Accueil 
Généalogie Généalogie des gens de mer
et carrières maritimes

 
Actes de nos ancêtres

         

   BASE DE DONNEES

 

Descendances Histoire d'ancêtres, biographie
 
Matricules des Gens de Mer   
Quartier de Granville

 

Marins et corsaires

 

 

Contrat d’embarquement de 17 matelots sur
le Saint Louis appartenant au Sieur Goueslard.

Source AD 50  Notariat de Montmartin sur Mer,

5 E 6364 Photos 0189 et suivantes du 14/01/1738
 

Site Migrations, navire N° 58 de l’année 1738 au départ de Granville.

Transcription de Alain Aubril

 


Flibot
Tiré du Traité général des pesches, par Duhamel du Monceau, 1772
(Bibliothèque nationale du Canada)

 

Du quatorze iesme jour de jenvier mil sept

cents trente huit dev[an]t nous Pierre

PIMOR, notaire royal au siege de Montmartin

et dependances, chez le Sieur GOUESLARD, esc[uier] en la

par[oisse] de Montmartin avant midy

se sont presentez les officiers mariniers et mathelots

dont les noms surnoms et demeure sont sy apres inceres

lesq[ue]ls se sontz volontairement loüez et engages et ont promis au

S[ieu]r GOUESLARD es[cuie]r dem[euran]t en la ville de Coutances a reserve ce present

en personne, p[roprietai]re et armateur du navire nomme Le S[ain]t Louis

de present poze et amaré au port et havre de Renesville[1]

de s’embarquer incessamment dans led[it] navire pour aller partant

dud[it] lieu a La Rochelle, S[ain]t Malo, ou autres lieux tels qu’ils

puissent estre pour y prendre leur scel et autres ustancilles et de

là, continuer leur route sur le grand bancq de Terre Neuve ou

lieux circonvoisins pour y f[ai]re pesche de molüe et en cas de

bessoin aller a terre pour quelque necessitez soit par maladie

ou autrem[en]t pour sy rafraischir et soulager et en atendant

ils ontz promis de se rendre asidus au bord dud[it] navire pour

charger dans iceluy leurs victuailles et autres ustancilles

necessaires pour le mettre en etat de sortir au j[ou]r temps

propre et convenable, a l’effet de quoy ils s’obligent

d’obeir en tout ce qu’il leur sera commandé par le S[ieu]r

Jean DAVID, de la par[oisse] d’Aagon, capitainne en chef et

autres officiers subalternes ou leurs prepozés pour le

bien et utilité de lad[ite] pesche, aller et retour dud[it] navire

de ne quiter, delesser ny abandonner led[it] navire en aucun

temps ny lieu à peine de perdre leurs lotz [et] rendre et

restituer, mesme par corps les pots de vin et avance

qui leurs auront eté payée et d’en courir en outre tous

autres rigues de l’ordonnance de la marine en cas di

d’inexecution de toutes ou parties desd[ites] clauses et conditions

et de celles cy aprez transcritte ; et aprez que lad[ite] pesche

aurat eté f[ai]te, les engagéz se sont pareillem[en]t obligez

d’amener et conduire led[it] navire en un ou plus[ieu]rs lieux

de descharge et aller de l’un en autres s’ils en sont

requis pour y vendre leurs molües et huille soit au

Havre de Grâce[2] , Honfleur, Dieppe ou autres lieux qui

seront designés ausd[it] capitaine ou pour ensuitte y charger

recevoir et aporter fraict[3] soit à Saint Malot ou autres places

sy l’occasion s’en rencontre, duq[ue]l fraict ils auront la

cinq[uiem]e partie ; Estant heureusem[en]t arrivez au lieu de descharge

led[it] S[ieu]r armateur a promis et accordé a tous les engagéz

la cinq[uiem]e partye de la pesche que led[it] navire ferat, laquelle

cinq[uiem]e partie de pesche, lesd[its] engagés en tout ou partie

ne pouront vendre que par l’avis et de l’exprest consentem[en]t

des deux pr[emie]rs officiers sous quelque pretexte que se soit

en aucuns tems ny lieu qu’avec les quatres autres cinq[iem]es

qui appartiendronts et demeureronts au benefice dud[it]

propriet[ai]re leq[ue]l en nul cas ne pourat etre forcé par

lesd[its] engagés de f[ai]re f[ai]re la descharge dud[it] navire que

lors qu’il le jugerat a propos ; de sorte que iceluy prop[rietaire]

armateur serat toujours le maistre ou celuy qui agirat

pour luy au lieu de la descharge dud[it] navire, de la vente

du total de la pasche ou de la lesser en magasin pour

en atendre et avoir une vente plus avantageuse, parce que

lesd[its] deux premiers officiers seronts presents a lad[ite] vente

s’ils le requierent, à quoy f[ai]re lesd[its] engagés ont d’une

voix uniforme des a p[rese]nt authorisé led[it] S[ieu]r proprietaire

et armateur et renoncer à aller au contraire de tout ce qu’il

ferat par ce qu’il leur tiendrat et rendrat bon et fidelle

comte du produict de leur cinquiesme partie s’il

la touche du moment qu’il l’aurat receu, si mieux

uêment lesd[its] engagés en discompter avec les acheteurs

et autres q[u]’ils adviseronts bien sans cependant que led[it]

d[erni]er cas arrivant puissent retarder… ny empécher lesd[its]

engagés de mettre a la voille le vent et le temps venant

favorable pour f[ai]re leur retour en d[erni]er ressort au

port et havre dud[it] lieu de Renesville, en payant

 

sur le champt par eux leur cotte

part des frays et d[enie]rs des invalides

auxq[ue]ls leurs cinq[iem]e partie doibt contribuer ;

et en outre tout ce que desous lesd[its] engagés

ont reconnu avoir receu contents dud[it] S[ieu]r armateur les

so[mm]es de d[enie]rs qu’il leur a promis pour pot de vin lors de

leur alou ainsy q[u’i]l est contenu en l’article particulier de

chacun d’eux sy apres transcrit sous condition cependant

qu’en cas qu’il arriveroit arrest de la part du Roy ou autres

empechements legitime a cause de quoy led[it] navire ne

pouroit f[ai]re le voyage, lesd[its] engagés seront tenus

et se sont aussy obligés de rendre en ce cas aus[dit] S[ieu]r

propriet[ai]re le montant desd[its] pots de vin, mesme suporte

eux seuls tout les evenem[en]ts qui pouroit arriver

ausd[it] navire en cas ou il seroit trouvé du tabac, sel, ou

autres marchandises prohibés et deffendus dans led[it]

navire soit dans la chambre d’iceluy, entreponts,

calle, ou autres endroits que se soit, ne pouront

non plus lesd[its] engagés comme il est predit, quitter ny

abandonner led[it] navire en cas devousseté et de naufrage

dans le commencem[en]t dud[it] voyage dans lequel ou autres

a sa place ils seront tenus de se rembarquer pour

continuer et parachever led[it] voyage pourveu que la saison

ne soit passez et qu’il leur soit fourny des coffres et hardes

au lieu et place de ceulx et celles q[u’i]ls auroit perdus

dans le commencem[en]t dud[it] voyage comme il est predit,

ne pouront f[ai]re aucuns pillages ny couper de molüe sans

le consentem[en]t dud[it] Sieur armateur sous les peines predites

comme aussy a été convenu et accordé que sy la guerre

commence dans le court dud[it] voyage et que led[it] navire

auroit le malheur d’estre pris par les ennemis

 

de l’Estat en allant ou revenant des cottes au bancq de

Terre Neuve, led[it] capitaine poura la rensonner et en ce cas lesd[its]

Engagés capitaine, officiers subalternent et mathelots

contribueront de leur cinq[iem]e partie a tout ce qu’il convient

pour cet effet ; a été aussy convenu entre lesd[its] Sieur

armateur et engagés que led[it] Sieur armateur ne serat tenu

de bailler et fournir de pratique comme mollüe et huille

à ceulx auxq[ue]ls il en a été promis qu’a proportion et sur

le pied de la pesche que led[it] navire ferat et qu’icelle pratique

seront prises et levez sur le total de la pesche ainsy

qu’il est acoustumé et non autrem[en]t. dont du tout lesd[ites]

partyes comparente et De toutes lesquelles clauses et

conventions les partyes comparentes sont demeurés contentes

et d’accord et ont les uns et les autres signé et marqué

comme il suit après lecture faite  

                                                           Signé Goueslard

Le S[ieu]r Jean DAVID, capitaine en chef de la parr[oisse]

d’Aagon aurat deux lots, barique d’huille et barique de mollüe

et a receu #deux cents# cinquante livres de pot de vin dud[it] GOUESLARD

ainsy q[u’i]l la dit et a signé # deux grand mil de noe et langues

approuvé deux cents pour bon  Signé Jean David

 

Le S[ieu]r Pierre TANQUEREY, de la parr[oisse] d’Aagon second capit[ai]ne

aurat un lot et demy, tierson d’huille, tierson de molüe et

mil de nos et langue et a receu cent quarante livres de

pot de vin ce q[u’i]l a signé.    Signé P Tanquerey (avec paraphe)


 

Guillaume CARUEL, fils de feu Gille de la parr[oisse] de Montmartin

pescheur aurat un lot sur le cinq[uiem]e de la pesche et a

receu soixante trois livres de pot de vin ce q[u’i]l a signé.

                               Guille Caruel (avec paraphe)

 

Michel LECAPELLAIN, fils Pierre de la parr[oisse] de Montmartin

pescheur aurat un lot sur le cinq[uiem]e de la pesche et a receu

soixante trois livres de pot de vin ce q[u’i]l a marqué.  

                         + La marque dudit Michel Lecapellain

 

Thomas CHAUVAIN, fils Jacque, de la parr[oisse] de Montmartin

pescheur aurat un lot sur le cinq[uiem]e de la pesche et a

receu soixante trois livres de pot de vin ce q[u’i]l a marqué.

                        + La marque dud[it] Thomas Chauvin

 

Jullien GARNIER, fils de feu Nicolas, de la parr[oisse] de Lingreville

pescheur aurat un lot sur le cinq[uiem]e de la pesche et a receu

soixante trois livres ce q[u’i]l a marqué pour le pot de vin.

                       + La marque dud[it] Jullien Garnier

 

Nicolas CHAUVIN, fils Issaac CHAUVIN, de la parr[oisse] de

Montmartin, pescheur aurat un lot sur le cinq[uiem]e de la

pesche et a receu soixante trois livres de pot de vin

ce q[u’i]l a signé.

                  N Chauvin

 

Vincent BLAISOT, fils Jean, de la parr[oisse] de Montmartin novi

mathelot aurat un demy lot sur le cinq[uiem]e de la pesche

et a receu quarante cinq livres de pot de vin, ce q[u’i]l a marqué.

                      + la marque dud[it] Vincent Blaisot.

 

Pierre HEDOÜIN fils Jean dem[euran]t en la parr[oisse] de Montmartin

pescheur aurat un lot sur le cinq[uiem]e de la pesche et a receu

soixante trois livres pour pot de vin, ce q[u’i]l a marqué.

                      + La marque dud[it] Pierre Hedoüin

 

George LEHUBY, de la parr[oisse] d’Aagon pescheur aurat un lot

sur le cinq[uiem]e de la pesche et a receu soixante trois livres

pour pot de vin, ce q[u’i]l a signé.

                                     g Lehuby

 

Jean LEHUBY, de la parr[oisse] d’Aagon pescheur aurat un lot sur

le cinq[uiem]e de la pesche et a receu soixante trois livres de

pot de vin, ce q[u’i]l a signé.

                                        Jean Le Huby

 

François DRIEU, de la parr[oisse] de Grimouville, dem[euran]t a Renesville

novice aurat un demy lot et a receu quarante livres

pour pot de vin ce q[u’i]l a marqué lecture f[ai]te.

                             + La marque de François Drieu

 

Helye LEHUBY, de la parr[oisse] d’Aagon pescheur aurat un lot

sur le cinq[uiem]e de la pesche et a receu soixante une livres

pour pot de vin, ce q[u’i]l a signé.

                              Elie Le Huby (avec paraphe)

 

Claude TANQUEREY, pescheur de la parr[oisse] d’Agon aura un lot

sur le cinq[uiem]e de la pesche et a receu soixante trois livres

pour pot de vin, ce q[u’i]l a signé.

                                Claude Tanquerey

 

Jean Baptiste TANQUEREY, de la parr[oisse] d’Agon, pescheur

aurat un lot sur le cinq[uiem]e de la pesche et a receu

soixante trois livres, ce q[u’i]l a signé.

                                    Jean Baptiste Tanquerey

Charle DAVID, novice de la parr[oisse] d’Agon aurat un

demy lot sur le cinq[uiem]e de la pesche et a receu trente

livres ce q[u’i]l a signé.                          Charles David

 

Germain DAVID, novice de la parr[oisse] d’Agon aurat un

demy lot sur le cinq[uiem]e a receu vingt cinq livres

ce q[u’i]l a signé.         germain David

 

Fait, clos et arresté en la maison dud[it] S[ieu]r GOUESLARD

en la parr[oisse] de Montmartin led[it] jour quatorze jenvier

mil sept cents trente huit après midy # aprouvé en la

quatre[iesm]e page deux bouts de lingne rayes nuls et

en la p[rese]nte page deux bouts de lingne aussy

rayé de nulle valleur, aussy aprouvé en la quatre[iesm]e page

en interlingne deux cents pour bon, le tout aux p[rese]nce de Jean LE

PEUT et Robert GUISLARD de la parroisse de Hauteville et

y demeurant et domicilliés tesmoins qui ont aussy avec

nous signés et le tout derechef lecture f[ai]te

 

Signé Pimor (avec paraphe), J.Lepeu (avec paraphe) Guisll (avec paraphe)

 

Controllé à Coutances ce vingt janvier

1738 pour engagement de matelots au nombre

de dix sept articles. Receu cinq livres deux sols.

 

 
[1] Renesville : Regnéville, port naturel de la Manche-Ouest situé à l’embouchure de la rivière « La Sienne » près de la Pointe d’Agon.
 

[2] Le Havre de Grâce : Ancien nom du port du Havre à l’embouchure de la Seine.

[3] Le fraict, ou fret désigne une activité de cabotage potentiel au retour des ports de  livraison de la pêche.