Accueil    Généalogie et biographie des ancêtres Généalogie Vantecombreux  

Joseph Ambroise Vantecombreux

 

                                                                                                 Les VAN COMBBRUGGE  - VANTECOMBREUX

Le nom Van  Combrugge signifierai" Pont Voûté ". Mais à ce sujet,  les généalogistes débattent et pense qu'il s' agirai plutôt d' une déviation de croupe  pour colline vouté car le lieu de départ des Crombrugghe, est une petite colline en arc de cercle, culminant à 30 mètres,  entre la vallée de
l' Escaut et la chaussée de Hundelghem, que l' on dénomme Resselaar. Il y a bien un petit ruisseau enjambé d' un petit pont  au pied de cette colline ,
c' est le Hollebeek qui alimente des petits étangs et rejoint l' Escaut. Mais  le pont,  il s' agit d' une planche en bois et non d' un pont en arc de pierre. Ce serait donc mont vouté au lieu de pont vouté, à cela je laisse les généalogistes Belges résoudre ce problème. Il est pourtant en ouest-Flandre au moins trois ponts dénommés Crom  Brugghe .

                                                                           
   
        Van Crombrugge
Nous trouvons nos premier ancêtres vers 1730. Pourtant depuis longtemps déjà  les Crombrugghe tiennent à jour leur généalogie dans un superbe manuscrit ,celui dont vous voyez le frontispice ci-contre.

Ce superbe manuscrit du XVIIIe siècle rehaussé d' armoiries en couleur qui sont : Les grandes armes de gueules à trois éperons d' argent s'y déployant avec leurs ornements extérieurs au grand complet.
- Le heaume, presque de face, assorti de lambrequins et du bourrelet aux couleurs de base de l' écu;
- l' extraordinaire cimier à l' avant-bras levé, l' index bagué, pointé vers le ciel en signe d' avertissement, dans un vol d' argent à la fasque de gueules;
-Les deux lions , supports de cet ensemble héraldique, que complètent encore, en haut,
le fier cri de guerre Gand,! Gand! et en bas deux devises:
la première, latine : virtute decet non stemmate niti .
la seconde française :  Eperons de nos vertus .
L' une proclame qu'il convient de s' appuyer sur son mérite, non sur son arbre généalogique.
Il faut aussi regarder dans les quatre coins : quatre lions qui tiennent dans une patte une bannière et dans une autre un écu. L' auteur de ce Manuscrit a clairement indiqué son nom et la date de réalisation: me fécit anno 1783 , F. de Crombrugghe de Looringhe.
Ces écus et bannières portent en écartelé ou en abîme, diverses combinaisons héraldiques de l' écu Crombrugghe avec ceux de l' une ou l' autre des meilleures alliances de la famille : Braem, Gruutere, Mesdach ....
Sources : Au Origines de la Famille Crombrugghe par Hervé Douchamps et Thomas Van Driessche

www.amis-saint-jacques-de-compostelle.asso.fr

Selon l' Office Généalogique et Héraldique de Belgique,
 il est dit que les premiers Crombrugghe ont vécu et grandi a l' ombre d' une des 2 grandes  abbayes gantoise, celle de
St-Pierre au Mont- Blandin à gauche  dont ils semblent avoir géré comme maires héréditaires le domaine de Crombrugghe  à Merelbeke
et celle de St Bavon à droite.


 
   
Notre premier ancêtre connu Judocus Van Crombrugge a épousé le 18 avril 1750 à Strijpen Belgique  Porrez Pétronille. Ils eurent quatre enfants dont au moins deux sont nés à Strijpen : Joanna Catharina en 1752 et Marie Ludovica en 1753. Carolus et notre ancêtre Cornelius, nous ne savons pas dans quel village ils sont nés.
Cornille Van Crombrugge épouse le 29 mai 1783 à Strijpen  Marie-Jeanne Rottier  Ils eurent 5 enfants.
Pierre-François notre ancêtre, Joseph, Monique, Charles et Augustin. Marie Jeanne Rottier décède le 10 septembre 1789 à l'âge de 30 ans laissant ses 5 enfants en bas âge.

                   
         Mariage de
Judocus Van Crombrugge et Pétronille Porré

Strijpen ou parfois anciennement Stypen en français faisait partie sous l'Ancien Régime du "Pays et franc domaine de Zottegem".  L'ancienne commune de Strijpen est aujourd'hui englobée dans la ville de Zottegem. La population actuelle est de 1447 habitants pour Strijpen.

Cornelius, Cornille en français a épousé en seconde noces à Munktwalm Marie-Thérèse Ceuterick  fille de Jean et de Catharine Mulder.
Nous n'avons pas la date du mariage et ni s'il y a eu des enfants de ce couple.
                                         
                                         Blason de Strijpen  
Marie-Thérèse décèdera le 10 mai 1810 à Munktwalm à l'âge de 52 ans.
Il y est dit que Cornille a 52 ans et qu'il est agriculteur.
Cornille décèdera à son tour le 1er décembre 1816 à Munktwalm à l'âge de 65 ans. Il est écrit qu'il est cultivateur dans cette paroisse; les témoins sont Jean-Baptiste Becaus et Liévin Joseph Coessens.
Note : acte écrit en français pour les décès de Cornille et sa deuxième épouse Marie-Thérèse Ceuterick.

Ces âges ne coïncident pas. Dans un des actes il serait né en 1758 et dans l'autre celui de son décès il serait né en 1751.
La différence de 7 ans fait beaucoup !

              Mariage de Cornélius Van Crombrugge
                          et Joanna Maria Rottier
 
 
          
                                    Acte de naissance
                  de Pierre-François Vancrombrugge

 


             
                 
                             Eglise St Ménard de Ghoÿ
 

                                                                                                     
                                                                                                  Blason de Ghoÿ
 

Pierre-François Vancrombregge est né le 1 er février 1784 à Strijpen. Il sera baptisé le même jour dans l'église St Ménard de Ghoÿ. Ses parrain et marraine seront Pierre Van Crombrugge et Joséphine Otte. Et nous voyons sur cet acte de naissance du premier-né de Cornille la signature de Judocus Van Crombrugge, grand-père de l'enfant.

Pierre-François épouse Marie Rosalie Bagnet le 7 juillet 1819 à Ghoÿ.
Elle est née le 13 janvier 1795 à Ghoÿ et est la fille de Jacques Bagnet (1744+1817) et de Marie Augustine Wilmez.

Ils auront 3 enfants : Jean-Baptiste, Nicolas-Joseph notre ancêtre et Henri.
Jean-Baptiste épousa Victoire Hainaut et Henri épousa Joséphine Richet.

Pierre-François était cultivateur à Salardinges, Flandres Orientales, certainement un petit lieu-dit dépendant de Ghoÿ. Ghoÿ est désormais depuis 1976 englobé avec Lessines.

Ghoÿ est un nom du latin gaudium qui signifie maison de plaisance.
Ghoÿ faisait parti du domaine de la famille de Trazegnies jusqu'en 1740 puis passa au Prince Ferdinand de Ligne.
C'est pour cette raison que le sceau échevinal employé au XVIIè siècle portait les un écu aux armes d'Enghien accompagné d'un St Médard mitré et crossé.

Nicolas Joseph Vancrombreucq est né le 28 janvier 1825 à 4 heures du matin à Ghoÿ. Les témoins de sa naissance sont Charles et Jean Meynsbrughen.

Pour quelle raison Nicolas Joseph est parti de Belgique pour venir s'installer dans l'Indre au Centre de la France ?

Il est teinturier. Il épouse Marie Dupuis, une berrichonne, le 29 juillet 1850 à Le Blanc Indre. Elle est née le 27 mars 1831 au lieu-dit Bousseronde commune de Sauzelles 36. Elle est la fille de Pierre Dupuis et Jeanne Pénaguin.

Leur premier fils François Germain nait à Le Blanc le 13 mai 1851.
Mais notre ancêtre a la bougeotte car il vient s' installer à Suresnes en région parisienne avec sa petite famille. Leur fils décèdera à l'âge de deux ans.Pierre-François, leur second enfant et notre ancêtre naitra à Suresnes
le 4 avril 1854. Suivront Joseph-Ambroise en 1856, Marie-Rosalie en 1859, Ernest en 1863 et Adèle en 1865

Marie Dupuis décèdera le 29 juin 1892 à Suresnes.
Nicolas-Joseph dit Colin Van Crombreucq décèdera lui le 15.08.1895 Suresnes Ils seront enterrés dans le caveau familial des Vantecombreux au vieux cimetière de Suresnes qui existe toujours.

Marie DUPUIS et une de ses petites-filles
photo personnelle de Marguerite Vantecombreux Poupaert avec son aimable autorisation

                                                   

 

                                     Tombeau familial des VANTECOMBREUX dans le bas de la ville de Suresnes
                                                                             Vieux cimetière

Sont dans le tombeau familial situé dans le vieux cimetière de Suresnes :
au 27è rang la 14è tombe :
Octave Vantecombreux                       1886-1887 fils de Joseph Ambroise
Ernest Vancrombreuge                        1863-1891 fils de Nicolas-Joseph
Octavie Barbé                                      1857-1890 ép. de Joseph Ambroise
Marie Dupuis                                      1831-1892  ancêtre
Nicolas-Joseph Vantecombreux        1825-1895 ancêtre
Maurice Albert Vantecombreux         1885-1915 Mort pour la France
Joseph Ambroise Vantecombreux      1856-1929 fils de Nicolas Joseph
Marie Mauboussin 1865-1933 seconde épouse de Joseph Ambroise Vx
Marcelle Solary  1890-1985 épouse de Maurice Albert Vantecombreux

Ce tombeau a été acheté par Joseph Ambroise Vantecombreux.
photo personnelle

   


          Mariage Pierre-François Vantecombreux et Marie Clémence Dubois
Photo personnelle  de sa petite-fille :
Marguerite Vantecombreux Poupaert
avec son aimable autorisation

                                                                Pierre-François Vantecombreux

Il est né le 4 avril 1854 à Suresnes 92.
Il épousa en première noces Marie Clémence Dubois le 05.06.1886 à Suresnes 92.
Marie-Clémence était la fille de Louis André Dubois et de FLORENCE Victorine Louise.
Elle est née le 19.09.1866 à Garches et est décédée le 04.05.1900 à Suresnes.

De son premier mariage il a eu 6 enfants dont seulement deux ont survécu et ont donné une descendance.
Ce sont leur fille Berthe Clémence et Victor André.
Nous descendons de Berthe Clémence Vantecombreux qui a épousé Joseph Bondaty.

Il se remaria le 15.12.1900 avec Zulma Désirée Laffont  1853-1939
veuve de François Antoine Rondaux et fille de Alfred et Désirée Loeil.

Histoire familial:
Zulma Désirée Laffont éleva les enfants de Pierre-François avec ses petits-enfants : Berthe, Antoinette et André Rondaux. Car Le fils unique François-Gustave de Zulma Désirée est décédé en 1917 à l'hôpital Laennec. Sa belle-fille était décédée en 1911. Notre grand-mère Berthe et son frère Victor considéraient les enfants Rondaux comme frère et soeurs.
Pierre-François était teinturier et contremaitre d'usine à Suresnes.
Il décéda le 24 mars 1919 à Paris à l' hôpital Laennec.

 

   

        
                Ghoÿ est depuis 1976 englobée à Lessines

            
                                       Chassepierre petit village de Belgique

Haut de page