ceux qui sont a la rade de Quebec,

              je pouray mieux marquer au Roy l’estat auquel on aura

              trouvé et laissé l’Acadie parce que l’officier qui le commande

              est assez entendu et a ordre de faire des memoires sur touttes

              choses.

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 5 de 26      

 

 

               Il y a un mois et plus que i’ay fait partir en deux temps et

              par deux differents canots et differentes routes les Sieurs de

     St Lusson et la Nauraye pour continuer l’ouverture du

     chemin d’icy a Pentagouet et au Port Royal, Et pour porter

              en mesme temps quelques jnstructions que le service de sa

              Maiesté desiroit et dresser de nouveaux memoires, En        

              attendant que ie puisse la mieux jnformer avant mon voyage

              j en attends pareillement le retour a toutte heure.

 

              Les Sieurs de la Salle n’est pas encore de retour de son voyage fait

              au costé du Sud de ce païs, Mais le Sieur de St Lusson est revenu

     apres avoir poussé jusqu'a pres de cinq cents lieües d’icy planté

     la croix et arboré les armes du Roy en presence de dix sept

     nations sauvages assembléés de toutes parts a ce sujet, touttes

     lesquelles se sont volontairement soumises a la domination

              de sa Maiesté qu’elles regardent uniquement et comme

              leur souverain protecteur, cela s’en fait au recit des peres

              jésuistes qui ont assisté a cette ceremonie avec tout l’appareil

              et l’esclat que la païs a pû souffrir, je porteray avec moy les

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 6 de 26      

 

 

               actes de prise de possession que le Sieur de St Lusson a dressé pour

              asseurer ces pays a sa Maiesté.

 

              On ne croit pas que du lieu ou ledit Sieur de St Lusson a percé il y ait

              plus de trois cens lieux jusqu’aux extremitez des terres qui

              bordent la Mer Vermeil ou du Sud, les terres qui bordent la

              Mer de l Oüest ne paroissent pas plus esloignéés de celles que

              les François ont descouvertes selon la supputation qu’on a

              fait sur le recit des sauvages, Et par les cartes il ne parroist

              pas qu’il y ait plus de quinze cens lieües de navigation a faire

              iusqu’a la Tartarie, la Chine et le Japon, ces sortes de descouvertes

              doutent estre l’ouvrage ou du temps ou du Roy, On peut dire

              que les Espagnols n ont guerres percé plus avant dans les terres

     de l’Amerique Meridionnalle que les françois ont fait

              jusqu’icy dans les terres de la Septentrionnalle.

 

              Le voyage que ledit Sieur de St Lusson a fait pour la découverte

              de la Mer du Sud comme pour celle de la mine de cuivre ne

              coustera rien au Roy, je n’en mets rien dans mes estats

              parce qu’ayant fait des presents aux sauvages des terres

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 7 de 26      

 

 

               desquels il a pris possession, il en a reciproquement receu

              d’eux en castors qui peuvent remplacer sa despense.

              Il y a trois mois que i’ay fait partir avec le Pere Albanel

              jesuiste le Sieur de St Simon jeune gentilhomme de Canada

              honnoré par le Roy depuis peu de ce titre, jls doivent

              pousser jusqu'à la Baye d’Hudson, faire des memoires sur

              tout ce qu’ils descouvriront leir commerce de pelteries avec

              les auvages et surtout reconnoistre s’il y a lieu d’y faire

              hiverner quelques bastiments pour y faire un entrepost

              qui puisse un jour fournir des rafraichissements aux

              vaisseaux qui pourront cy apres descouvrir par cet endroit

              la communication des deux mers du Nord et du Sud, depuis

              leur depart i’ay receu trois fois de leurs lettres, les dernieres

              apportéés de cent lieues d’icy par lesquelles ils me marquent

              que des sauvages qu’ils ont trouvé sur leur chemin les ont

              asseuré que deux vaisseaux anglois et trois barques avoient

              hiverné dans le voisinage de cette baye et y avoient fait grand

              amas de castors, si mes lettres en response sont fidellement

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 8 de 26      

 

               rendues audit pere, cet establissement sera bien examiné

              et sa Maiesté en sera bien jnforméé, comme ces terres

              ont esté anciennement descouvertes, premierement par

              les françois i’ay donné commission audit Sieur de St Simon

              de prendre possession reiteréé au nom de sa Maiesté avec

              ordre d’y arborer l’escusson de France dont il est chargé

              et de dresser son procez verbal en la forme que ie luy ay

              donnée

 

              On me propose de faire passer d’icy a la Baye d’Hudson une

              barque de soixante tonneaux avec laquelle on pretend

              descouvrir quelque chose de la communication des deux mers

              si les advanturiers qui forment ce dessein ne chargent le

              Roy d’aucune despense je leur feray esperer quelque marque

              d’honneur s’ils reussisent outre qu’ils pourront se desjnteresser

              par la traitte des pelleteries qu’ils feront avec les sauvages.

 

              Je ne suis pas assez hardy pour promettre les succez de la

              recherche qu’on fait des mines, Mais ie suis assez convaincu

              qu’il y en a en Canada de cuivre de fer et de plomb, ce païs

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 9 de 26      

 

 

              si vaste qu’il est mal aise de tomber juste sur l’endroit

              qui les couvre, Cependant ie m’appercois qu’on en a tous les

              ans de nouvelles connoissances par l’application qu’on donne

              a en faire la recherche par une espreuve faire dans un creuset

              d’une matiere tirée du Lac Champlain i’ay reconnu que dans

              ses bords il a du plomb.

 

              Le cuivre que i’envoye tiré du Lac Superieur et de la Riviere

              Nantaouagan fait connoistre qu’il y a quelque mine ou

              quelque bord de fleuve qui produit de cette matiere la plus pure

              qu’on puisse desirer dont plus de vingt françois ont vû une pierre

              dans ce lac qu’ils estiment du poids de huict cens, Les peres

              jesuistes se servent chez les 8ta8acts d’une enclume de cette

              matiere d’environ cent livres pezant, il ne reste qu’a trouver

              la source d’ou partent ces pierres destachéés.

 

              La Riviere de Nantonagan se trouve au dessous de deux

              grands costeaux qui quoy qu’en terrein fort eslevé nourrissent

              des lacs et recoivent des neiges en si grande abondance qu’a

          leur fonte elles forment des torrents qui lavent les bords de

 

                            Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 10 de 26    

 

 

               cette riviere composez d’un sable solide qu’elles roullent

              avec elles, ce sable au pied de cette riviere se congele et

              durcit et prend differentes formes telles que celles des galetz

              que i envoye a Messire de Bellinzany, Mon sentiment est

              que ces galetz roulez et emportez aileurs par la rapidité

              de l eaue se trouvent dans la disposition prochaine de former

              le cuivre par la force des rayons du soleil qui les receut et

              forme d’autres galetz de ce m estait tels qui sont les deux

              que j’envoye audit Sieur de Bellinzanj trouvez par le Sieur de

              St Lusson a quatre cens lieues d’icy a quelque distance de

              l endroit de la riviere ou ce debordement se fait, Il faut

              esperer des frequens voyages des sauvages et des françois 

              qui commancent a prendre ces routes la descouverte du

              lieu qui fait des productions si pures sans qu’il en coûte

              au Roy.

 

              Je ne parle plus des mines de fer puisque l’espreuve s’en doit

              faire en France, je dis seullement que durant l absence du

              Sieur de la Potardiere i’ay fait travailler a luy preparer de

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 11 de 26

 

               la matiere pour qu’il puisse agir s’il retourne i’en ay

              fait assembler douze ou quinze cens pippes et au dire

              des mineurs plus qu’il n en faut pour deux fondages de

              trois mois chacun.

 

              Je fis hier partir ces mineurs pour aller a vingt lieues d’icy

              veriffier une mine qu’on dit y estre des mesme matiere mais

              plus abondante peut estre seront-ils de retour avant le départ

              du dernier vaisseau, je souhaitte  que l’advis que i’ay receu

              soit fidel.

 

              J’ay remis entre les mains de mon secretaire un article de

              la lettre que i’ay receue du capitaine Poulet que i’envoyay

              l’annéé dernière au Cap Breton pour y charger du charbon de

              terre par lequel il marque y en avoir trouvé d’aussi bon

              que celuy d’Angleterre et de plus une mine de fer au dessous

              de celle du charbon qu’il estime abondante,  si le Sieur de la

              Potardiere retourne on peut le faire passer par la Baye des

              Espagnols pour veriffier cette mine qui s’y trouve et

              par occasion faire reconnoistre la qualité des chesnes qu’on

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 12 de 26

 

               m’asseure y estre en grand nombre et propres a la

              marine de France, A cette baye on pourroit faire deux

              voyages de France et deux retours par an.

 

              J aurois bien de la joye si le temps me descouvroit des basses

              mines de fer et de cuivre propres a la fonte des canons pour

              exempter sa Maiesté d’envoyer chez ses voisins demander

              l’armement de ses vaisseaux et ce qui doit servir a la deffense

              de ses places, On m en fait esperer une de cuivre dans l’Acadie

              de laquelle un nommé Minville que i’y envoyay l’an

              passé m’a asseuré avoir destaché un petit fragment dont

              mon secretaire est chargé, Mais ie luy refuse creance

              jusqu'à ce que le Sieur de St Lusson que i’y ay envoyé depuis

              un mois et duquel j’attends le retour m’ait fortement persuadé

              que cette mine se trouve par une abondance de matiere qu’il

              a ordre d’en rapporter.

 

              Le goldron reussit pour la qualité i’en envoie pour espreuve

              un baril a la Rochelle et un a Dieppe qui sera emploié

              a l’ordre qu’en recevra  mon secretaire, le messire entrepreneur

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 13 de 26

 

               le dit aussi bon qu’aucun autre tiré des pais estrangers, il

              trouve de la disposition a faire du bré et de la rezine, Il a

              six mil pieds d’arbres escorchez qui meurissent en attendant

              le temps propre a la distilation. Peut estre que sa Maiesté

              sera surprise d’apprendre que cet homme accompagné de

              beaucoup d’autres que ie luy ay donné n’ayent extrait que

              huit baril de goltron, Mais elle cessera de l’estre apprenant

              que pour faire de cette matiere il ne s’est servy que devieux

              troncs et de souches d’arbres secs, l’arbre vert ne resserrant

              son humeur et son suc au dedans [3 mots rayés] que lorsque despouillé

              de son escorce il ne peut plus le pousser au dehors et l’envoyer

              a sa chevelure pour nourrir ses rameaux, Pourquoy il faut

              commancer par les escorcher et les laisser meurir durant

              un ou deux ans.

 

              A present que par le succez et l’espreuve de cette annéé i’ay

              persuade que le Canada pouvoit produire du goldron et du brée

              je fais travailler ce messire ouvrier a jnstruire et enseigner les

              habitans et soldats establis la methode de le faire pour que

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 14 de 26

 

 

               sa Maiesté recouie par leur application le succez de

              la sienne et le fruict de ses despenses et que les colons de la

              Nouvelle France fournissans a ceux de l’ancienne cette

              matiere utile a la marine les secourent de ce necessaire

              et se beneficient eux mesmes du produit par le retour d’autres

              denréés qu’ils auront en eschange et qu’ils puissent aussy

              un jour fournir les magazins de sa Maiesté et la dispenser

              par la d’emprunter des Prïnces de la mer baltique ce que son

              royaume ne luy produit pas assez abondamment.

 

              Tandis que ie suis sur ce chapitre je dois en passant traitter de

              celuy des chanvres desia devenus icy si familiers qu’on

              peut avec beaucoup de raison esperer que dans trois ans d’icy

              les habitans y auront de leur culture et de leurs propres

              manufactures, la meilleure partie et peut estre le tout des

     toilles necessaires a leur usage quoy qu’il s’en consomme

              icy pour plus de soixante mil livres par annéé commune

              et j’adjoute que sur le pied que la culture de ce legume s’est

              mise cette annéé il y aura en ce païs avant six ans d’icy non

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 15 de 26

 

             seullement de quoy fournir aux cordages des vaisseaux

              mais mesme du surabondant pour faire passer en France

              autant a proportion de ses colons qu’en puisse fournir l’une

              provinces du Royaume la plus fertile en ce legume,

              Un seul habitant de son surabondant a fourny dans les

              magazins de sa Maiesté huit minots de graine et cent

              livres de chanvre apres avoir pris la provision de sa

              famille

 

              Le pays produit desoy de l’ortie sans culture i’ay commancé

              d’en faire moissonner dans sa saison et comme par

              espreuve et au sentiment de tous elle est plus forte et resiste

              mieux a l’eaue que le chanvre, j’exciteray les habitans

              a la receuillir pour profiter de ce benefice que la terre leur

              offre naturellement, Je ne desespere pas de la pouvoir faire

              servir utilement  un jour a l’usage de la marine.

 

              On a fait espreuve de tabac qui se cultive et meurit comme

              aileurs, si le Roy ne trouve pas d’jnconvenient d’en

              souffrir icy la culture a cause de ce que les Antilles en

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 16 de 26

 

 

               fournissent je porteray les habitans a la faire dans

              les terres qui seront propres a cette plante.

 

              Je ne dis rien des autres manufactures quoy que touttes

              s’introduisent a mesure que la matiere en donne les

              moyens, j’ay fait faire cette annéé de la laine qu’ont

              porté les brebis que sa Maiesté a fait passer icy, du

              droguet, du bouraquan, de l estamine, et de la serge de

              seigneur, on va travailler a du drap.

 

              On travaille des cuirs du pays prés du tiers de la chaussure,

              et presentement i’ay des productions du Canada dequoy

              en vestir du pied a la teste, rien en cela ne me paroist plus

              jmpossible, et j’espere qu’en peu de temps a pays ne desirera

              rien de l’ancienne France que tres peu de chose du necessaire

              a son usage s’il est bien administré.

 

              La brasserie est achevéé de maniere qu’outre le logement

              qu’elle peut donner aux charpentiers de l’astelier desquels

              elle est proche en attendant qu’il leur en soit basty, Elle

              peut fournir deux mille bariques de biere pour les Antilles

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 17 de 26

 

               si elles en peuvent consommer autant et en travailler autres

              deux mille pour l usage du Canada ce qui donnera lieu a

              la consommation de plus de douze mille minots de grain

              par chaque annéé les quatre minots faisant le septier

              de Paris au benefice et soulagement des laboureurs.

 

              Pour accompagner cet ouvrage public de son necessaire

              j’ay fait planter et cultiver dans la terre des Islets six

              mille perches de houblon qui produisent du fruict autant

              abondamment et d’aussi bonne qualité que celuy des

              houblonniere de Flandre.

 

              J’estime que sa Maiesté a suffisamment fait passer

              de bestiaux pour peupler le Canada des especes qui luy

              manquoient, veu d’ailleurs que nous pouvons tirer des

              chevaux Anglois et des sujets de sa Maiesté qui sont

              a l’Acadie, des brebis dont il y a chez eux assez abondament

              Les vaches et les porcs deviennent icy aussi familiers que

              dans l’ancienne France, de sorte que desia ce pays se passe

              des larts de la Rochelle d’ou i’en ay cy devant tiré pour une

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 18 de 26

 

               annéé iusqu’a huit barils, et i’ay lieu de croire que

              ce que cette partie pourra fournir jointe a ce que celle

              de l’Acadie soit remplie de vaches poura donner fera

              bien dans quelque temps l’entiere fourniture des jsles

              en chaire salléé.

 

              Sa Maiesté poura veoir par l’abregé  des extraits des

              registres des baptesmes dont i ay chargé mon secretaire

              que le nombre des enfans nais cette annéé est de six a sept cens

              que dans les suivantes on en peut esperer une augmentation

              considerable, et il y a lieu de croire que sans autre secours

              des filles de France, ce pays produira plus de cent mariages

              dans les premieres annéés et beaucoup au dela a mesure

              qu’on avancera dans le temps, J’estime qu’il n’est pas a

              propos d’envoyer des filles l’année prochaine affin que

              les habitans donnent plus aisement en mariage les leurs

              aux soldats qui restent habitans et libres, Il n’est nomplus   

              necessaire de faire passer des demoiselles en ayant receu cette

              annéé quinze ainsy qualifiéés au lieu de quatre que ie

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 19 de 26

 

 

               demandois pour faire des alliances avec les officiers ou

              les principaux habitans d’icy.

 

              Comme les marchands ne trouvent pas presentement tant

              d’avantage dans les retours des pelleteries qui n ont pas un

              cours fort favorable en France, ils recherchent avec soing

              l’argent et le transportent hors de ce pays; de sorte qu’il en

              reste peu pour le commerce ordinaire qui se fait entre les

              habitans, ce qui me fait proposer d’y jntroduire une

              monnoye qui luy soit particuliere par son coing non

              vallable ailleurs qui au titre de l’escu blanc soit moindre

              seulement en poids de dix sols et les sous especes a proportion

              jusqu'à la piece de cinq sols, une somme de soixante mil

              livres compris pour desia mil livres de liards respandus

              dans ce pays en feroient tout le commerce, sa Maiesté

              connoit beaucoup mieux que tout autre ce qui se peut sur

              cet article.

 

              Les jeunes gens de Canada se desvoüent et se jettent dans

              les escholes pour les sciences, dans les arts, les mestiers, et

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 20 de 26

 

               surtout dans la marine; de sorte que si cette jnclination

              se nourit un peu, il y alieu d’esperer que ce pays deviendra

              une pepiniere de navigateurs, de pescheurs et de matelots

              et d’ouvriers, Tous ayans naturellement de la disposition

              a ses emplois, le Sieur de St Martin (qui est aux peres

              jesuistes en qualité de frere donné) assez scavant en

              mathematiques a bien voulu a ma priere se donner le

              soing d’enseigner la jeunesse, je crois que sa Maiesté

              aura bien agreable qu’on luy fasse quelque

              gratiffication.

             

              Les pesches sedentaires estans icy regardées comme un

              benefice asseuré le Sieur Denis et le Sieur Bissot habitans

              de Quebec m’ont demandé des concessions le premier au

              passage de Canceau et le second dans le Fleuve de St

              Laurent audessous des Sept Jsles, tous deux pour la

              pesche de morues et de loups marins pour les huisles, je

              leur ay accordéés sous le bon plaisir du Roy leur faisant

              esperer les ratifications de sa Majesté s’ils faisoient des

 

                            Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 21 de 26

 

 

               establissements assez considerables, Ils sont partis pour

              leur hivernement chacun avec sept hommes.

 

              J’ay fait mettre sur l’estain au  commandement du printemps

              le vaisseau pour lequel i’ay fait assembler du bois durant

              l’hiver, il a desia receu les baux de son premier pont, et pour

              le peu de charpentier que i’ay eu on le trouve fort advancé

              quoy qu’a mon gré il le soit peu, on me fait esperer qu’a la

              fin de l’esté prochain on poura le mettre a l’eaue sans

              qu’on puisse m’asseurer s’il se pourra mettre en estat de

              passer en France, cependant le conducteur de l’astelier

              a donné a mon secretaire les mesures de la masture et

              des vergues pour faire en France celle de ses agréz, Tous

              les capitaines des vaisseaux qui sont arrivez cette annéé

              l’estiment du port d’environ quatre cens tonneaux ou plus

              et percé pour trente huit pieces de canon, ils le trouvent

              d’un fort bon gabary mais surtout fort de bois qui est

              tout de hache et non refendu, je souhaitte qu’il serve

              un jour utillement a sa Maiesté qui poura par celuy cy

 

                           Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 22 de 26

 

 

               connoistre qu’on en peut faire en Canada et que cy devant

              je n’ay rien avancé qui n’eust la verité pour fondement

              et pour but le service de sa Maiesté

 

              Je fais tousjours travailler à assembler du bois afin que si

              le fer se trouve on puisse utilement continuer icy un

              astelier de marine, pour lequel en ce cas il sera bon de

              faire passer huit ou dix charpentiers de France.

 

              Le petit nombre de ces ouvriers m’a fait employer une bonne

              partie des charpentiers de maison qui se sont fait a toutte

              main je leur ay donné pour aides des jeunes gens qui s’engagent

              pour quatre ans au Service de la marine pour la vie et

              l’habit seulement en consideration du mestier qu’ils apprennent;

              j’ay fait entrer dans l’astelier des soldats et des habitans

              qui ne pourroient manier la hache et qui se faconnent au

              mesure de maniere que i’espere qu’on formera icy dans la

              suitte de quelques annéés de ces ouvriers assez habiles pour

              travailler en tous lieux ou sa Maiesté voudra les

               appliquer.

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 23 de 26

 

 

               Je ne crains que la mort ou la maladie du Messire conducteur

              de l’astelier au defaut duquel ie voudrois bien en avoir un

              de France qui continuast l’ouvrage commancé si celuy

              qui est icy venoit a manquer, Monsieur de Terron pourroit

              bien nous en envoyer un s’il en recevoit l’ordre.

 

              Le Roy peut bien connoistre que sans le secours des agréz

              et matieres contenues aux memoires que le Messire charpentier

              envoye nous ne pouvons achever ce bastiment n y le faire

              passer en France n ayant encore icy que le goldron avec le

              bois qui soit a l usage de la Marine.

 

              Outre cedit vaisseau il y en a un prest a mestre a la voille

              pour les Antilles du port d’environ soixante tonneaux

              que i’ay achever cette annéé, un autre en forme

              de gribannes est encore sur l’estain et doit estre bien tost

              achevé  ce dernier doit servir a porter les bois qu’on tire

              des costes du fleuve pour les asteliers de marine, au

              sentiment de plusieurs charpentiers de navire on peut sans

              scrupule employer de touttes sortes de bois de ce pays a la

             

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 24 de 26

 

 

               construction des vaisseaux si on excepte le pin et le

              cedre, cela supposé comme il y a quantite de meriziers,

              d’ormes, de franc fresne et bastard, d’erable et autres

              de pareille nature qui peuvent prendre place sur tout

              dans les hauts des navires, il y auroit icy dequoy faire

              un astelier beaucoup plus considerable que celuy qui est

              commancé, cependant ie n’ay voulu souffrir qu’on

              employast aucun bois tendre dans la construction du

              navire qui est sur l’estain.

 

              Je ne suis pas homme de cour et ie ne dis pas par la

              seulle passion de plaire au Roy et sans un juste fondement

              que cette parties de la monarchie françoise deviendra

              quelque chose de grand, ce que i’en descouvre de préz me

              le fait prejuger, Et ces parties des nations estrangeres

              qui bornent la mer si bien establies tremblent desja

              d effroy a la veue de ce que sa Maiesté a fait icy dans

              les terres depuis sept ans, les mesures qu’on a prises pour

              les resserrer dans de tres estroittes limittes par les prises de

 

                             Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 25 de 26

 

 

               possessions que i’ay fait faire ne souffrent pas qu’elles

              s’estendent qu’en mesme temps elles ne donnent lieu de les

              traitter en usurpateurs et leur faire la guerre, Et c est

              en verité ce que par touttes leurs actions elles tesmoignent

              beaucoup craindre, elles connoissent deia que le nom du

              Roy est si respandu dans touttes ces contréés parmy les

              sauvages que seul il y est regardé par elles comme l arbitre

              de la paix et de la guerre, touttes se destachent jnsensiblement

              des autres Européesn , et a l exception des jrroquois dont ie

              ne suis pas encore asseuré, on peut presque se promettre

              de faire prendre les armes aux autres quand on le

              desirera.

 

              Fait a Quebec ce deuxième novembre 1671.

 

                         Talon [paraphe]

 

                                     Mémoire sur le Canada 1671                                                           page 26 de 26

 
  Haut de Page