Accueil 

Généalogie

Actes notariés de couple CHARLES-NIEL              



 

Marie Charles et Louis Petit

 Danielle Clément Aubin

 

 
Cette page est soumise aux lois de la propriété Article L. 111-1 et Article L. 123-1 du Code civil
 

Marie Charles

 

Son baptême

Marie est le premier enfant du couple, elle est née le 8 septembre 1669. Ce n’est toutefois que le 17 novembre 1669, qu’elle fut baptisée à Boucherville sous le nom de Marie-Madeleine Charles.

Selon ce qui est indiqué au registre des baptêmes, son parrain fut Charles de Narpes[1] Il s’agit fort probablement de Charles Denart dit Laplume, que Madeleine et Étienne avaient côtoyé à Trois-Rivières.
Il apparaît, le 3 avril 1670, comme témoin à l’acte de donation de Pierre Chaperon en faveur d’Étienne Charles. Charles Denart était né en France en 1644 et il s’engagea pour la Nouvelle-France en 1658. Le 14 février 1669, Charles Denart contracta mariage, devant le notaire Séverin Ameau dit Saint-Séverin, avec Élizabeth Bertault. Cette dernière avait vu le jour à Trois-Rivières, où elle fut d’ailleurs baptisée, le 23 janvier 1659. À la signature du contrat, Élizabeth Bertault n’avait que 10 ans, alors que l’âge légal pour se marier, à cette époque, était de 12 ans. La convention matrimoniale fut annulée le 12 août 1670, moyennant un dédommagement de 75 livres payé par le prétendant à Jacques Bertault, le père de la promise. Charles Denart est, sans doute, retourné en France, car après cette date aucune mention de son nom n’a été retracée dans un document.

Quant à la marraine de Marie Charles, il s’agit de Marie Chauvin, elle était l’épouse de Jean De Noyon. Marie Chauvin et Jean De Noyon et s’étaient d’abord établis à Trois-Rivières et dès 1669 nous les retrouvons à la seigneurie de Boucherville sur une terre concédée par Pierre Boucher, seigneur de l’endroit.

Les archives paroissiales de Boucherville s’ouvrirent en 1668, deux ans avant la construction de l’église. Le premier registre contient l’inscription, en date du 20 mai 1668, du baptême d’un enfant indien, Marie Kiouentaoue, par le père Jacques Marquette. La signature du découvreur du Mississipi est unique en Amérique, pensent les historiens, et a donc une grande valeur historique. Le baptême de Marie-Madeleine Charles fut donc le tout premier baptême d’un enfant blanc à Boucherville et le seul acte pour l’année 1669.

Voici la transcription de l’acte de baptême de Marie-Madeleine Charles :

« L’an de nostre seigneur mil six cent soixante et neuf, le dix septiesme jour du mois de novembre, je soubsigné, Hugues Pommier, prestre missionnaire du Seminaire épicospal de Kebec, ay baptisé Marie Magdelaine, fille d’Estienne Charles et de Magdelaine Niel, legitimement mariés, cette enfant est née le huictieme jour du mois de septembre de la mesme année susditte : le parain a esté Charles de Narpes; la maraine, Marie Chauvin femme de Jean De Noyon, tous lesquels sont habitants de Boucherville, où j ay fait le baptesme.

Hugues Pommier, prêtre missionnaire. »

 

Madeleine ou Marie?

Le prénom de Madeleine qu’elle reçut à sa naissance semble avoir été abandonné bien avant son mariage. En effet, le 20 mai 1676, il y a eu la confirmation de six enfants à Boucherville; c’est sous le nom de Marie Charles qu’elle fut confirmée. Pourtant au recensement de 1681, elle fut notée sous le prénom de Madeleine. Dans les registres paroissiaux et les actes notariés, Marie Charles fut nommée sous Marie Charles et Marie Lajeunesse. Par erreur cependant, elle fut nommée Françoise Lajeunesse, dans le registre des mariages de Longueuil à la date du 25 juillet 1735. Il s’agit de l’acte du second mariage de son fils François Petit avec Antoinette Deniau. Marie était décédée depuis plus de vingt-six ans ce qui peut expliquer cette erreur.

 

Le mariage de Marie Charles et de Louis Petit

Marie Charles et Louis Petit conclurent d’abord un contrat de mariage, le 4 décembre 1685, devant le notaire Michel Moreau.

Après la publication de trois bans de mariage les 16 et 23 décembre 1685 ainsi que le 6 janvier 1686, Marie Charles, âgée de 16 ans, épousa à Boucherville, le lundi 7 janvier 1686, Louis Petit, âgé de 28 ans. Furent présents à leur mariage, outre le père des mariés, Nicolas Petit et Étienne Charles, Paul Petit, frère de l’époux et Léonard Montreuil, ami de l’époux. Léonard Montreuil avait acheté, en 1685, d’Étienne Charles et de Jean Petit une terre au fief du Tremblay et y habitait déjà avec sa femme et sa fille. Je peux donc prétendre que ce serait ce dernier qui présenta Marie Charles à son ami Louis Petit.

 

Louis Petit

Louis Petit était le fils de Nicolas Petit dit Lapré et de Marie-Françoise Pouponnelle. Il reçut le sacrement de son baptême, le 4 août 1658, à Trois-Rivières. La date de sa naissance n’est pas spécifiée et l’inscription est faite sous le nom de Louis Lapré. Cet acte est rédigé en latin. Au moment du mariage, Louis Petit demeurait à Boucherville tandis que ses parents étaient domiciliés à Varennes. Il se maria sous le nom de Louis Petit.
 

L’installation du couple

Le couple s’installa à Boucherville sur une concession que le seigneur Pierre Boucher, concéda à Louis Petit, le 9 mars 1686. Quelques années plus tard, Pierre Boucher donna à sa fille Marguerite Boucher, l’épouse de Nicolas Daneau Demuy, des terres qui constituèrent le fief de Muy sur lesquelles trois habitants, dont Louis Petit, étaient déjà établis.

 

Les enfants

Marie quitta le domicile familial avant même que ses parents eurent compléter leur propre famille. En effet, sa mère Madeleine Niel donna naissance à quatre enfants après le départ de son aînée. Je ne sais pas si la mère et la fille se côtoyaient régulièrement, mais si c’était le cas elles échangèrent certainement sur leur grossesse respective.

Pour trois des quatre derniers enfants de Madeleine Niel et d’Étienne Charles les naissances des trois premiers enfants de Marie Charles et Louis Petit eurent lieu à des intervalles de moins de deux mois. En effet, Marie Charles accoucha de son premier enfant, Françoise Petit, le 31 janvier 1687 alors que sa mère Madeleine Niel donna naissance à Marie Charles, deux jours plus tard, le 2 février 1687. Louis Petit vit le jour le 2 mars 1689, tandis que son oncle, Jean-Baptiste Charles, naquit le 15 avril 1689. Anne Charles se montra le bout du nez le 20 janvier 1691 et précéda de quelques semaines la naissance de sa nièce, Marie-Geneviève Petit, survenue le 15 février 1691. Et finalement Jeanne Charles, la cadette de la famille de Madeleine et d’Étienne, vit le jour le 5 avril 1693, la même année que Nicolas Petit, son neveu, qui naquit le 3 novembre 1693.

Durant les vingt premières années de son mariage, Marie Charles donna naissance à dix enfants, cinq garçons et cinq filles. Un seul de leurs dix enfants, une fille prénommée Marie-Josèphe, décéda en bas âge.

 

Le décès de Marie Charles

Marie Charles, décéda après avoir reçu tous les sacrements, le 5 février 1709. Âgée de 39 ans, elle laissa derrière elle, son époux âgé de 50 ans et neuf enfants âgés de 2 ans à 22 ans, tous célibataires au moment du décès de leur mère. Son inhumation eut lieu à Varennes, le 6 février 1709. Son beau-frère, Michel Petit, et un voisin, Joseph Jouet, furent les témoins à l’acte d’inhumation. Ainsi donc, Marie n’eut pas la chance d’assister au mariage d’aucun de ses enfants qui contrairement à elle, ne se marièrent pas avant d’avoir atteint l’âge de 20 ans. Une nombreuse descendance fut issue des unions de ses enfants.

 

Son veuf se remarie

Louis Petit épousa, à Varennes, en secondes noces, Michelle Charier, veuve, en premières noces, de Massé Beignet[2] et, en secondes noces, de Laurent Castel. Elle était la fille de Jacques Charier et de Marguerite Lecompte. Au moment du mariage, Louis Petit demeurait à Varennes et Michelle Charier était domiciliée à Verchères. Le mariage fut célébré le 19 mars 1710.

Pour Michelle Charier, il s’agissait d’un troisième mariage. Fille du roi, arrivée en Nouvelle-France en 1668, elle épousa, selon un contrat de mariage passé le 9 octobre 1668, Massé Beignet, de qui elle eut cinq enfants. En secondes noces, elle épousa Laurent Castel à Champlain le 23 janvier 1684, elle n’eut pas d’enfants de cette union.[3] De son union avec Louis Petit il n’y eut pas de descendance.

 

Le décès de Louis Petit

Louis Petit décéda, le 11 mars 1728, âgé de 69 ans. Son corps fut inhumé à Saint-Sulpice, le 12 mars 1728.

 


 

Les enfants de Louis Petit et de Marie Charles (1.1)

 


 

(b.) Nom au baptême

(m.) Nom au mariage

(s.) Nom lors de la sépulture

(n.) Date de naissance

(l.) Lieu du baptême
(paroisse ou église ou comté)

(b.) Date du baptême

(p.) Parrain

(m.) Marraine

(c.) Nom du conjoint

(l.) Lieu du mariage
(paroisse ou église ou comté)

(d.) Date du mariage

(p.) Père du conjoint

(m.) Mère du conjoint

(d.) Date du décès

(l.) Lieu de sépulture
(paroisse ou église ou comté)

(s.) Date de sépulture

(b.) Marie-Françoise Petit

(m.) Françoise Petit

(s.) Françoise Petit

(n.) 31 janvier 1687

(l.) Boucherville (Sainte-Famille)

(b.) 1er février 1687

(p.) Étienne Charles

(m.) Marie-Françoise Petit

(c.) Jacques Girard

(l.) Varennes (Sainte-Anne)

(d.) 19 mars 1710

(p.) Pierre Girard

(m.) Françoise Graciot

(d.) 24 août 1745

(l.) Varennes (Sainte-Anne)

(s.) 25 août 1745

 

§ Françoise Petit s’unit à Jacques Girard le même jour et dans la même église que son père Louis Petit. En effet, ce dernier épousa en secondes noces Michelle Charier, le 19 mars 1710, à Varennes (Sainte-Anne).

§ Jacques Girard est né le 14 septembre 1683 et fut baptisé, le jour même, à Pointe-aux-Trembles (Saint-Enfant-Jésus).

§ Françoise Petit donna naissance à au moins onze enfants.

§ Françoise Petit décéda à l’âge de 58 ans. Le prêtre prit soin d’indiquer qu’elle mourut subitement et qu’il n’eut pas le temps de lui administrer les derniers sacrements.

§ Jacques Girard est décédé le 19 octobre 1748 et fut inhumé, le jour même, à Varennes (Sainte-Anne). Il était alors âgé de 65 ans.

(b.) Louis Petit

(m.) Louis Petit

(s.) Louis Petit

(n.) 21 mars 1689

(l.) Boucherville (Sainte-Famille)

(b.) 22 mars 1689

(p.) Henri Sénécal

(m.) Louise Bissonnette

(c.) Marie-Anne Meunier

(l.) Boucherville (Sainte-Famille)

(d.) 23 novembre 1711

(p.) Pierre Meunier

(m.) Barbe Richaume

(d.) 28 octobre 1739

(l.) Varennes (Sainte-Anne)

(s.) 29 octobre 1739

§ Louis Petit et sa sœur Marie-Geneviève Petit épousèrent respectivement la sœur et le frère, Marie-Anne Meunier et Jacques Meunier.

§ Marie-Anne Meunier, est née le 1er février 1695 et fut baptisée, le 2 février 1695, à Boucherville (Sainte-Famille), elle n’avait donc que 16 ans, lorsqu’elle épousa Louis Petit.

§ Au moins quatorze enfants naquirent du mariage de Marie-Anne Meunier et de Louis Petit.

§ Au décès de Louis Petit, Marie-Anne Meunier avait encore à sa charge au moins six enfants âgés entre 2 ans et 15 ans, dont une fille née le 22 octobre 1739 qui ne vécut toutefois que 11 jours et qui fut inhumée, le 2 novembre 1739, à Varennes (Sainte-Anne).

§ Marie-Anne Meunier, ne contracta pas de seconde union, elle est décédée le 30 mars 1783 et fut inhumée, le lendemain, à Varennes (Sainte-Anne), à l’âge vénérable de 88 ans.

(b.) Geneviève Petit

(m.) Marie-Geneviève Petit

(s.) Geneviève Petit

(n.) 15 février 1691

(l.) Boucherville (Sainte-Famille)

(b.) 16 février 1691

(p.) Paul Petit

(m.) Catherine Lussier

(c.) Jacques Meunier

(l.) Boucherville
(Sainte-Famille)

(d.) 3 mai 1711

(p.) Pierre Meunier

(m.) Barbe Richaume

(d.) 1er mars 1766

(l.) Boucherville (Sainte-Famille)

(s.) 2 mars 1766

§ Marie-Geneviève Petit et son frère Louis Petit épousèrent respectivement le frère et la sœur, Jacques Meunier et Marie-Anne Meunier.

§ Le lieu et la date du baptême de Jacques Meunier n’ont pas été retracés. Cependant, lors de son mariage, Jacques Meunier déclarait être âgé de 29 ans.

§ Marie-Geneviève Petit fut la mère d’au moins douze enfants.

§ Jacques Meunier décéda le 29 avril 1751 et fut inhumé, le jour même, à Boucherville.

(b.) Nicolas Petit

(m.) Nicolas Petit

(s.) Nicolas Petit

(n.) 3 novembre 1693

(l.) Boucherville (Sainte-Famille)

(b.) 3 novembre 1693

(p.) Nicolas Petit

(m.) Marguerite Gauthier

(c.) Michelle Chauvin

(l.) Boucherville (Sainte-Famille)

(d.) 30 juillet 1732

(p.) Jean Chauvin

(m.) Marie Courtois

(d.) Non mentionnée

(l.) Boucherville (Sainte-Famille)

(s.) 3 septembre 1740

 

§ Michelle Chauvin est née le 28 septembre 1703 et fut baptisée, le jour même, à Boucherville (Sainte-Famille).

§ Nicolas Petit avait 38 ans lorsqu’il épousa Michelle Chauvin qui avait 29 ans.

§ Michelle Chauvin, bien que célibataire, avait déjà deux enfants. En effet, elle avait donné naissance à deux enfants illégitimes, Marie-Madeleine Chauvin et Marie-Josèphe Chauvin. Ces dernières furent toutes deux baptisées à Boucherville (Sainte-Famille), Marie-Madeleine, le 2 février 1721 et Marie-Josèphe le 18 mai 1727. Dans les deux cas, il est mentionné « née de père inconnu ».

§ De son mariage avec Michelle Chauvin, Nicolas Petit fut père à au moins trois reprises.

§ Au décès de Nicolas Petit, ses trois enfants avaient entre 7 mois et 6 ans.

§ Michelle Chauvin s’unit en secondes noces à Pierre Joachim, le 26 octobre 1746, à Boucherville (Sainte-Famille).

§ Michelle Chauvin est décédée le 12 janvier 1757 et fut inhumée, le jour même, à Boucherville (Sainte-Famille).

(b.) Marie-Josèphe Petit

(s.) Marie-Josèphe Petit

(n.) 28 juin 1696

(l.) Varennes (Sainte-Anne)

(b.) 29 juin 1696

(p.) Jacques Bissonnette

(m.) Catherine Clérice

 

(d.) 24 juillet 1699

(l.) Varennes (Sainte-Anne)

(s.) 25 juillet 1699

§ Catherine Clérice était également la marraine de Catherine Charles, le troisième enfant de Madeleine Niel et d’Étienne Charles.

(b.) Marie-Catherine Petit

(m.) Marie-Catherine Petit

(s.) Catherine Petit

(n.) 29 avril 1698

(l.) Varennes (Sainte-Anne)

(b.) 29 avril 1698

(p.) Jean Bissonnette

(m.) Marie-Catherine Charles

(c.) François Parizeau

(l.) Varennes (Sainte-Anne)

(d.) 24 novembre 1726

(p.) François Parizeau

(m.) Marie Hayet

(d.) Non mentionnée

(l.) L’Assomption (L’Assomption)

(s.) 18 décembre 1772

 

§ François Parizeau est né le 30 décembre 1701 et fut baptisée, le lendemain, à Varennes (Sainte-Anne).

§ Marie-Catherine Petit donna naissance à au moins six enfants.

§ François Parizeau est décédé le 28 juin 1764. L’acte de sépulture mentionne qu’il est décédé accidentellement. Il fut inhumé, à L’Assomption (L’Assomption), le jour même.

(b.) Marie-Madeleine Petit

(m.) Marie-Madeleine Petit

(s.) Madeleine Petit

(n.) 20 mars 1700

(l.) Varennes (Sainte-Anne)

(b.) 21 mars 1700

(p.) Jean Gauthier

(m.) Marie-Madeleine Aberoux

(c.) Jean Hayet

(l.) Varennes (Sainte-Anne)

(d.) 23 novembre 1723

(p.) Jean Hayet

(m.) Catherine Galbrun

(d.) 29 octobre 1770

(l.) Varennes (Sainte-Anne)

(s.) 29 octobre 1770

 

§ Jean Hayet est né le 17 février 1690 et fut baptisé, le jour même, à Pointe-aux-Trembles (Saint-Enfant-Jésus).

§ Marie-Madeleine Petit donna naissance à au moins onze enfants. Entres autres, Marie- Madeleine Petit donna naissance à deux jumelles baptisées, à Varennes (Sainte-Anne), le 6 juillet 1737. Elles décédèrent toutes deux à l’âge de 21 ans. En effet, Marie-Amable fut inhumée à Varennes (Sainte-Anne), le 15 septembre 1758, tandis que Marie-Judith fut inhumée, le 17 octobre 1758, également à Varennes (Sainte-Anne).

§ Jean Hayet est décédé le 27 septembre 1759 et fut inhumé, le lendemain, à Varennes (Sainte-Anne).

(b.) Jacques Petit

(s.) Jacques Petit

(n.) 25 avril 1702

(l.) Boucherville (Sainte-Famille)

(b.) 26 avril 1702

(p.) Jacques Girard

(m.) Catherine Bissonnette

 

(d.) Non mentionnée

(l.) Varennes (Sainte-Anne)

(s.) 25 juillet 1729

§ Jacques Petit eut une sépulture double avec celle de sa nièce Marguerite Girard, fille de sa sœur Françoise Petit et de Jacques Girard. Jacques Petit avait 27 ans à son décès et Marguerite Girard était âgée de 14 ans.

(b.) Joseph Petit

(m.) Joseph Lapré dit Petit

(s.) Joseph Petit

(n.) 25 mai 1704

(l.) Boucherville (Sainte-Famille)

(b.) 26 mai 1704

(p.) Nicolas Ledoux

(m.) Jeanne Petit

(c.) Geneviève Lemaire

(l.) L’Assomption (L’Assomption)

(d.) 3 février 1738

(p.) Louis Lemaire

(m.) Geneviève Hébert

(d.) 24 août 1769

(l.) Varennes (Sainte-Anne)

(s.) 25 août 1769

 

§ Joseph Lapré dit Petit avait 33 ans los de son mariage avec Geneviève Lemaire qui n’avait que 17 ans. En effet, Geneviève Lemaire est née le 16 juin 1720 et fut baptisée, le 20 juin 1720, à Contrecœur (Très-Sainte-Trinité).

§ Le prénom de la mère de Geneviève Lemaire n’est pas mentionné au registre des mariages de L’Assomption, (L’Assomption).

§ Joseph Lapré dit Petit et Geneviève Lemaire furent les parents d’au moins dix enfants.

§ Geneviève Lemaire fut inhumée, le 13 juin 1755, à Saint-Denis-sur-Richelieu. Le 30 mai 1755, elle avait donné naissance à Marie-Catherine Petit qui fut, à son tour, inhumée, à Verchères (Saint-François-Xavier), le 28 juillet 1755.

(b.) François Petit

(m.1) François Petit

(m.2) François Petit

(s.) François Petit

(n.) 5 mai 1706

(l.) Boucherville (Sainte-Famille)

(b.) 7 mai 1706

(p.) François Garnier Laforge

(m.) Marguerite Ledoux

(c.) Angélique Favreau

(l.) Boucherville (Sainte-Famille)

(d.) 11 février 1732

(p.) Nicolas Favreau

(m.) Marie Meunier

(d.) 3 octobre 1773

(l.) Boucherville (Sainte-Famille)

(s.) 4 octobre 1773

(c.) Antoinette Deniau

(l.) Longueuil (Saint-Antoine-de-Pade)

(d.) 25 juillet 1735

(p.) Pierre Deniau

(m.) Marie-Anne César

§ Angélique Favreau est née le 29 juillet 1716 et fut baptisée, à Boucherville.

§ Marie Meunier, la mère d’Angélique Favreau, n’est pas mentionnée au registre des mariages de Boucherville (Sainte-Famille).

§ Marie Meunier était la sœur de Marie-Anne Meunier et de Jacques Meunier lesquels avaient épousé respectivement Louis Petit et Marie-Geneviève Petit, le frère et la sœur de François Petit. Angélique Favreau était donc à la fois la nièce et la belle-sœur de Marie-Anne Meunier et de Jacques Meunier.

§ Du premier mariage, François Petit n’eut pas de descendant. Angélique Favreau est décédée le 5 décembre 1732, soit moins de neuf mois après le mariage. Elle fut inhumée, le 6 décembre 1732, à Boucherville (Sainte-Famille).

§ De son mariage avec Antoinette Deniau, François Petit fut père à au moins neuf reprises.

§ Sa seconde épouse, Antoine Deniau est née le 24 janvier 1713 et fut baptisée le 25 janvier à Longueuil (Saint-Antoine-de-Pade).

§ Antoinette Deniau est décédée le 25 avril 1749 et fut inhumée, le jour même, à Boucherville (Sainte-Famille).


[1] Le PRDH a standardisé ce nom pour celui de Denart.

[2] Ou Besnier.

[3] Yves LANDRY, Les filles du roi au XVIIe siècle, Ottawa, Leméac Éditeur Inc., 1992, p. 288.

Note de Jocelyne Nicol-Quillivic : Marie-Françoise PETIT (Mon Sosa 947) et Marie-Geneviève PETIT (Mon Sosa 951) sont mes ancêtres

Haut de page