Accueil       Toussaint TOUPIN dit Du Sault, l'histoire                         

Descendant de Toussaint Toupin
Ma lignée détaillée directe

Carmen Fleury

   Alain Dussault

                                       

Première  Génération

    

                                                     ___________________________________________________________________________

                                             TOUSSAINT TOUPIN                         MARGUERITE BOUCHER
                               maître de barques,  bourgeois de Notre-Dame-de-Québec  

 
Né en 1616 

Cité à Sillery, le 25 avril 1639

Parrain d’un enfant sauvage

 

Baptisée à Notre-Dame-de-Mortagne, Perche, Orne

Le 28 juillet 1631

Parrain : Alexandre Aubin, sieur de Niverville

Marraine : Dame Marguerite Forcadier

Fille de Alexandre Alin de la paroisse de Loysy

Arrivée au Canada en 1634 avec son père

   

Mariés par Contrat Notaire Guillaume Audouart, le 25 décembre 1645

Fait sous seing privé à Trois-Rivières
 

Confirmé à Québec par Mgr Laval, à 28 ans,
Le 10 août 1659
50 ans au recensement de 1666 à Québec
32 ans au recensement de 1666 à Québec
Décédée rue Sault-au-Matelot, Québec
Après le 20 mars 1668 et avant le 03 juin 1669
   

La marque de Toussaint Toupin            

La marque de Marguerite Boucher

   
     De leur union naquirent:  Anonyme,  JEAN-BAPTISTE,  Marie,  Antoine,  Marguerite,  François.

    
Marguerite Boucher (sœur de Pierre Boucher)
   est la fille de Gaspard Boucher,
menuisier, marié à Mamers, LeMans, Maine, (Sarthe), vers  1619, à Nicole Lemaire. 
   
 Actes de baptême

Marguerite Boucher

Archange Godbout, Origine des Familles canadiennes-françaises, pp. 150-151

« ST-Jean de Mortagne - Le vingt-huitième jour du dit moys et an (juillet 1631) a été baptizé marguerite boucher fille de Jaspar boucher et Nicole Le Mer ses père et mère.  Le parrain honorable homme Alexandre Aubin sieur de Niverville et dame Marquerite forcadier fille d’Alexandre Alin de la paroisse de Loysy ».

   
ACTE DE MARIAGE   Contrat de mariage

Comme le contrat de mariage de Toussaint Toupin et Marguerite Boucher, de même que l'acte du mariage lui-même, qui tous deux devaient mentionner l'origine de l'ancêtre, n'ont pu être retrouvés, il semblait presque impossible d'avoir une idée de son lieu de naissance.  Mais voici que monsieur Eugène-F. Dussault, dans son livre sur les Toupin Du Sault, mentionne l'acte de donation d'Élisabeth-Ursule, fille de Toussaint Toupin et de Marie Bourdon, au moment de son entrée chez les religieuses Hospitalières, où elle déclare que "ses père et mère sont originaires de la Normandie". *Cet acte, Louise Dussault Roy la retrouvé dans les insinuations de la Prévôté de Québec, en date du 12 mars 1695, notaire François Genaple.  Et c'est vrai pour sa mère qui est née en Normandie!  On peut donc présumer, sans crainte de se tromper, que son père était bel et bien normand lui aussi*.     

   

 

En 2ième noces

Marie Bourdon, fille du roi, (selon le fichier Origine)

Baptisée en l’église de Saint Cande-le-Vieil Rouen, France, le 05 mars 1634
Parrain : Nicolas Léger
Marraine : Marguerite Bourdon
Baptisée par : Mre Tourfault, septm.

Arrivée ou première mention au pays, en 1652

   

Mariés à Notre-Dame-de-Québec, le 03 juin 1669

Prêtre officiant : Henri de Bernières, ptre

Contrat Notaire Gilles Rageot, le 02

Décédé à Château-Richer, le 10 août 1676
Sépulture à Château-Richer, le 11
Prêtre officiant : Frs Fillon, prestre, mission.
Inventaire des biens de feu Toussaint Toupin
Notaire Paul Vachon, le 02 juillet 1677
Décédée à Château-Richer,
Entre le 14 avril 1705, son testament
Et le 29 avril 1705, l’inventaire de ses biens.
   

De leur union naquirent : Jeanne,  Élisabeth-Ursule,  Jean dit Toussaint.



  Marie Bourdon (mariée en 1ière noces à Notre-Dame-de-Québec, le 09 janvier 1652, à Jean Gloria, domestique à la maison des Jésuites en 1605, commissaire général du magasin de la Compagnie de 1652 à 1661, et notaire royal en 1662 et Membre du conseil souverain et premier notaire royal et mariée en 3ième noces à Château-Richer, 11 novembre 1680, contrat notaire Romain Becquet, le 08, à Jean Charet) est la 5ième enfant de Louis Bourdon marié à St-Cande-le-Viel de  Rouen, le 25 août 1624, à Magdeleine Prunier de
St-André de Rouen, Normandie. 
Elle vint habiter au Canada chez son oncle Jean Bourdon,
procureur général du Conseil Souverain et ingénieur en chef de la Nouvelle-France.

   
Actes de baptêmE
                                                                     
Marie Bourdon

Tiré du livre : Les Toupin Du Sault, par : Eugène-F. Dussault
« Le 5 mars 1634 marie fille de Louis bourdon et de Madgedeine Prunier sa femme.Le parrain nicolas léger la marraine marguerite bourdon baot. Par Mre tourfault, septm. »

   

ACTE DE MARIAGE  
                                                                         
Toussaint Toupin et Marie Bourdon
Registre Notre-Dame de Québec

   

Le troisième jour du mois de Juin de L’année mil six cent soixante neuf  apres les fiançailles et la publication faite d’un ban de mariage d’entre Toussaint Toupin veuf de deffunte Margueritte Boucher de la paroisse de nostre Dame de Québec d’une part Et Marie Bourdon veuf du deffunt Jean Gloria de la ditte paroisse d’autre part. Monseigr l’Esveque de petrée leur ayant donné dispense des deux autres bans, et ne s’estant découvert aucun empeschement Je soussigné prestre curé de L’Eglise paroissiale de ntre Dame de Québec les y ay mariés Selon la forme prescritte par nostre mère Ste Eglise en presence des sieurs Ruette d’Autueuil,  . . . Thierry de L’estre dit le valon Giles Rageot et Nicolas Govreau

                                             H. DeBernieres
   
Acte de sépultures
                                                               
Toussaint Toupin
 
   

L’an de N. Seigneur Jésus-Christ mil six cent soixante et seize le dixieme d’aoust mourut toussaint toupin avoir reccu le S Viatique et le sacrement de l’extreme onction fust enterré le onzième du mesme mois au cimetière du château Richer.

                                                                                         F. Fillon prest mission.
 

      Les prêtres officiants :
 
 

   Henri De Bernières, arrivé le 16 juin 1659 avec Mgr de Laval, fut ordonné à Québec le 13 mars 1660, veille du dimanche de la Passion.  Il fut nommé premier curé titulaire de Québec le 21 octobre suivant (Journal des Jésuites), et fut supérieur des religieuses de l'hôtel-Dieu jusqu'en 1683.  L'année suivante Mgr de Laval le nomma chanoine du chapitre de Québec.  Il mourut premier doyen de la cathédrale, le 03 décembre 1700, âgé de 68 ans, et fut inhumé le 05 dans la chapelle du séminaire.  Le 21 juillet 1728, ses restes furent transportés et déposés dans le choeur de l'église cathédrale de Québec.

   François Fillon, prêtre, né en 1629 dans le diocèse d’Autun et ordonné en 1659 en Bourgogne, arriva à Québec en juin 1667 et desservit les cures de la côte de Beaupré jusqu’à sa mort.  En 1615, il bâtit en pierre l’église de l’Ange-Gardien qui avait été construite en colombages, et l’année suivante il remplaça, par une église en pierre grande et belle, l’antique chapelle en bois de la paroisse de Sainte-Anne.  Il se noya le 14 juin 1679, à l’âge de 50 ans, en allant à la Baie Sait-Paul, et fut inhumé dans l’église de Sainte-Anne 13 juillet, en présence de Frs. Lamy, Guil. Gaultier, et Louis Soumande, prêtres.

Source : Le Tanguay, le dictionnaire du clergé.

   
 

Le Parchemin   22 Octobre 1672 (Qc) 
Rageot, Gilles (1666-1691)

Bail à ferme et loyer d'un corps de logis situé en la ville de Québec; par Toussaint Toupin-Duclot, habitant, veuf de Marguerite Boucher, de Beaupre, père et tuteur des enfants issus de son mariage, se faisant et portant fort de Jean Toupin, son fils, à Etienne de Xaincte dit Ledocteur, arquebusier.

Doc #: 16721022PA005793

Le Parchemin   21 Octobre 1674 (Qc)
Rageot, Gilles (1666-1691)

Bail à ferme et loyer de la terre dite Sainct François située en la banlieue de la ville de Québec en la route ou coteau Saincte Geneviefve; par Toussaint Toupin-Duclos, habitant et Marie Bourdon, son épouse, du Sault à la Puce, épouse antérieure de Jean Gloria, notaire de la ville de Québec, se faisant et portant fort de ses enfants dudit défunt et de ladite Bourdon, à Vincent Poirier de Bellepoire, de la route coteau Ste Geneviefve.

Doc #: 16741021PA006009

Le Parchemin  12 Juillet 1677 (Qc)
Rageot, Gilles (1666-1691)

Bail à ferme et loyer d'un corps de logis situé en la ville de Québec; par Marie Bourdon, veuve de Toussaint Toupin, bourgeois, de la ville de Québec, tutrice des enfants issus de son mariage avec ledit défunt, Jean Toupin et Antoine Toupin, frères, se faisant et portant fort de François Toupin (mineur), leur frère, à Isaac Hervieu dit Lenormand, cloutier, de la ville de Québec.

Doc #: 16770712PA006208

Le Parchemin   18 Mars 1678 (Qc)
Rageot, Gilles (1666-1691)

Observation: L'intitulé ne mentionne pas la nature juridique de l'acte. Toussaint Toupin est veuf en premières noces de Marguerite Boucher.

Transaction entre Marie Bourdon, veuve de Toussaint Toupin-Duclos, bourgeois, de la ville de Québec, épouse antérieure de Jean Gloria, notaire royal, tant en son nom que comme mère et tutrice de Jeanne Toupin (8 ans), Elisabeth-Ursule Toupin (5 ans) et Jean-Toussaint Toupin (2 ans) et Jean Toupin-Dusault, tant en son nom que comme tuteur de Antoine Toupin et François Toupin, ses frères, et pour l'absence de Pierre Moet de Moras, écuyer et Marie Toupin, son épouse.

Doc #: 16780318PA006263

Le Parchemin   30 Juin 1678 (Qc)
Rageot, Gilles (1666-1691)

Quittance de Marie Bourdon, veuve de Toussaint Toupin, épouse antérieure de Jean Gloria, notaire royal, tant en son nom que comme mère et tutrice des enfants issus de son mariage avec ledit défunt, à Jean Lerouge, maître arpenteur, de la ville de Québec.

Doc #: 16780630PA006299

 

 
Deuxième   Génération

 

 

 

                                                     ________________________________________________________________


        Jean dit Jean-Baptiste Toupin                                                       Marie Gloria
        Sieur DuSault, Sieur de Bélair
       
Cultivateur, navigateur,
       
  Seigneur fondateur des Écureuils

       Né à Longue-Pointe, le 10 décembre 1648                                                         Née à Québec, le 14 mars 1654
       Baptisé dans la maison paternelle, le 15                                                               Baptisée à Notre-Dame de Québec, le 15
       Acte enregistré à Notre-Dame de Québec                                                           Parrain : Chevalier Louis D’Ailleboust
       Parrain : Jean Cloustier                                                                                        Sieur de Coulonge et d’Argentenay,  
       Marraine : Marguerite Tavernier                                                                          Gouverneur de la Nouvelle-France
       Épouse de Massé Gravelle                                                                                  Marraine : Jacqueline Potel
       Prêtre officiant : Barthelémi Vimont, jésuite                                                          Épouse de sieur Jean Bourdon

                                                                                                                                 Prêtre officiant : Jérome Lalemant, jésuite
 

Mariés à Notre-Dame-de-Québec, le 03 juin 1669
Prêtre officiant : Henri DeBernières, ptre
Contrat notaire Gilles Rageot, le 02

                                                                                                                                 
                                                                                                                                Violée en 1671 par Jean Gongnard
      Décédé en novembre 1700                                                                                 Décédée le 12 novembre 1687
      Sépulture à Neuville, le 24 novembre 1700                                                         Sépulture à St-François-de-Sales, Neuville, le 13
                                                                                                                                Prêtre officiant : Jean Basset

De leur union naquirent:  Marie,  Michel,  Jean-Baptiste,  Antoine,  François,  Marguerite,  François.

Notre-Dame-de-Québec le 15 octobre 1665.  Sépulture le 16. (Fils de Pierre Gloria, marchand bourgeois marié à Perrette Vaultier) marié à Notre-Dame-de-Québec, le 09 janvier 1652, à Marie Bourdon, (fille de Louis Bourdon marié à St-Éloy de  Rouen, le 24 août 1624, à Madeleine Prunier de St-André de Rouen, Normandie.) baptisée à St-Candele-Vieil, Rouen, Normandie, le 05 mars 1634 et deuxième épouse de Toussaint Toupin, le père de Jean-Baptiste.

 

Jean-Baptiste Toupin Dussault perdit sa femme et quatre de ses enfants lors d’une épidémie de rougeole en 1687.  Marie avait 14 ans, Antoine 7 ans, François 4 ans et François, âgé de quelques jours.  Un autre de ses fils Michel se noya l’année suivante, il avait 12 ans.

* Actes de baptême
                        
Registre de Notre-Dame de Québec

 

 
  L'an du Seigneur 1648, 15 décembre je Barthélémy Vimont, faisant fonctions de curé ai solennellement conféré les cérémonies du baptême à un enfant né environ cinq jours auparavant de Toussaint Toupin et de Marguerite Boucher sa femme de la paroisse de Québec, les parrains ont été Jean Cloustier et Marguerite Tavernier, Il fut procédé aux susdites cérémonies dans la propre maison de Toussaint Toupin près du lieu dit La Longue Pointe.  
     

Actes de baptême

Marie Gloria

  L’an de grace mil six cent cinquante quatre le quintième jour du mois de mars par moy Hierome Lalemant faisant fonction de Curé de l’Eglise de ntre Dame de la Conception a Québek a esté baptisé un Enfant femelle né le jour precedent du mariage du sieur Jean Gloria et de Marie Bourdon de cette paroisse, qui a esté nommée Marie Et les parrain ont été le Sieur Louys d’Aillebourst Sieur de Coulonge, et Dame Jacqueline Potel femme du Sieur Jean Bourdon qui y . . . . .  en presence du Sieur Charles d’Ailleboust,  e du Sieur Sr Jean Bourdon.  
     
ACTE DE MARIAGE  

Jean Toupin et Marie Gloria

  Le troisième jour du mois de Juin de L’année mil six cent soixante neuf  apres les fiançailles et la publication faite d’un ban de mariage d’entre Jean Toupin fils de Toussaint Toupin et de Margueritte Boucher les pere et mere de cette paroisse d’une part Et Marie Gloria fille de deffunt  Jean Gloria et de Marie Bourdon les pere et mere aussi de cette paroisse d’autre part Monseigr l’Esveque de petrée leur ayant donné dispense des deux autres bans, Et ne s’etant découvert aucun empeschement Je soussigné prestre curé de L’Eglise paroissiale de nostre Dame de Québec les y ay mariés et leur ay donné la benediction Nuptiale selon la forme prescritte par la Ste Eglise en presence des sieurs Ruette d’Autueuil, Thierry de L’estre dit le valon Nicolas Govreau  
     
            
     

 

La justice de nos Pères

 

Viol de Marie Gloria  – Archives Nationales – Acte de la Prévoté de Québec – 1671 – Vol. 656-662.

Marie Gloria première femme de Jean Toupin, fut victime d’un vil et lâche attentat de la part d’un triste individu du nom de Jean Gongnard.

Arrêté, accusé et convaincu « du crime du viol commis en la personne de Marie Gloria, femme de Jean Toupin… cet individu fut par le Lieutnant-général civil et criminel de Québecq condamné à être pendu et étranglé et à cent cinquante livres d’amende et aux frais. »   Jean Gongnard en appela de cette sentence au Conseil souverain mais le Conseil, le 8 août 1671 maintient cette accusation et condamnation et le Lieutenant-général, le 31 août ordonne l’exécution de la dite sentence.  Cependant, le 7 septembre 1671, Jean Gongnard en a ayant appelé au Procureur fiscal de la Compagnie des Indes Occidentales, son substitut, considérant que le viol n’avait pas eu de conséquences, commua la sentence de mort en condamnant le dit Jean Gongnard à être rasé et battu de verges jusqu’à effusion de sang par l’exécuteur de la haute justice aux carrefours et lieux ordinaires de la haute et basse-ville.  Et en outre l’a condamné aux galères à perpétuité.  Et pour cet effet ordonne que les fers lui soit mis aux pieds.  Et qu’il soit conduit sûrement dans le prochain vaisseau qui partira pour aller en France dont le capitaine se chargera.  Ensemble d’une expédition du présent arrest pour livrer le dist Gongrard entre les mains de ceux qui sont préposés pour garder les galériens.  Et en rapportera le certificat à son retour.  Et a condamné le dist Gongranr à 20 livres d’amende applicable moytié au Roy, moytié à l’Hôtel-Dieu de cette ville et aux depens du procès. » 

 

Acte de sépultures  

Marie Gloria

 

 
 

Le treizieme du mois de Novembre de l’année mil six cent quatre-Vingt sept a été inhumé dans le Cimetiere de l’eglise de St-francois de Sales de Neufville le corps de feue Marie gloria vivante femme de Jean bap toupin  Sr DuSaut qui est decedee le douzieme du Même Mois dans la communion de Notre-Mere Ste eglise ayant recu les Sts Sacrements de penitence de Viatique et d’extreme-onction agée d’environ trente trois ans en presence dud Jean baptiste Toupin son mary qui a signé, de françois garnier  et de  Michel arribour (Harbour) qui ont declares ne Scavoir ecrire ny Signer de-ce- interpelles suivant l’ordonnance

                                                                                                                                                   J Basset ptre

 
     
 

En 2ième noces                                                                        Marie-Madelene Mezeray

                                                                                      Née à St-François-de-Sales, Neuville,
                                                                                                       Le 29 juillet 1674
                                                                                                       Baptisée à Notre-Dame-de-Québec, le 30
                                                                                                       Parrain : Pierre Masse
                                                                                                       Marraine : Nicole Madelene Garman (Gareman)
                                                                                                       Épouse de René Mezeray
                                                                                                       Prêtre officiant : Henri DeBernières

 
     
 

Mariés à St-François-de-Sales, Neuville, le 21 juin 1688
Prêtre officiant : Jean Basset, curé
Contrat Notaire Gilles Rageot, le 07

 
     
 

 
 

Signature lors de son contrat de mariage devant le notaire Gilles Rageot

 
     
  Décédé dans son manoir aux Écureuils
Sépulture à St-François-de-Sales, Neuville 
Le 24 novembre 1700
Prêtre officiant : Jean Basset
       Décédée le 18 octobre 1714
       Sépulture à Québec, le 19

       Prêtre officiant : Goulven Calvarin
 
       

Inventaire des biens de feu Jean Toupin, le 24 mars 1701, notaire Louis Chambalon.
Supplément à l'inventaire des biens de Jean Toupin, le 19 avril 1701, notaire Louis Chambalon
Supplément à l'inventaire des biens de Jean Toupin, le 23 juillet 1701, notaire Louis Chambalon
Inventaire des biens des défunts Jean-Baptiste Toupin et Magdeleine Mézeray le 06 juin 1715
Notaire J.-E. Dubreuil

De leur union naquirent: Jean-Baptiste,  Marie-René,  Scholastique,  Marie-Madeleine,  Louise-Céleste,  JEAN-FRANÇOIS.

Marie-Magdeleine Mezeray (marié en 2ième noces à Notre-Dame de Québec, le 27 août 1711, Contrat Notaire Jacques Barbel, le 19, à Louis Bardet dit Lafleur) est la fille de Jean Mezeray  décédé à St-François-de-Sales, Neuville, le 05 février 1703, marié à Sillery, par contrat, Notaire Pierre Duquet, le 30 septembre 1673, à Marie-Madeleine Masse.

Actes de baptême

Madelene Meseray

 

 
  Le trentième jour du mois de juillet de l’an mil six cents soixante et quatorze par Mre Cyprien Dufort
prestre missionnaire du Seminaire de Québec a été baptisée Madelene, fille de Jean Meseray habitant de
Dombourg et de Madelene Masse sa femme née le jour d’hyer.  Les parain et maraine ont esté Pierre
Masse et Nicole Madelene Garman femme de René Mezeray
                                      H DeBernieres
 

ACTE DE MARIAGE  

 

Le Vingtunieme du mois de Juin de l’année mil six cent quatre Vingt huit après la publication de trois bans de Mariages faites aux messes paroissialles de St francois de Sales de Neuville le premier???  le
huitetieme et quinzieme du mois de juin entre Jean baptiste Toupin Sr DuSault veuf de feu Marie gloria d’une part et Marie Magde. . . .
fille de Jean Mezerey et de Magdeleine . . . . 
et Mere habitant de cette paroisse d’autre . . . . 
s’etant découvert aucun empaichement  . . . . . .
sousigné prestre - curé dudit lieu ayant . . . . . . . . . .

 
 

 
     
Contrat de mariage
 

Entre Jean Toupin et Magdeleine Mezeray, le 07 juin 1688

Par devant Gilles Rageot, notaire et garde-note du Roy en la Prévosté de Québec, « en présence de parents et d’amis, entre autres : de la part de Jean Toupin, Sieur du Sault, seigneur de Belair ; de Monsieur et Maître Nicolas Dupont, escuyer Seigneur de Neuville Cons. Du Roy au Conseil Souverain de ce pays, de damaiselle françoise Juchereau espouse de Noble homme françaois Viennay Ponchot Marchand et Bourgeois de cette ville ; de la part de Magdeleine Mezeray ; de ses père et mère, Jean Mezeré et Magdeleine Masse, de son oncle Chs de Rainville, de ses tantes, Jeanne Masse de Rainville, Anne Masse Dolbecq, de ses cousin et cousine Guillaume Jourdain et Marie Constantin et des témoins Nicolas Matru, huissier en la Prévosté de Québec et Pierre Picher Lamusette, habitant de Neuville»

Par ce contrat, fait sous le régime de la communauté de biens ;

«led Jean Mézeré et Marie-Magdeleine Masse sa femme avoir promis donner en mariage laditte Marie-Magdeleine Mézeré leurd. fille audit sieur du Sault qui la promet prendre pour sa femme et légitime espouse, comme aussi laditte fille le promet prendre pour son mary et légitime espoux.  Icelluy mariage faire et sollenniser en face de nostre mère Saincte Eglise catholique, apostolique et romaine le plustôt que faire ce pourra et ql sera advisé et deslibéré entr’eux leursd. parens et amys sy Dieu et nre ditte mère Saincte Eglise y consentant et accordent pour estres Uns et communs en tous biens meubles conquest Immeubles du jour de leurs espousailles suivant la coutume de paris suivis et gardée en ced. pays ne seront tenus aux debtes l’un de l’autre faites et créez avant la sollennité dud. mariage ains sy aucunes y a seront payées et acquittées par celluy de qui elles procèderont et sur son bien enfaveur duquel Mariage lesd. Mézeré et sa femme ont promis et sont ob. soll. lun pour lautre donner à leurd. fille la veille desd.L éspousailles la somme de six cents libres tournois en advance dhoirie, Dont les deux tiers lui tiendront nature de propre et aux siens de son costé et ligne et lau. tiers entrera en communauté.  Sera douée lad. future espouse du douaire coustumier, le preciput sera esgat et reciproque à prendre par le survivant sur les biens de la communauté.  Led. futur espouz advantageant lad. future espouse pour sa jeunesse en cas qlle le survivre sans enfens de la somme de mil livres à prendre sur tous et uns chacuns ses biens meubles et immeubles prsts et advenir »

 

Acte de sépultures

 

Le 19 obre 1714 a été inhumé dans le Cimetiere de cette parroisse Marie Magdeleine Mezeray femme de Louis Bardet morte lejour precedent après avoir recu les sacremens de l’Eglise âgée d’environ 42 ans presence de Mrs Goulvin Calvarin ptre

 
 

Les prêtres officiants :

Barthélemi Vimont,  jésuite, avait traversé la mer avec le capitaine Daniel, qui attaqua et emporta d'assaut le fort du grand-Cibou, île du Cap-Breton.  Ayant fait naufrage en Acadie, le 24 août 1629, il vit périr le père Noyrot et dix personnes, de 24 dont se composait l'équipage.  Il hiverna sur l'île du Cap-Breton, avec le père de Vieux-Pont, pour y soigner la garnison de trente-huit hommes que le capitaine Daniel y avait laissés après sa victoire sur le capitaine Stuart.  Il retourna en France l'année suivante, et ne revint à Québec que le 01 août 1639, comme supérieur des missions.  Il y conduisit les premières religieuses de Québec.  Le 18 mai 1642, il célébra à Montréal la première messe qui s'y soit dite à sa fondation.  Après dix années de travaux, il partit de Québec, le 26 octobre 1659, sur le vaisseau du capitaine Poulet et retourna en France avec M. De Queylus.  Il avait été supérieur de la mission depuis 1639 jusqu'en 1644, et pendant qu'il  était en charge, il écrivit six volumes des relations.

   Jérôme Lalemant, jésuite, né vers l'année 1593, était frère de Charles et oncle de Gabriel Lalemant qui fut martyrisé en 1649.  Il arriva à Québec le 26 août 1638, et monta, la même année, chez les Hurons, qu'il évangélisa jusqu'en 1645.  Il passa en France en 1650, pour exposer à la compagnie des cent associés les besoins urgents de la nouvelle colonie, et revint avec M. de Lauzon, gouverneur du Canada.  En 1656 il fut nommé recteur du collège de la Flèche.  En 1659, il obtint la permission de retourner auprès de ses chers néophytes, et arriva à Québec le 16 juin 1659 avec Mgr. De Laval.  Il mourut à Québec le 26 janvier 1673 âgé de 80 ans.  Il passait pour un théologien habile et profond.  Il écrivit trois volumes des relations.

  Henry DeBernières, arrivé le 16 juin 1659 avec Mgr de Laval, fut ordonné à Québec le 13 mars 1660, veille du dimanche de la Passion.  Il fut nommé premier curé titulaire de Québec le 21 octobre suivant (Journal des jésuites), et fut supérieur des religieuses de l'hôtel-dieu jusqu'en 1683.  L'année suivante Mgr de Laval le nomma chanoine du chapitre de Québec.  Il mourut premier doyen de la cathédrale, le 03 décembre 1700, âgé de 68 ans, et fut inhumé le 05 dans la chapelle du séminaire.  Le 21 juillet 1728, ses restes furent transportés et déposés dans le choeur de l'église cathédrale de Québec.

   Jean Basset, prêtre, natif de Sainte-Croix, diocèse de Lyon, fut ordonné à Québec le 21 décembre 1675.  Il desservait Lorette comme missionnaire, en 16’76.  Il desservit, en 16’78 comme missionnaire les paroisses de Sainte-Famille, Saint-Pierre et Saint-Laurent. Il fut nommé, en 1680, premier curé de la Pointe-aux-Trembles de Québec, où il demeura jusqu’à sa mort, arrivé le 21 novembre 1715 à l’âge de ‘70 ans, et fut inhumé dans l’église de cette paroisse.  M. Basset bâtit 1e couvent de la Pointe-aux-Trembles, et donna aux soeurs de la Congrégation la terre qui dépend de ce couvent.

Goulvin Calvarin, natif de Vannes, arriva à Québec le 12 juin 1701.  De juillet à octobre 1704 missionnaire à l’Île Jésus.  Il desservit, de 1705 à 1708, la cure de Saint-Thomas, alors nommée Pointe-à-la-Caille.  Il fut fait chanoine, le 26 novembre 1712, et parait être mort avant le 17 septembre 1722, d’après les lettres de nomination de son successeur, M. Louis Maufils. (Langevin, notes sur les archives de Notre-Dame de Beauport p. 137)

Source : Le Tanguay, le dictionnaire du clergé.

 
     
 

Le Parchemin   17 Mars 1678 (Qc)
Rageot, Gilles (1666-1691)
Concession de terre; par Jean Toupin-Dusault, seigneur de la Pointe-aux-Ecureuils, à Pierre Grenon
Doc #: 16780317PA006261

Le Parchemin   10 Juillet 1694 (Qc)
Chambalon, Louis. (1692-1716)

Concession d'une terre située en la seigneurie de Belair; par Jean Toupin, seigneur de la terre et seigneurie de Bélair, demeurant en son manoir seigneurial de Belair, à Mathurin Chailly, habitant, de la seigneurie de Belair, absent, ledit notaire acceptant pour lui.  
Doc #: 16940710PA001551

Le Parchemin   19 Août 1711 (Qc)
Barbel, Jacques (1703-1740)
Observation: Geneviève Trepagny est veuve en premières noces de Guillaume Guillot dit Larose.
Contrat de mariage entre Louis Bardet, marchand boucher, de la ville de Quebec, veuf de Geneviève Trepagny; et Marie-Madeleine Mezeray, de la ville de Quebec, veuve de Jean-Baptiste Toupin-Dusault.
Doc #: 17110819PA000581

Le Parchemin   21 Avril 1712 (Qc)
Lacetière, Florent de (1702-1728)
Inventaire des biens de la communauté de feu Jean Toupin dit Dusault, propriétaire du fief et seigneurie des Ecureuils et Madeleine Maizeré, son épouse, de la ville de Québec.
Doc #: 17120421PA004579

Le Parchemin   11 Juillet 1716 (Qc)
Rageot de Beaurivage, François (1709-1753)
Obligation de Jean Toupin dit Dusault, seigneur de Bélair dit des Ecureuils, à Jean Crispin, marchand bourgeois, de la ville de Québec.
Doc #: 17160711PA006384

 

Troisième   Génération

 

 

___________________________________________________________________________

 
      Jean-François Toupin dit Dussault                                            Marie-Magdeleine Constantineau 

      Né aux Écureuils, le 09 janvier 1700                                                                Née et baptisée à Neuville
Baptisé à St-François-de-Sales, Neuville, le 10
                                                Le 29 juin 1704
Parrain : Jean-Baptiste Hardy                                                                           Parrain : Michel Coutancinau, oncle
Marraine : Catherine Mezeray, tante                                                                 Marraine : Marie-Madeleine Lefebvre, tante
Fille de Jean Mezeray
Prêtre officiant : Jean Basset                                                                             Prêtre officiant : Jean Basset

  

Mariés à St-François-de-Sales, Neuville,  le 22 janvier 1731

Contrat Notaire Jean-Étienne Dubreuil, le l8

Prêtre officiant : Dumont curé de Neuville

      Décédé aux Écureuils, le 07 mai 1763
Sépulture à St-François-de-Sales,                                                                    Sépulture à Neuville, le 12 octobre 1781
Neuville le 08
Inhumé sous le prénom de François-de-Sales

De leur union naquit:  François Amable,  Marie Madeleine,  Louis Joseph,  JEAN-BAPTISTE,  Marie-Catherine,  Marie-Josèphe,  Marie Françoise,  Marie Angélique,  Augustin.

 

  Marie Madelaine Constantineau peut s'écrire Coutancinau est la fille de Pierre Constantineau décédé avant le 11 août 1678, à St-François-de-Sales, Neuville. Marié à St-François-de-Sales, Neuville, le 09 janvier 1690, Contrat notaire Gilles Rageot, le 14 décembre 1689, à Marie-Françoise Lefebvre.

Actes de baptême

 

 

ACTE DE MARIAGE 

 Mariage entre Jean François Toupin dit Dusault et Marie Magdeleine Contencinau

   
 

   Lan de grace mil sept cent trente et un et le vingt deuzième jour de janvier après avoir publié deux bans de mariage aux prônes de deux dimanches consecutifs dont le dernier fut hier, entre jean françois toupin dit Dusault fils de jean-Baptiste toupin et  Feu Marie Magdelaine Mezerais, d'une part et Marie Magdelaine Contancinau fille de Pierre Contencinau et de Marie Françoise le Fevre de lautre, et Monseigneur l'Evêque du Hamos et Coadjuteur de Monseigneur l'Evêque du Quebec aiant accordé la dispense du troisième ban laquelle dispense j'ai entre les mains.  Je sous-signée Docteur en theologie et Curé de la paroisse de saint François de Sales de Neuville ou autrement la pointe aux trembles ai reçu leur consentement mutuel et leur ai donnés la benediction nuptiale avec les ceremonies prescrites par la Sainste Eglise en présence de François le fevre dit Anger oncle maternel, de la fille, de  Jean Baptiste toupin, de Nicolas matte et de charles trepanier desquels les deux premiers doivent signer avec moi, les deux autres etant interroger suivant l'ordonnance ont declaré ne sçavoir signer.

    François toupain,  François le febvre anger,  jean toupain,

        Dumont Curé de Neuville
 
 


  Les prêtres officiants :

Jean Basset, prêtre, natif de Sainte-Croix, diocèse de Lyon, fut ordonné à Québec le 21 décembre 1675.  Il desservait Lorette comme missionnaire, en 16’76.  Il desservit, en 16’78 comme missionnaire les paroisses de Sainte-Famille, Saint-Pierre et Saint-Laurent. Il fut nommé, en 1680, premier curé de la Pointe-aux-Trembles de Québec, où il demeura jusqu’à sa mort, arrivé le 21 novembre 1715 à l’âge de ‘70 ans, et fut inhumé dans l’église de cette paroisse.  M. Basset bâtit 1e couvent de la Pointe-aux-Trembles, et donna aux soeurs de la Congrégation la terre qui dépend de ce couvent.

 

Robert Dumont, prêtre, arrivé le 12 juin 1701, était docteur en théologie de l’Université de Toulouse.  Il fut plusieurs années curé de Sainte-Anne de la Pérade; desservit Beauport par intérim, en 1724, et fut nommé curé de la Pointe-aux-Trembles de Québec, en 1725.  Il y décéda le 20 août 1746, âgé de 68 ans, et fut inhumé sous l’autel, dans cette église.

 

   Source : Le Tanguay, le dictionnaire du clergé
 
 

 

Quatrième   Génération

 

 

___________________________________________________________________________

 

     Jean-Baptiste Toupin dit Dussault                                              Marie-Marthe Paulet

        Cultivateur à Neuville
       
Né et baptisé à St-François-de-Sales, Neuville                                                 Née et baptisée à St-Pierre, Île d’Orléans
      Le 04 avril 1737                                                                                              Le 25 mars 1737
      Parrain : Jean-Baptiste Matte                                                                           Parrain : Jean Ferlant (Ferland)
      Marraine : Marie Toupin-Dussault.                                                                   Marraine : Madeleine Gosselin
                                                                                                                             Épouse de Pierre Paulet (Poulet)
      Prêtre officiant : Robert Dumont                                                                       Prêtre officiant : Louis-Philippe Desgly

Mariés à St-Pierre, Île d’Orléans, le 29 juillet 1765
Prêtre officiant : Louis-Philippe Desgly, curé de St-Pierre et St-Paul
Contrat notaire Simon Sanguinet, le 15

      Décédé le 07 septembre 1792                                                                         Décédée, le 21 février 1824
Sépulture à Neuville, le 08                                                                               Sépulture à Neuville, le 23

De leur union naquit : Josèphe-Judith,  JEAN-BAPTISTE,  Marie-Charlotte,  Marie-Louise,  Marie-Josèphe Geneviève,  Augustin,  Marie-Angélique,  François-Xavier,  André.

Marie-Marthe Paulet est la fille de Jean Paulet ou Poulet, marié à St-Laurent, Île d’Orléans, le 26 août 1726, à Marie-Josèphe Roy.
 

Le Parchemin   15 Juillet 1765 (Qc)
Sanguinet, S. (1748-1771)
Contrat de mariage entre Jean-Baptiste Toupin dit Dussault, habitant, de la paroisse de St-François-de-Sales, Neuville dite la Pointe au Tremble, fils de feu Jean-François Toupin dit Dussault et de feue Madeleine Constancineau, de la paroisse de St-François-de-Sales, Neuville dite la Pointe au Tremble; et Marie-Marthe Paulet, fille de feu Jean Paulet et de Marie Roy, de l'île D'orleans, paroisse St Pierre.

Doc #: 17650715PA007379

ACTE DE MARIAGE 

Jean Baptiste Toupin dit Dusost et Marie Marte Paulet.

 

 
 

    Le vingt neuf du mois de juillet de l'année mil sept cens soixante et cinq après la publication de trois bans faites aux messes paroissiales pour trois dimanches consécutifs entre jean baptiste toupin dit Dusost fils de feu francois toupin dit Dusost et de défunte marie constantieno de la pointe au tramble de québec dune part et marie marte paulet fille de feu jean paulet et de marie roix de cette paroisse dautre part Sans qu'il Se Soit trouvé aucun empéchement ny d'une part ny de l'autre comme il parait par le certificat de monsieur de lalbiniere curé de la ditte paroisse de la pointe au tremble je Soussigné curé de cette paroisse St pierre et St paule dans lyle et comptée St Laurent ayent leur mutuel consentement de mariage et leurs ay donné la bénidiction nuptialle en présence de pierre angé goulin de lépoux pierre mineur joseph langlois amis et de jean, andre et pierre paulet freres de lépouse pierre angé a signé avec nous les autres ont déclares ne Savoir Signer de ce requis Selon loie

     pierre angés,                                                                                                     Desgly curé

Le curé à écrit Jean-Baptiste Toupin dit Dusost et Marie-Marte Paulet.

  Les prêtres officiants :

Robert Dumont, prêtre, arrivé le 12 juin 1701, était docteur en théologie de l’Université de Toulouse.  Il fut plusieurs années curé de Sainte-Anne de la Pérade; desservit Beauport par intérim, en 1724, et fut nommé curé de la Pointe-aux-Trembles de Québec, en 1725.  Il y décéda le 20 août 1746, âgé de 68 ans, et fut inhumé sous l’autel, dans cette église.

Louis Philippe Mariauchaud D’Esgly, Mgr.,  8ième évêque de Québec, est né à Québec le 24 avril 1710, fils de François Mariauchau d’Esglis, capitaine d’une compagnie d’infanterie et des gardes de M. le Gouverneur, et de Dame Louis-Philippe Cartier de Lotbinière, fut ordonné prêtre en cette ville, le 18 septembre 1734.  Il fut élu coadjuteur de Québec en septembre 1770.  Le pape Clément XIV, par une bulle datée du 22 janvier 1772, le nomma évêque de Dorylée, in partibus, et coadjuteur de Québec.  Il fut sacré sous ce titre le 12 juillet de la même année, dans la chapelle du séminaire de Québec, servant alors de cathédrale.  Mgr. Briand ayant abdiqué, il fut reconnu évêque de Québec le 29 novembre 1784, et prit possession de son siège le 02 décembre suivant.  Il mourut à Saint-Pierre, île d’Orléans, le 04 juin 1788 âgé de 78 ans et 2 mois, et fut inhumé, le 06 du même mois, dans le chœur de l’église de cette paroisse, dont il avait été curé pendant 54 ans.

 

Source : Le Tanguay, le dictionnaire du clergé

 

 

Cinquième   Génération

 

 

     

Jean--Baptiste Dussault                                                                  Angélique Béland
.

      Né le 25 septembre 1767                                                                                Née et baptisée à Neuville
Baptisé à St-François-de-Sales, Neuville, le 26                                                Le 25 octobre 1764
Parrain : André Poulet                                                                                      Parrain : Étienne Sévigny
Marraine : Marie-Marguerite Rainville                                                              Marraine : Geneviève Larue
Épouse de Louis Gingras                                                                                 Garçon et fille de Neuville
Prêtre officiant : Chartier de Lotbinière

Mariés à St-François-de-Sales, Neuville, le 20 janvier 1794
Prêtre officiant : Augustin Tétro, ptre
Contrat notaire François-Xavier Larue, le 04

De leur union naquit : Angélique,  Marie Louise,  Marie-Thérèse,  Marguerite,  Jean-Baptiste, ALEXIS,  Marie-Luce,  Héli,  Joseph,  Dorothée,  Olivier,  André,  Xavier.

   Angélique Béland est la fille de Jean Béland marié à Neuville, le 03 octobre 1746, à Marie-Anne Goulet.

ACTE DE BAPTEME – Paroisse de Neuville
Jean-Baptiste Dussault

    Lan mille sept cent soixante et sept le vint six de septembre jay baptisé Jean Baptiste Toupin dit Dussault né hier au soir du legitime mariage de Jean Baptiste Toupin dit Dussault et de Marthe Poulete ses père et mère de cette paroisse Le parrain a Été André Poulete homme marié et la maraine marie-marguerite Rainville épouse de Louis Gingras de cette paroisse les quels avec le père disent ne Savent pas signer ni Écrire de ce requis

Chartier de Lotbinière ptre

ACTE DE MARIAGE
M de Jean baptiste Dusault et D'angelique Beland.

     le vingt de janvier mil sept cent quatre vingt quatorze après la publication detrois  bans de mariage faite aux prône dela messe paroissiale trois dimanches consecutifs, entre jean baptiste Dusault fils de feu, jean baptiste Dusault et de Marthe poulet de cette paroisse d'une part, et D'angélique Beland fille de feu jean Beland et de Marie poulet aussi de cette paroisse d'autre part, ne S'etant découvert aucun empêchement ni formé d'opposition, j'ai reçu leur mutuel consentement de mariage, et leur ais donné la bénédiction nuptiale Selon l'usage prescrit par notre mere la Sainte église Romaine et les lois de cette province, et ce en présence de lorin gingras cousin du marié, augustin Beland oncle del'épouse, augustin Beland cousin dela mariée, joseph langlois cousin du marié, et Charles Beland frere del'épouse, qui ont déclaré ne savoir signer de ce requis Suivant l'ordonnance.

     louis gingras       joseph Langlois

     augt. tétro, ptre

Le curé à écrit Dusault au lieu de Dussault

  Les prêtres officiants :

      Louis Eustache Chartier-de-Lotinière, né le 16 août 1715, fils d’Eustache Chartier-de-Lotbinière et de Marie-Françoise Renaud D’Avesne Desmeloises, fut ordonné le 23 septembre 1741.  Le 24 septembre 1746, il fut nommé curé de la Pointe-aux-Trembles; à cette cure on ajouta celle des Écureuils, en 1755.  Il fut chargé, en 1777, de celle de Notre-Dame-de-Foye.  Il mourut, le 17 octobre 1786, à Lorette, âgé de 71 ans.

Auguste-Paschal Tétreau,
né à Saint-Charles de Chamblay, le 02 avril 1763, fils de Jean-Baptiste Tétreau et de Marie-Josephte Rivard; ordonné le 18 août 1793.  En 1793, vicaire à la Pointe-aux-Trembles; 1793, curé des Écureuils; décédé le 12 janvier 1795, à 31 ans et demi; inhumé dans l’église des Écureuils, du côté de l’épître.  Il signait Tétro.

   Source : Le Tanguay, le dictionnaire du clergé.

Sixième   Génération

 

 

___________________________________________________________________________

 

     Alexis Dussault, cultivateur à Neuville                                                Flavie-Domithilde Dubuc
Né et baptisé à Neuville, le 15 juin 1802                                                         Née et baptisée aux Écureuils, le 06 octobre 1800
Parrain : Alexis Richard                                                                                   Parrain : Augustin Vézina
Marraine : Marthe Dubucq                                                                              Marraine : Marie Larue
Prêtre officiant : Poulin de Courval ptre

Mariés à St-François-de-Sales, Neuville, le 27 juillet 1829
Premier mariage majeur de Neuville
Prêtre officiant : Poulain de Courval, ptre

                                                                                                                            Décédée le 12 avril 1842
                                                                                                                      Sépulture à Neuville, le 13

De leur union naquit :  Jean-Éphrem,  Rosalie,  Joseph-Albert,  Marie-Alphée,  Éléonore,  Alexis- Napoléon,  LOUIS-Joseph.    

Flavie-Domithilde Dubuc est la fille de Jean-Baptiste Dubuc, cultivateur de Neuville, marié à Pointe-aux-Trembles, Montréal, le 30 janvier 1788, à Marie-Thérèse Garneau.

ACTE DE BAPTEME
   
Alexis Dussault

 

 
 

   Le quinze juin mil huit cens deux par moi curé de neuville soussigné, a été baptisé alexis né le matin du légitime mariage de jean-baptiste toupain dussault cultivateur et de marie angélique béland le parrain a été alexis richard la marraine marthe dubucq le père présent tousont déclaré ne savoir signer

                                                                   Poulin de Courival ptre

 

ACTE DE MARIAGE 
      
Malexis  Dussault et Flavie dubueq 1929.
 

 

 
 

    Le vingt sept juillet mil huit cent vingt neuf, après avoir publié par trois dimanches consécutifs aux prônes des messes paroissiales de St-François-de-Sales, Neuville, les bans de mariage d'alexis  Dussault fils majeur de jean baptiste  Dussault et d'angélique béland cultivateurs de cette paroisse d'une part et de flavie dubueq fille majeure de défunt jean Baptiste dubueq et de therèse garnaud aussi cultivateurs de cette paroisse d'autre part la mere de la fille et le pere et la mere du garçon ayant consenti audit mariage, ne s'étant découvert aucun empêchement ni opposition, je, prêtre et curé de St-François-de-Sales, Neuville soussigné, ai recu le consentement de mariage par paroles des dits partis présens, et leur ai donné la bénédiction nuptiale selon la forme de notre mere la sainte église catholique apostolique et romaine en présence des témoins sous-nommés, savoir du côté de l'époux de jean baptiste  dussault pere. de jean baptiste  dussault frere, du côté de l'épouse de romain et foelix dubueqs freres et de plusieurs autres parens et amis dont ceux qui savent signer, ont signé.

     jean bois joli,   Narcisse gingras,   Xavier hardy,   Louis gingras,   Félix Dube,   et quatre signatures illisibles,    theophile delisle.

     Poulain de Courval, ptre 

Le curé a écrit dubucq au lieu de Dubuc

 
     

       En 2ième noces                                                                                            Marie-Geneviève Grosleau

                                                                                                                            Née et baptisée à Deschambault, le 28 juillet 1822
                                                                                                                      Parrain : Joseph Bellisle
                                                                                                                      Marraine : Marie-Geneviève Toupin

Mariés à St-François-de-Sales, Neuville, le 21 novembre 1842
Dispense de deux bans

Testaments d’Alexis, #1301 et de Geneviève, #1300, ont été fait en avril 1846
Notaire Simon Proulx

       Décédé le 10 janvier 1877 
 Sépulture à Neuville, le 13

De leur union naquit :  Alexis-Thélesphore,  François-Désiré,  Joseph-Octave, Marie, Marie-Alphonsine,  Marie-Ézilda, Édouard, Marie-Alvine, Joseph-Octave-Vincent, Alpaïssa-Alpha,  Marie-Vitaline,  Marie-Louise-Délima,  Joseph-Anaclet,  Joseph-Olivier,  Joseph-Gaudias.

  Marie-Geneviève Grosleau est la fille de Pierre Grosleau, forgeron,  marié à Louise Perreault.

 

Recensement 1842 – Pointe-aux-Trembles de Québec (Neuville)

Alexis Dussault, cultivateur, propriétaire, une maison, 11 personnes dans la famille, dont:

      2 masc. de moins de 5 ans,
      2 masc. entre 5 et 14 ans,
      3 fém. entre 5 et 14 ans,
      1 masc. entre 18 et 21 ans, non-marié,
      1 masc. entre 30 et 60 ans, marié,
      1 fém. entre 14 et 45 ans, mariée,
      1 fém. de plus de 45 ans, non-mariée.

                  130 arpents de terre, dont 70 en culture. Seigneurie, taux de rente en cens : 1.
                  1 engagé en agriculture (taux payé: 5 livres),
                  1 servante.
                  12 bêtes à cornes, 1 cheval, 12 moutons, 4 cochons.
                  Récolte de l'année : 30 minots de seigle, 100 minots d'avoi­ne, 6 minots de pois, 230 minots de patates.
                  Ont produit durant l'année : 16 verges de toile ou de coton, 24 verges de flanelle, et 18 livres de laine.

(Ce recensement de 1842, même s'il n'est pas nominatif, paraît bien appartenir à Alexis marié à Flavie Dubuc et à Geneviève Grosleau, car il semble être le seul Alexis habitant Neuville à cette époque.)

Recensement 1851 – Pointe-aux-Trembles de Québec (Neuville)

Alexis Dussault, 48 ans, cultivateur – Geneviève Grolos, 30 ans, née à Deschambault,

      Joseph Dussault, 18 ans, journalier (du 1er mariage),
      Napoléon Dussault, 12 ans (du 1er mariage),
      Louis Dussault, 11 ans (du 1er mariage),
      Télesphore Dussault, 9 ans (du 2e mariage),
      Désiré Dussault, 8 ans (du 2e mariage),
      Octave Dussault, 6 ans (du 2e mariage),
      Alphonsine Dussault, 3 ans (du 2e mariage),
      Ézilda Dussault, 1 an (du 2e mariage).

Recensement 1861 – Pointe-aux-Trembles de Québec (Neuville)

Enfants du 1er mariage chez Alexis Dussault et Geneviève Groslos:

      Éléonore Dussault, 23 ans,
      Napoléon Dussault, 22 ans,
      Louis Dussault, 20 ans, va à l'école,
      Thélesphore Dussault, 18 ans.

Recensement 1871 - Pointe-aux-Trembles de Québec (Neuville) fait le 17 avril 1871

Alexis Dussault, 68 ans, cultivateur, ne sait ni lire, ni écrire
Geneviève Dussault, 48 ans, son épouse, ne sait ni lire, ni écrire,

      Joseph Dussault, 37 ans, cultivateur, ne sait ni lire, ni écrire,
      Alvine Dussault, 17 ans,
      Octave Dussault, 16 ans,
      Alpaïsse Dussault, 15 ans,
      Louise Dussault, 12 ans, va à l'école,
      Joseph Dussault, 11 ans, va à l'école,
      Olivier Dussault, 9 ans, va à l'école,
      Godias Dussault, 7 ans,
           Marie Groleau, 68 ans, veuve (mère de Geneviève)
                  Éléonore Dussault, 35 ans, ne sait ni lire, ni écrire, est servante chez Nicolas Gravel, cultivateur.

Recensement 1881 – Pointe-aux-Trembles de Québec (Neuville)

Geneviève Dussault, 60 ans, veuve, cultivateur,

      Joseph Dussault, 47 ans,
      Éléonore Dussault, 43 ans,
      Télesphore Dussault, 36 ans,
      Exilda Dussault, 30 ans,
      Alvine Dussault, 27 ans,
      Octave Dussault, 26 ans,
      Athaïs Dussault, 24 ans,
      Louise Dussault, 23 ans,
      Joseph Dussault, 22 ans,
      Olivier Dussault, 19 ans,
            Louise Groleau, 78 ans, veuve (mère de Geneviève).

Recensement 1891 - Pointe-aux-Trembles de Québec (Neuville)

Octave Dussault, 37 ans, cultivateur,
Alvina Dussault, 29 ans, son épouse,
Joseph Dussault, 57 ans, son frère,
Exilda Dussault, 40 ans, sa soeur,
Alpaïsse Dussault, 34 ans, sa soeur,
          Louise Grolos, 90 ans, veuve (sa grand-mère).

  Prêtre officiant :
  Joseph-Claude Poulin-Cressé-de-Courval,
né aux Trois-Rivières, le 12 août 1762, fils de Joseph-Claude Poulin et de Geneviève Dumont; fut ordonné
  le 12 août 1787; 1794, curé de la Pointe-aux-Trembles, avec la desserte des Écureuils, de 1807 à 1826; décédé à la Pointe-aux-Trembles, le 22 avril 1846,
  à 84 ans.
  Source : Le Tanguay, le dictionnaire du clergé

Septième   Génération

 

 

 

___________________________________________________________________________

 

     Louis-Joseph Dussault, Commerçant,                                              Marie-Esther Langlois

      Né le 08 décembre 1840
      Baptisé à Neuville le 09
      Parrain : François Vézina
      Marraine : Salomée Delisle

Mariés à St-Roch de Québec, le 22 juillet 1868
Prêtre officiant : F. X. Plamondon, ptre
Premier mariage majeur à St-Roch de Québec
Dispense de 2 bans

                                                                                                                              Décédée à Québec, avant le 12 juillet 1886

De leur union naquit: Marie Esther Joséphine,  Louis Antoine Alexis, Marie Alexandrine surnommée tante Ninine,  LOUIS JOSEPH ARTHUR,  Antoinette Marie Catherine.

Marie-Esther Langlois est la fille de Louis Langlois marié à Notre-Dame de Québec, le 08 octobre 1844, à Marie-Esther Dassylva. 

ACTE DE MARIAGE    
     
M. 55 L   Louis Dussault et M. Esther Langlois.

 

 
 

    Le vingt deux Juillet mil huit cent soixante huit vû la dispense de deux bans  de mariage accordée par Monsieur le grand vicaire Charles Félix Bazeau, en date du dixhuit courant et la publication d'un autre ban faite au prône de notre messe paroissiale entre Louis Dussault commercant fils majeur de Alexis Dussault et de défunte Flavie Dubuc domicilié en cette paroisse d'une part et Marie Esther Langlais fille majeure de Louis Langlais et de Marie Esther Dassylva de cette paroisse d'autre part ne sétant découvert aucun empêchement. Nous pretre Soussigné vicaire de Saint Rock de Québec avons recu leur mutuel consentement de mariage et leur avons donné la bénédiction nuptiale en présence de Napoléon Dussault commercant, frere de l'époux et de Antoine Dassylva cordonnier oncle de l'épouse Tous on a signé avec les époux.

     M Esther Langlois,  Louis Dussault,  Napoléon DuSseault         F. X. Plamondon, Ptre

 

Le célébrant écrit Langlais mais la signataire signe Langlois.

  Prêtre officiant :
  
 François-Xavier Plamondon,
né le 20 mars 1825 à l’Ancienne Lorette, fils de F. X, Plamondon et de Félicité Martel; ordonné à Québec
   le 02 octobre 1853; vicaire à Saint-Roch de Québec; 1855, premier curé résidant de Sainte-Sophie d’Halifax; 1856, vicaire à Saint-Roch
   de Québec¹; 1874, chapelain de l’église Saint-Jean-Baptiste de Québec; 1886, curé de cette même paroisse.

      ¹Il a fait une mission au Labrador en 1860.

      
En 2ième noces,
boucher de St-Roch                                                                 Ludivine Gosselin
                             
                                                                    
Mariés à St-Roch, Québec, le 12 juillet 1886
                                                                             
Dispense de toute publication

  Ludivine Gosselin (mariée en 1ière noces à St-Pierre, Île d’Orléans, le 02 février 1864, à David Dion) est la fille de Jean Gosselin marié à St-Pierre, Île d’Orléans, le 03 novembre 1835, à Luce Nolin.

ACTE DE MARIAGE    
      
M 56  Sr Louis Dussault à Ludevine Gosselin.

 

    Le douze Juillet mil huit cent quatrevingt  Six, vu la dispense de toute publication accordée le sept du mème mois, par le Très-Révérent Cyrille Legaré, Vicaire Général, entre Sieur Louis Dussault, Boucher, veuf de Dame Esther Langlois, de cette paroisse, d'une part, et Dame Ludivine Gosselin, veuve de Sieur David Dion, aussi de cette paroisse, d'autre part; ne s'étant découvert aucun empêchement à leur mariage, Nous, prètre Soussigné, vicaire de cette paroisse, ayant reçu leur Mutuel Consentement de Mariage, et leur avons donné la bénédiction nuptiale, en présence de Sieur Napoléon Dussault, frère de L'Epoux, et de Sieur Solyme Dion, parent de l'Epouse, lesquels, ainsi que les Epoux ont signé*   *avec nous, Lecture faite

Ludivine gosselin,  Louis Dussault,  Napoléon DuSsault , Solyme Dion.

La signature du prêtre est illisible.

 

Huitième   Génération

 

 

___________________________________________________________________________

 
  Louis-Joseph-Arthur Dussault
Boucher
Célina-Bernadette Canac dit Marquis
 
 
  Né le 02 janvier 1875
Baptisé à St-Roch, Québec, le 03  
Née à St-Sauveur, en décembre 1874
 
 
 

 

Mariés à St-Sauveur, Québec, le 27 novembre 1893
Prêtre officiant : H. Portelance, ptre, curé
Dispense de deux bans
 

  Décédé à Québec, le 11 mars 1937
 
Décédée à Québec, le 12 juin 1948
Âgée de 73 ans et 7 mois
 
       

De leur union naquit:  LOUIS-JOSEPH-ARTHUR,  Carmen,  Simone,  Charles-Henri.

  Ludivine Gosselin (mariée en 1ière noces à St-Pierre, Île d’Orléans, le 02 février 1864, à David Dion) est la fille de Jean Gosselin marié Marie Leclerc.

ACTE DE MARIAGE

 M. 123.  J. Arthur Dussault et M. C. Bernadette Kanac dit Marquis.

 

 
 

Le vingt-sept novembre mil huit cent quatre vingt-treize. Vu la dispense de deux bans de Mariage accordée par Monseigneur Cyrille Marois, Vicaire Général de son Eminence le Cardianl Taschereau, Archevêque de Quebec, en date du Vingt-cinq du présent mois, Vu aussi la publication du troisième ban faite au prône de notre messe paroissiale ainsi qu'a celle de St-Rock, comme il appert par le certificat du Révérend Messire Bélanger, curé de cette paroisse entre Joseph Arthur Dussault, boucher de cette paroisse, fils mineur de Louis Dussautl, commerçant et de défunte Esther Langlois de Saint Rock de Quebec, d'une part; et Marie Célina Bernadette Kanac-dit-Marquis de cette paroisse, fille mineure de feu Joseph Kanac-dit-Marquis, et Célina, Marie Leclerc de cette paroisse, d'autre part; ne sétant découvert aucun empêchement, nous soussigné, prêtre de cette paroisse du consentement du père du dit Joseph Arthur Dussault et du consentement de Joseph Leclerc, charretier, tuteur de la dite Marie Célina Bernadette Kanac-dit-Marquis, avons reçu leur mutuel consentement de mariage et leur avons donné la bénédiction nuptiale en présence du père et du tuteur des époux. tous ont déclaré savoir signer excepté Joseph leclerc.  Lecture faite.

Arthur Dusseault,  Célina Marquis, Louis Dusseault              H. Portelance, ptre curé

  Le célébrant à écrit Kanac au lieu de Canac
   Célina Kanac dit Marquis a signée Célina Marquis.
   Louis-Joseph-Arthur et son père ont signé Dusseault au lieu de Dussault

 

Neuvième   Génération

 

 

___________________________________________________________________________

  Louis Joseph Arthur Dussault
Commis
Marie-Alvine dite Maria Leclerc  
  Né le 21 novembre 1894
Baptisé à St-Roch de Québec, le 22 
Née et baptisée à St-Claire, Dorchester
Le 13 juin 1898
 
  Parrain : Louis Dussault, grand-père
Marraine : Ludivine Gosselin, son épouse

Prêtre officiant : Gustave Rémillard
Parrain : Fortunat Turcotte, journalier, oncle
Marraine : Aline Guillemette
Fille de Nérée Guillemette
Prêtre officiant : Louis Sanfaçon
 
 

 
 

Mariés à St-Roch, Québec, le 26 septembre 1921
 

 
  Décédé à Bienville, le 26 décembre 1949
Âgée de 55 ans et l mois
Inhumé au Cimetière St-Charles, Québec
Décédée du cancer, à Québec, le 25 août 1957
Âgée de 59 ans et 2 mois
Inhumée au Cimetière St-Charles, Québec
 

De leur union naquit:  André,  Rollande,  Thérèse,  Gaston,  ALAIN.

  Ludivine Gosselin (mariée en 1ière noces à St-Pierre, Île d’Orléans, le 02 février 1864, à David Dion) est la fille de Jean Gosselin marié
 
   à Ste-Claire de Dorchester, le l0 septembre 1893, à Amanda Turcotte.

      Voir la généalogie des Leclerc et des Turcotte

Lors de son mariage, Arthur Dussault travaillait chez Papillon, une mercerie pour homme.  Plus tard, il a eu sa propre mercerie qui était située sur la rue Principale à Bienville.  En 1938, après la mort de son frère, il a travaillé pendant quelques années, pour la Boulangerie Samson à Lauzon. Pour enfin finir ses jours comme gardien de sécurité à la guérite du grand chantier à Lauzon, la "Davie Shipbuilding".

   C'est une pneumonie ou une pleurésie double contracté lors de son travail, qui l'emporta. Toujours inquiet au sujet de son travail qu'il ne voulait . .  pas perdre, il n'a pas su se reposer suffisamment.

  C’était un homme très cultivé, il parlait au moins cinq langues.  Durant la première guerre, pour ne pas aller se battre, il entra chez les frères.  .  Au bout de 5 mois, il demanda à ’être transféré en Europe. C’est-là, qu’il visita plusieurs pays et y resta assez longtemps pour y apprendre
  les langues.

  Il avait la parole facile.  Il pouvait resté plusieurs heures à parler.  Sa femme envoyait souvent ses enfants le chercher. Il aimait aussi faire
  du « TRUCK ».  La cour de sa maison était souvent pleine de toutes sortes de choses, qu’il revendait ou échangeait par la suite.

ACTE DE BAPTÊME
B. 736.  Louis. Jos. Arthur Dussault.

 

 
 

    Le vingt-deux Novembre mil huit cent quatre vingt-quatorze nous prêtre soussigné, avons baptisé Louis, Joseph, Arthur, né la veille, fils légitime de Arthur Dussault, commerçant et de Célina Marquis, de cette paroisse.  Parrain, Louis Dussault, commerçant, marraine, Ludivine Gosselin, son épouse, grand'mère de l'enfant de cette paroisse; lesquels ainsi que le père, ont signé avec nous.  Lecture faite.

Louis Duseault,  Ludivine goselin,  Arthur Dusseault                    Gustave Rémillard, ptre


Gustave Rémillard, né le 28 mars 1865; ordonné le 31 mai 1890 à Québec.

   Louis Sanfaçon : né le 08 décembre 1843; ordonné le 11 juin 1870 à Québec; professeur au séminaire
  de Québec; 1873, vicaire à l’Islet; 1881, curé de Saint-Honoré de Shenly; 1883, de Saint-Philippe de
   Néry; 1884, retiré à Saint-Joseph, Beauce.
 
  Source : Le Tanguay, le dictionnaire du clergé

 

Dixième   Génération

 

 

 
  Alain Dussault
Ingénieur en mécanique
Né le 06 février 1935
Baptisé à St-Joseph de Lauzon, le 07
Parrain : L. Ernest Noël, ami de la famille
Marraine : Aline Bousquet Noël
Prêtre officiant : S. Tanguay, ptre
Carmen Fleury, secrétaire
Artiste multidisciplinaire
Née le 23 septembre 1939, à 03h45
Baptisée à Lauzon, le 24
Parrain : Honoré Côté, grand-père
Marraine : Yvette Côté, tante
Prêtre officiant : J.P. Lactance Blais
 
 

 
     

ACTE DE BAPTEME
Extrait des Registres des Baptêmes de la Paroisse Saint-Joseph de Lauzon, Cté Lévis, Province de Québec, Canada. Pour l'année 1935.

     Le sept février de l'an de mil neuf cent trente-cinq, nous prêtre soussigné, avons baptisé, Joseph Jacques Alain, né la veille, fils légitime.  Nom du père Arthur Dussault.  Nom de la mère Maria Leclerc.  Domicile des parents, de cette paroisse.  Nom du parrain, L. Ernest noël.  Nom de la marraine,  Aline Bousquet.  La marraine a signé,  Aline Bousquet Noël.  Le parrain a signé, E. Noël.  Le père a signé,  Arthur Dussault.

     Lectur Faite.                                                               Prêtre officiant  S. Tanguay, ptre.

     Confirmé à Lauzon, le 11 sept. 1942.

     A épousé,  Carmen Fleury à Christ-Roi, le 26 déc. 1960.
 

  ACTE DE BAPTÈME

Extrait du Registre des baptêmes, des mariages et sépultures de la paroisse de St-Joseph, Lauzon,
Pour l'année mil neuf cent trente-neuf.

Le vingt quatre septembre mil neuf cent trente-neuf, nous, prêtre soussigné, avons baptisé Marie Yvette Carmen, née la veille, fille légitime de Napoléon Fleury, journalier et de Marie Berthe Côté de cette paroisse.

Parrain: Honoré Côté, grand père de l'enfant de St-Antoine de Bienville,  Marraine: Yvette Côté, tante de l'enfant, tous soussignés avec nous.- Lecture faite.

Yvette Côté       Honoré Côté       Napoléon Fleury                              J. Lactance Blais, Ptre
 

    Première communion : en l’église de Christ-Roi
Dimanche, le 13 janvier 1946
 
  Confirmé à Lauzon, le 11 septembre 1942


 
Confirmé en l’église St-Antoine-de-Bienville
Le 11 mai 1946
Parrain et Marraine : M et Mme Wilfrid Couture
Par le Cardinal J.-M.-R. Villeneuve, arch. de Québec
Profession perpétuelle : le 19 mars 1953
 
       
 

 
 

Mariés à Christ-Roi, Lévis, lundi le 26 décembre 1960, à 10 heure
Grosse tempête
Prêtre officiant, Jean-Paul Larochelle, ptre
Contrat notaire René Labonté, le 10 octobre

 

De leur union naquit : Denis, Brigitte,  Martin.

  Carmen Fleury est la fille de Napoléon dit Paul Fleury marié à Bienville, le lundi le 26 octobre 1936, à 08h00, à Marie-Berthe Côté.


 

Onzième   Génération

 

 ___________________________________________________________________________

  Les enfants de Alain Dussault et de Carmen Fleury.
 
Denis,  Brigitte,  Martin

___________________________________________________________________________

  1. Denis Dussault, directeur et président
Laboratoire Innovation Paramédicale D.S
.Technicien diplômé en Orthèse/Prothèse
Né à Montréal le 16 septembre 1963 à 14h21
Baptisé en l'église St-André Apôtre, Montréal
Le 21 septembre 1963
Parrain : Justin Kirkwood, oncle
Marraine : Rollande Dussault, tante 
Sophie Girard

Photographe
Née à Laval, le 13 avril 1971
Baptisée en l’église St-Martin, Laval
Le
Parrain : René Charrier
Marraine : Micheline Lacroix
 
  Porteuse : Carole Fleury, tante
Première communion et confirmation
Église St-Martin, Laval
   
 

 

  ACTE DE NAISSANCE
 
Paroisse Saint-André-Apôtre, diocèse de Montréal, Canada.

       Nom:                      Joseph, Justin, Denis
 Fils de                        Alain Dussault et de Carmen Fleury
Date de naissance:  Le seize septembre mil neuf cent soixante-trois
Lieu de naissance:   Montréal, Québec, Canada.
Date de baptême:    Le vingt-et-un septembre mil neuf cent soixante trois
Parrain:                Justin Kirkwood, oncle.  Marraine: Rolande Dussault, tante.
Prêtre officiant:     Robert Cou--------- Pte.

 

 
 

Conjoints depuis le 24 août 1989
Mariés à Christ-Roi, Lévis, lundi, le 25 juin 1990 à 11h00
Journée fraîche, incertaine, sans pluie, mais venteuse
Prêtre officiant : Michel Fortin, ptre, ami de la Famille Fleury

 

De leur union naquit: Olivier,  Myriam,  Benjamin.

   Sophie Girard est la fille de Charles Girard marié en la paroisse St-Jean-Baptiste, Montréal, le 11 septembre 1965, à Lise Lacroix.
 

       
  2Brigitte Dussault, Junior Manager Émilio Orsini  
  Née à Montréal, le 29 septembre 1966 à 06h02 Né à Montréal, le 30 avril 1960  
 

Baptisée en l'église St-Urbain, à Laval.
Le 08 octobre
Prêtre officiant : Simon Vanier, ptre, curé
Parrain : Napoléon dit Paul Fleury, grand-père
Marraine : Marie-Berthe Côté, grand-mère
Porteuse : Lise Fleury, tante
Première communion : Église Christ-Roi, Lévis
Confirmation : Église St-Urbain, Laval

   
 

 

ACTE DE NAISSANCE
Paroisse St-Urbain, Chomedey, Cté Laval, Qué.
Marie Berthe Lise Brigitte, enfant de Alain Dussault et de Carmen  Fleury, né le vingt neuf septembre mil neuf cent soixante et six, à été baptisée le huit octobre mil neuf cent soixante six, à St-Urbain de Laval selon le rite de l'Église Catholique Romaine, par Simon Vanier Prêtre,  Curé.
Parrain: Napoléon Paul Fleury.  Marraine: Marie Berthe Côté.  Grands-parents de l'enfant.

 

 

Conjoints depuis juillet 1992.
Mariés en l’église St-Martin, Laval, le 20 septembre 1997 à 15h30
Journée froide et pluvieuse
 

De leur union naquit : Arielle,  Kieran.

 

      Émilio Orsini est le fils de Antonio Orsini marié à Montréal, le 25 juillet 1959, à Connie Ianacci.
 

  3. Martin Dussault, Orthésiste, clinicien
Directeur Président de Ortho Pro Md
Né à Montréal, le 24 décembre 1968 à 06h05
Baptisé en l'église St-Urbain, Laval,
Le 04 janvier 1969
Prêtre officiant : André Viau, diacre, Pmé.
Parrain : Jean-Charles Fleury, oncle
Marraine : Lise Shaienks Fleury, tante
Première Communion : Église St-Urbain, Laval 
Dimanche le 17 avril 1977
Confirmation : Église St-Urbain, Laval
Mercredi le 21 mai 1979 à 20h00
Prêtre officiant : Mgr André Cimichella
Parrain de confirmation : Noël Lebuis, voisin 
 
Caroline Goyette
Adjointe administrative
Née à Laval, le 15 juillet 1971

 

Parrain : Gérald Delisle, oncle
Marraine : Francine Goyette, tante
Épouse du parrain et sœur du père





 

 
 

 

  ACTE DE NAISSANCE
Paroisse St-Urbain, Chomedey, Cté Laval, Qué.
Le soussigné certifie, que Joseph Charles Martin enfant de Alain Dussault et de Carmen Fleury né le vingt quatre décembre mil neuf cent soixante huit, à Montréal, a été baptisé le quatre janvier mil neuf cent soixante neuf, à Saint-Urbain, Laval, selon le rite de l'Église Catholique Romaine, par André Viau diacre, Pmé.*
Le parrain a été Jean Charles Fleury et la marraine Lise Shaienks Fleury.
Simon Vanier Ptre. Curé.

 

 

Conjoints depuis le 01 février 1990
Mariés en la paroisse St-Yves, Laval, le 17 août 1991 à
Journée très chaude, humide, ensoleillée, s'est terminée avec un orage électrique le soir
Pour leur première nuit de noce, l’hôtel de Mirabel a manqué d’électricité

De leur union naquit:  Maxime,  William-Thomas.

   Caroline Goyette est la fille de Réjean Goyette marié en la paroisse St-Édouard de Montréal, le 15 mai 1965, à Huguette Delisle.

     

Douzième    Génération

 

 

___________________________________________________________________________

Les enfants de Denis Dussault (fils de Alain et de Carmen Fleury) marié à  Sophie Girard.
Olivier,  Myriam,  Benjamin.

___________________________________________________________________________
 

 

1.   Olivier Dussault

      Né à Laval, lundi le 16 septembre 1991, à 20h36

      Parrain : Martin Dussault, oncle

      Marraine : Caroline Goyette, tante

 

 

 

 

       
 

2.   Myriam Dussault

      Née à Sherbrooke, jeudi le 25 novembre 1994, à 02h23

      Parrain : Émilio Orsini, oncle.

            Marraine : Brigitte Dussault, tante

 

 

 
       
 

3.  Benjamin Dussault

      Né à Sherbrooke, dimanche le 27 avril 1997, à 08h24 

      Parrain : Paul Landry, ami de la famille 

      Marraine : Chantal St-Onge, épouse de Paul Landry

 

   
       

___________________________________________________________________________

Les enfants de Martin Dussault (fils de Alain et de Carmen Fleury) marié à  Caroline Goyette.

Maxime,  William-Thomas.

___________________________________________________________________________

 

       
  1.  Maxime Dussault
 

      Né à Laval, dimanche le 06 août 1995, à17h40                                    
  
 Baptisé en l’église Pie X, à Chomedey, Laval,

      Dimanche le 19 novembre 1995

      Parrain : Marc Goyette, oncle

      Marraine : Josée Girard, tante

   
       
  2.  William Thomas    
     Né à Laval, vendredi le 12 mars 1999, à 14h52                
  

   Baptisé en l’église Sainte-Rose, Laval,

   Dimanche le 27 juin 1999

   Parrain : Simon Goyette, oncle

   Marraine : Isabelle Girard, amie d’enfance de Caroline

   

Nous remercions chaleureusement Alain Dussault et Carmen Fleury qui nous ont accordé la permission de mettre leur réalisation sur notre site et vous permettent de profiter du fruit de leur travail.

Cette page est la création et réalisation de Madame Carmen Fleury. Tous les renseignements et photos fournis sont sur l'unique responsabilité des auteurs et n'engagent en aucun cas  les propriétaires de ce site.

Haut de page